Anga à toute vapeur à Montpellier

Anga, the place to be

A Montpellier il y a quelques restaurants dont on parle, ceux où il faut être allé manger au moins une fois sous peine de passer pour un naze. Dans cette petite liste dans laquelle il est dur de pénétrer, il y a Anga en plein cœur de Montpellier, au numéro 19 de la rue du Palais des Guilhem.
Il a fait sa place en toute discrétion, sans action de communication particulière, simplement grâce à la qualité de sa cuisine reconnue par beaucoup.
J’y suis allé avec ma petite bande des 5 et demi à savoir ma douce, La Pintade, Capucine et Pierre-Olivier Prouhèze. On a beaucoup rigolé, on a bien bu (surtout PO), on a très bien mangé (surtout La Pintade), bref, on a passé une fort belle soirée comme je les aime.

Anga, c’est qui, c’est quoi ?

Anga ça veut dire vapeur en suédois. Le nom du resto n’est pas anodin car l’idée de base est de proposer une cuisine qui utilise essentiellement un four vapeur sous haute pression, ça ressemble à une grosse machine à laver. Dans cet outil fort particulier il est indispensable de travailler avec précision sur les produits qui peuvent cuire très vite, mais on peut obtenir un résultat incroyable avec des poissons fondants, des viandes confites, des légumes croquants et juteux, etc.

Anga c’est aussi des personnes, en l’occurrence, Cyril Garcia, Arthur Lahmy et Pierre Quatrefages, ils s’activent avec calme et sérénité dans la cuisine et en salle.
Ouvert en 2014, ils ont eu une magnifique récompense pour le travail accompli, au travers d’un Bib Michelin, et devient ainsi le deuxième restaurant à posséder cette distinction à Montpellier. Depuis il ne désemplit pas, réservation indispensable, nombreux ont été les malheureux refoulés le soir où j’y ai dîner.

Le restaurant dispose d’une salle intimiste d’une grosse vingtaine de couverts, il y a même une petite terrasse pour les beaux jours. Le décors est sobre, brut, sans fioriture, fait de bois et de pierre. On est là pour manger et surtout pour bien manger.

Anga dans l’assiette ça donne quoi ?

Le menu change très régulièrement, à la semaine, en fonction des arrivages et des envies. Ce menu, imprimé sur une simple feuille interpelle. Il met en avant les ingrédients principaux des plats, « Palourdes, Ratte du Touquet, Huile Fumée », « Oeuf, Truffe, Agrumes », « Joue de Porc Ibérique, Chou Vert, Poireaux, Cerfeuil Tubéreux, Chorizo », « Poulpe de Méditerranée, Patate Douce, Chou Romanesco, Chou de Bruxelles, Chou Fleur, Curry Noir », « Pomme, Gingembre Confit, Mousse Gingembre », « Touron, Pamplemousse, Yaourt à la Grecque, Citron Bergamote ».

Les palourdes étaient au top, une assiette esthétiquement belle, cohérente et goûteuse. L’œuf, en cuisson parfaite, nous a offert un accord détonant entre la truffe et les agrumes. Le poulpe était ferme et fondant à la fois, l’assiette était surtout magnifique même si on aurait aimé une sauce ou un jus pour lier l’ensemble. La joue de porc a mis en avant une des prouesses du four vapeur haute pression, elle était fondante et juteuse, le bouillon, comme un pot au feu, exaltait de nombreux arômes. Les desserts, plus simples, ont terminé le repas tout en douceur, mais pas trop, le sucre est justement dosé et associé à une bonne dose de peps.

Derrière l’assiette il y a les verres, je tiens à dire un mot sur la carte des vins de chez Anga car j’ai adoré la sélection qui met en avant quelques petits domaines de grandes qualités. Sans dépenser une fortune, on peut se délecter de beaux breuvages issus de nos terroirs régionaux et majoritairement à tendance bio.

La vapeur a quel prix ?

Le menu au dîner est proposé à un prix imbattable vu la qualité des assiettes servies, à savoir 29€ pour le menu complet ! A ce tarif tu pourras manger des recettes travaillées, avec des produits locaux de saison et fortement appétissantes grâce à des dressages bien pensés.
Pour le déjeuner le menu complet est encore plus abordable, un peu plus de 20€.

C’est un restaurant unique à Montpellier, jusqu’aux assiettes elles mêmes qui ont été créées spécialement pour le restaurant par un céramiste. Il faut que tu y ailles, tout le monde y est revenu sous le charme, toi aussi ce sera le cas, j’en suis certain. Pour ma part, rien que d’écrire cet article, je n’ai qu’une envie : y retourner !

En savoir plus :

https://www.instagram.com/restaurantanga/

https://www.facebook.com/restaurant.anga/

Plus de photos :

Laisser un commentaire