4ème édition des Tastes en Minervois

Tastes ou Téyyyyste ? 

Tastes en Minervois c’est le titre de cet article. Petite anecdote amusante (j’espère) est que je prononçais « Tastes » en version anglophone « Téyyyyste », limite en me la racontant alors que mon niveau d’anglais est au ras des pâquerettes, à part wine et beer mon vocabulaire est assez limité. Bref, on m’a vite fait remarquer ma ridicule erreur, ça se prononce bien à la française, comme ça s’écrit, ça signifie tapas en occitan. Voilà voilà un voyage de presse qui commence sous les meilleurs auspices.

Alors, verdict sur mon anecdote ?

Revenons à nos sheeps (moutons, oui j’ai aussi un peu de vocabulaire dans tout ce qui se mange). De quoi s’agit il concrètement ? Tu imagines bien que ça va parler de nourriture ou d’alcool ou des deux et pas de la recrudescence des Pyrales des buis dans le Minervois, quoi que ça aurait pu tellement j’ai été choqué par cette petite vilaine bestiole. Si j’ouvre un blog sur la faune et la flore ça sera mon premier sujet.

Je m’égare encore, je voulais t’expliquer que Tastes en Minervois est un super festival organisé par l’appellation AOC Minervois et qui a vocation à ressembler pendant 2 jours les quelques ingrédients d’un évènement réussi : des vignerons + leurs vins + des restaurateurs + leurs plats + de nombreux visiteurs + de la musique + de la bonne humeur + un lieu unique.

Le lieu

Au départ ce n’était pas le cas mais depuis l’année dernière, le choix a été fait d’investir un village pour y organiser le festival. C’est le charmant village de Bize Minervois qui a hébergé les Tastes. J’ai adoré car on a l’impression que les rues du village ont été privatisées, pas de voiture, différentes zones, différentes ambiances. C’est hyper chaleureux et propice à passer un excellent moment.

Les règles du jeu

C’est plutôt assez simple et rudement efficace. Pour participer aux Tastes il te suffit de débourser 15 euros. A ce prix tu as la droit à plusieurs choses. Tout d’abord un verre pour aller rencontrer les vignerons afin de discuter un peu et surtout afin qu’ils te remplissent ton verre (avec modération tout ça tout ça). Ce verre tu peux le faire tenir tout seul grâce à un ingénieux tour de cou. Ensuite tu as un livret explicatif. Et enfin on te remet un beau jeton, genre ceux qu’on peut trouver dans les casinos, je ne parle pas des jetons des caddies des supermarchés Casino mais des jetons de jeux, genre Ocean’s Eleven, Casino Royale, tu vois. Ce jeton il a un objectif, une utilité, c’est de pouvoir s’échanger contre un plateau dégustation (5 pièces) d’un des restaurateurs de la manifestation. Si ça ne te suffit pas tu peux acheter un deuxième jeton à 15 euros. Avec 2 plateaux c’est largement suffisant à combler tous les estomacs.

Les vignerons

Au total, ce n’est pas moins de 90 vignerons qui se sont répartis dans tous le village. La liste est disponible dans le petit carnet explicatif et ils ont tous une signalétique qui permet de les repérer très facilement. Il y en a pour tous les goûts, des blancs, des rosés et des rouges. L’appellation est surtout connue pour ses rouges. Ce que j’ai aimé, c’est la disponibilité des vignerons, pour avoir fait souvent des manifestations comme celle ci, ce n’est pas toujours le cas. On peut discuter, écouter les explications des vins mais aussi réagir, donner ses impressions. Il y a des crachoirs sur chaque stand, c’est appréciable pour éviter des éventuels problèmes, par exemple finir nu comme un ver à chanter du Larusso en haut d’un arbre par exemple (je t’ai déjà raconté cette histoire ?). Chaque vin a été sélectionné pour s’accorder avec les mets de chaque chef.

Le positionnement de ce festival, premier week end de septembre, est l’occasion de fêter le début des vendanges pour les vignerons de l’appellation, ils peuvent ainsi se retrouver et échanger sur le futur millésime qui termine son mûrissage dans la vigne. Ils étaient même nombreux à avoir déjà démarré les vendanges sur les cépages blancs, avec la pluie du printemps et le soleil de l’été la maturité est précoce cette année encore. Le millésime devrait être excellent malgré le Mildiou qui a fait pas mal de dégât dans la région.

Je te parle des vins du Minervois plus en détail très vite …

Les chefs

Comme je te le disais, il y a plusieurs zones, plusieurs ambiances, il y en a exactement 4 qui sont installés sur l’esplanade, les placettes et dans les ruelles du village. Avec ma douce, on avait 2 jetons chacun, on a ainsi pu goûter à toutes les préparations des chefs, régalade !

