Mes 3 vins du mois de décembre 2018

Vins rouges Bio

Je me lance aujourd’hui dans une nouvelle rubrique récurrente qui va s’appeler « Les 3 vins du mois… ». L’idée est de te partager 12 fois dans l’année mes 3 vins que j’ai sélectionné pour toi. Ce sont 3 vins qui ont des points communs, une thématique communique, une couleur, un cépage ou une appellation.

Je commence en ce mois de décembre 2018 par 3 vins rouges Bio.

Jean Féry & Fils – Clos de Magny – Côte de Nuits Villages – 2016

Ce premier rouge est un Bourgogne, un Côte de Nuits Villages, un 100% Pinot noir, sur un millésime 2016. C’est un domaine familial de 14 hectares qui est en Bio depuis 2011. Le parcellaire étant une des caractéristiques de Bourgogne, ce n’est pas moins d’une vingtaine de cuvées qui est proposé sur ces 14 hectares, ça permet de se rendre compte des petits volumes et du travail important de vinification que ça doit engendrer.

Visuel : Dès que le liquide commence à remplir le fond du verre, on constate que la robe est limpide et brillante, les larmes sont discrètes, les tanins devraient être fins. En scrutant le verre on a même l’impression que la surface a été cirée tellement ça brille.

Nez : Ce vin respire la gourmandise, comme un smoothie de fraise il embaume ce fruit qui aurait été écrasé juste après sa cueillette.

Dégustation : On retrouve ce fruit léger et gourmand avec une finesse et un équilibre sur le fil, entre l’acidité et la douceur. Le tout est enrobé d’une enveloppe fumée apportée par un élevage en fûts qui vient extraire un peu plus les saveurs sans les transformer.

Accord : Ce vin peut supporter de nombreuses recettes, volailles, pâtes ou risotto. Pour ma part, je l’ai servi avec un gâteau coulant au chocolat cœur avocat vanillé et il a très bien fonctionné.

Prix : 25 € (départ cave)

En savoir plus :

http://www.fery-vin.fr/

Domaine Pertiane – Vacqueyras – 2015

Ce deuxième rouge est un Vacqueyras, une appellation que j’adore au sud des Côtes du Rhône qui fait la part belle au Grenache noir et à la Syrah. Le Domaine Pertiane appartient à la même famille depuis 3 générations, maintenant au sein de Rhonéa, la coopérative nouvelle génération à Vacqueyras et Beaumes de Venise qui prône une conversion bio éthique et équitable. Ce Vacqueyras est un assemblage de Grenache et de Syrah.

Visuel : Il remplit le verre d’un liquide profond, opaque, épais et mystérieux. Les larmes persistent sur les parois fines de mon verre.

Nez : Le nez est prenant, un pur concentré de cassis mûr, je suis étonné par ce fruit qui s’exprime sans ambiguïté.

Dégustation : Le cassis se retrouve à la dégustation, il est accompagné de tanins présents et de notes de réglisse et de poivre sauvage. Il va jusqu’au bout du plaisir grâce à une belle longueur qui révèle encore quelques épices. Ce vin est à déguster absolument dans 4 à 5 ans, je pense que ça peut être énorme. 

Accord : C’est un vin qu’on va plutôt servir avec une belle viande rouge, comme un filet de bœuf. Pour ma dégustation j’ai opté pour un velouté de potimarron très concentré accompagné de lard fumé et d’une mousse au roquefort. La puissance et le fruit de ce Vacqueyras ont accompagné les notes toastées, de caramel et de châtaigne du velouté.

Prix : 15,20 € (départ cave)

En savoir plus :

http://boutique.rhonea.fr/accueil/86-domaine-pertiane.html

Marc Kreydenweiss – Ka – 2013

Emmanuelle et Marc Kreydenweiss, après avoir fait de l’exceptionnel en Alsace, ont eu un coup de cœur, il y a une vingtaine d’années, pour des vieilles vignes du sud, comme ils le disent, à Manduel, petit village non loin de Nîmes. Ils ont souhaité transposer leur philosophie ancrée autour du bio et de la bio-dynamie pour construire des vins différents enracinés dans cette terre. Cette cuvée Ka, 2 lettres, est un 100% Carignan, des très vieilles vignes de plus de 100 ans. Il est élevé avec discrétion pendant 2 ans !

Visuel : Ce vin répand toute sa matière dans mon verre. Il a une belle couleur rubis, classe.

Nez : Il dégage des arômes de musc, de cuir et de foin. Il détonne et étonne, quelle personnalité !

Dégustation : En bouche il continue sur la même voie, celle de proposer quelque chose d’unique. J’ai rarement bu un vin de ce genre. C’est à la fois mûr et suave tout en étant dans une aromatique qu’on ne trouve pas habituellement dans le dictionnaire du vin. On retrouve le vieux cuir, le musc et de grosses notes de vanille de Madagascar. C’est tout simplement exceptionnel.

Accord : Il faut une recette qui dépote pour soutenir le Ka. Le Ka ne va pas supporter un plat fade, sans épices ou sans personnalité. J’ai heureusement eu la chance de préparer un risotto aux blettes et au foie gras maison. Ce plat « terre » a retrouvé ses racines dans le Ka. On a adoré.

Prix : 18 € (départ cave)

En savoir plus :

http://www.kreydenweiss.com/sud/

A très vite pour mes 3 vins du mois de janvier, ça devrait être du blanc … à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.