ViniSud 2017

29/01/2017

Le soleil est absent en ce dimanche 29 janvier 2017, il fait même relativement gris, Montpellier semble englué dans ce ciel cotonneux, les voitures se déplacent comme en lévitation dans cette atmosphère où le temps s’est arrête, alors que pour moi je suis en retard à mon rendez-vous. Non, ce n’est pas le début du prochain roman de Marc Levy, ce n’est que le descriptif des premières heures de ce dernier jour du dernier week-end du premier mois de l’année. Mon rencard c’est avec Ludo, professeur de SVT, comprendre les sciences de la vie et de la terre, il est mon compagnon du jour pour déambuler avec moi dans le marathon de la dégustation œnologique qu’on appelle ViniSud. Je vais essayer dans ces quelques lignes de te retracer les moments marquants de ce salon, une référence en France pour tous les vendeurs, acheteurs et amateurs de vin.

ViniSud 2017

Le parc des expositions de Montpellier ouvre ses portes et tous ses halls pour l’occasion. Chaque appellation et domaine trouvent leurs places au sein de cet écrin qui héberge toute l’année plusieurs événements d’envergures. ViniSud en fait parti, si tu as déjà eu l’occasion de visiter ce salon tu vois de quoi je veux parler, c’est énorme ! Je n’ai jamais vu ailleurs une telle concentration de jus de raisin fermenté au mètre carré, on ne sais plus où donner de la tête, en même temps il y a plus de 1000 exposants ! Chacun doit se faire sa place, se montrer et se mettre en avant, la conséquence est que les stands rivalisent de créativité pour attirer les regards, les visiteurs et les acheteurs du monde entier. On peut s’arrêter, rencontrer et déguster l’ensemble des breuvages des viticulteurs, châteaux et domaines.
Outre ces rencontres, les journées à ViniSud sont parsemés de nombreuses animations, on peut assister à des conférences, on peut aussi participer à des Master Classes ou à des dégustations. On a enfin la possibilité de s’amuser à enchaîner les bouteilles dans les espaces dédiés où des centaines de flacons sont en libre service. C’est assez amusant et ça permet à chacun de pouvoir évaluer sa capacité à déguster plusieurs dizaines de verres. Il est très important de savoir cracher, mais il est certain qu’au bout d’un certain temps les arômes se mélangent, les vins se ressemblent. Ceux qui ne crachent pas on les repère très vite aussi, la fatigue se ressent et transparaît rapidement sur les visages et également sur les démarches chaloupées. hic.

Découvertes

De belles découvertes il y en a eu durant cette journée, c’est très encourageant car ça montre que le secteur continu à travailler sur une démarche d’amélioration qualitative continue et d’innovation.
J’ai pu découvrir, au travers d’une première master classe, les vins de Prosecco qui ne servent pas uniquement à élaborer le fameux Spritz mais qui proposent une belle panoplie d’effervescents de grandes qualités.
La master classe de dégustation de vins biologiques primés au concours Amphore a également été forte instructive et montre que le bio dans le vin a atteint maintenant une maturité et une reconnaissance importante. Petit bémol, il reste dommage que le salon millésime Bio se soit déroulé en même temps que ViniSud et qu’une entente / collaboration n’ai pas été trouvée, surtout quand les points de blocages sont surtout « politiques ».
Pour continuer sur une belle dégustation, j’ai pu me rendre sur le stand de la famille Fabre, beau producteur dans les Corbières et dans le Minervois via différents châteaux, j’ai pu me régaler de plusieurs breuvages, je te propose de ne pas trop m’étendre ici et de te proposer prochainement un article dédié plus complet.
Enfin, dans la catégorie de la WineTech, j’ai pu papoter quelques minutes avec la société Vinovae « La solution de mise en échantillon de bouteilles de vin ». Lorsque tu vas à la parfumerie, tu repars avec tes achats et dans ton sac, en cadeau, il y a souvent de tout petits échantillons d’autres parfums. Là c’est un peu la même chose, Vinovae propose les premiers échantillons de dégustation, les professionnels, que ce soit des cavistes, des domaines ou des négociants, ils vont pouvoir proposer ces échantillons de 2 cl à leurs clients. Avec une seule bouteille de vin il est donc possible d’obtenir 36 flacons prêts à déguster. La technologie de conditionnement est innovante et brevetée, elle permet de préserver toute les qualités du précieux liquide. Je trouve l’idée très bonne et pour avoir pu goûter le contenu de ces petites fioles je ne peux que confirmer que le système est parfaitement maîtrisé !

Miam

En arrivant le matin et en quittant le parc de expositions en fin d’après midi, on ne peut pas se contenter de se nourrir liquide. Tant pour reprendre des forces que pour nettoyer le palais il devient indispensable de se nourrir. A ViniSud le choix est large pour se restaurer, on trouve des stands dans le salon, des restaurants mais aussi des food trucks. J’ai fait le choix du truck et plus précisément de celui de Côté Mas à Montagnac, quitte à se restaurer autant choisir le meilleur ! Pour le goûter on s’est aussi laissé tenter par quelques tranches de Pata Negra avec du bon pain !

La journée se termine

Avant de quitter le salon qui a ensoleillé cette journée si grise, rien de tel qu’un petit cocktail au sein de la Sparkling Zone, l’espace dédié aux vins effervescents.
Cette année encore j’ai passé une excellente journée sur ViniSud, je suis très enthousiaste en rentrant chez moi car j’ai pu remplir mon verre avec de nombreux vins qui m’ont apporté beaucoup de plaisir. Comme je le précisais plus haut, ce salon est une référence et il le mérite, c’est une grosse machine bien huilée, tout fonctionne à la perfection, c’est beau, c’est classe, c’est bon.

ViniSud 2018, prépare toi, j’arrive !

En savoir plus :

http://www.vinisud.com/fr/

Tu veux des photos de belles bouteilles ? C’est ici :

Laisser un commentaire