Le premier pôle, espace Cuisine du Monde est tenu par le Chef Fabien de Bruyn du restaurant Gaïa à Narbonne.
Son menu :
– Japon L’huitre du Mas Soula « Olivier Soula Mèze » légèrement pochée, yuzu ponzu et algue wakame
– Belgique Gaufre de Liège, pomme de terre du pays de Sault, aneth et haddock fumé
– Italie Soupe de pain à la tomate macéré au vinaigre de mûre sauvage de mon ami maître vinaigrier Cyril Codina, crème de burrata affumicata
– Maroc Tandja d’agneau confite 16h, safran, cumin, ail et citron marocain
– Corée du sud Kimchi de légumes dans la tradition de la nonne bouddhiste Jeong Kwan
Personnellement j’ai surkiffé l’huître qui était servie avec un tartare de bœuf je pense, magnifique, du grand art ! Egalement une belle découverte avec la soupe de pain à la tomate qui avait beaucoup de peps et de gourmandise. Je pense que je vais aller faire un tour à Narbonne d’ici peu moi …

L’espace Cuisine Traditionnelle est sous la responsabilité du Chef Stéphane Lavaux qui officie au restaurant La Table de Stéphane à Agde.
Son menu :
– Soupe de melon au Muscat de Saint-Jean de Minervois et parfums de verveine
– Verrine de brandade à l’huile d’olive de Bize et crémeux de courgette au basilic
– Tartelette de sardine et légumes de petits maraîchers
– Minestrone estival de thon à l’Agathoise
– Filet mignon de porc aux deux purées, sauce moutarde à l’ancienne
Pour être franc, c’était le menu qui me faisait le moins envie sur le papier, je trouvais les intitulés assez simples. La présentation sur le plateau fut beaucoup plus enthousiaste. La dégustation fut l’apothéose. En fait il est impossible de différencier ces 5 préparations, tout était excellent avec une justesse des goûts et des assaisonnements diaboliques. Bravo Mr Lavaux vous nous avez régalé, vous êtes notre coup de cœur du festival. Comme quoi il ne faut pas se fier aux apparences.

A la zone Street Food, c’est le Chef Nicolas Servant du restaurant Au Bon Servant à Toulouse qui est aux fourneaux.
Son menu :
– Tataki de Boeuf vinaigrette Thaï
– Croque-monsieur
– Brochette Kefta / Yahourt cumin / Houmous
– Riz gluant / Nori / Canard laqué
– Tacos poulet / Légumes croquants / piment
A l’unanimité de nous deux, on a adoré le tataki de boeuf qui était fondant et également le tacos poulet qui avait juste tout ce qu’il faut en épices. J’ai aimé l’audace du chef et sa modernité, il arrive à donner un point de vue différent à des recettes simples.

Enfin, l’espace Dessert (nouveauté 2018) est orchestré par le chef Jérôme Ryon du restaurant La Barbacane de l’Hôtel de la Cité à Carcassonne.
Son menu :
– Baba à l’hypocras, griottes, chantilly citron vert
– Chouquette chocolat noir, fleur d’oranger
– Panacotta amande, fraise et pain de Gène
– Tarte Tatin Muscat de Saint-Jean de Minervois, vanille
– Biscuit Sacher framboise fraîche et chocolat
On a gardé un peu de place pour les desserts et on n’a pas regretté. Le restaurant possède un macaron Michelin et ça se voit, les pâtisseries sont formidables, elles allient la gourmandise avec la fraîcheur avec un juste dosage du sucre, c’est du grand art, surtout vu la quantitié qu’il a fallu préparer pour le festival. Là aussi il va falloir que je me prévoie une petite virée du côté de Carcassonne.

En complément on peut noter la présence d’un pôle Barista (super café à 2€) avec Julie Roubaud & Guillaume Marquié de La Brûlerie des Filatiers à Toulouse et également un pôle Pitchouns (12€ le plateau de dégustation), car les enfants sont les bienvenus, avec: Sabrine & Alexandre du restaurant Le Café du Midi à Bize Minervois.

Une réussite

Pour ma douce et moi même, ce festival fut une belle découverte, je ne m’attendais pas à un tel niveau d’organisation, de gastronomie, de vins et d’ambiance. Je reviendrai, c’est certain. La réussite se concrétise sans problème avec les chiffres de la fréquentation, sur les 2 jours du festival (samedi soir et dimanche midi) il y a eu pas moins de 7000 visiteurs environ. C’est énorme ! Surtout qu’on ne fait pas trop la queue aux stands.

Bravo aux organisateurs et aux bénévoles, vivement la 5eme édition avec un nouveau lieu qui est encore secret, mais j’ai réussi à avoir l’information, c’est un scoop les copains ! Les deux prochains Tastes en Minvervois auront lieu dans la partie ouest de l’Appellation, à Villegly non loin de Carcassonne. Le festival va y investir le château et son parc, ça va avoir de l’allure !

En savoir plus :

http://www.leminervois.com/destination-minervois/festival-tastes-minervois-2018/

Toutes les photos :

Info : J’ai été invité à participer à cet événement. Cet article en reste sincère, cet événement correspond parfaitement à ce que je souhaite partager sur ce blog.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.