La brasserie de l’Europe à Bordeaux, une belle annexe

De passage à Bordeaux avec mon épouse nous tentons désespérément de réserver au pressoir d’argent, le restaurant étoilé du Grand Hotel de Bordeaux. Hélas, plus de place, snifff !!!! Il faut bien que nous mangions, nous nous rabattons donc vers l’annexe de ce restaurant qui est située au rez de chaussé de l’hôtel, la brasserie de l’Europe.

Dès qu’on nous ouvre la grande porte de l’hôtel, on se fait éclabousser par le luxe ! C’est haut, c’est grand, c’est doré, c’est contemporain, c’est beau. Du beau petit monde d’un microcosme mondain qui semble se connaitre discute à droite à gauche dans cette ambiance feutrée qui nous ferait presque croire que nous faisons partie du même monde. Si nous avions su, à la place de notre hôtel Mercure ce soir là nous aurions du prendre une chambre dans cet établissement, elles doivent être sympas les chambres 🙂 … le Mercure centre de Bordeaux est très bien également, j’ai même eu de très bons cannelés au petit dèj du matin.

On nous installe alors dans l’espace bar en attendant que notre table se libère. Oui, il y avait du monde dans l’annexe également. L’espace bar met bien en confiance, une déco intimiste, cosy. La déception du pressoir d’argent est déjà oubliée, on se prend un petit muscat pour madame et un Tariquet premières grives pour moi.

Nous voici à table, c’est sombre et feutré. Feutré est certainement le qualificatif le plus pertinent pour cet endroits je pense. Autour de nous c’est bien branchouille, un couple gay, une table d’hommes d’affaires, une pute de luxe, quelques jeunes de la haute Bordelaise, quelques couples fêtant l’anniversaire de (au choix) « la première rencontre », « la première fois », « mariage », « l’achat du chien », « les 10 ans du crédit de la maison ».

Bon, on ne se laisse pas abattre et nous commandons une bouteille de Tariquet pour le repas, ça ira très bien à madame et je m’en contenterai volontiers. On reste dans le feutré, c’est la thématique !

Attention très chers visiteurs, les photos ci-dessous vont piquer les yeux. L’iphone n’aime pas le feutré et je n’allais pas mettre le flash, ça ne se fait pas dans ces endroits là.

J’opte pour une entrée à base de foie gras, poêlé dessus et en raviole dessous, on ne la voit pas elle est cachée par une écume de je ne sais plus quoi. J’aime beaucoup l’assiette, il y a de la sauce, c’est feutré. Il manquerait justement une rupture dans les textures comme du croquant par exemple.

Mon épouse, suite à sa terrine de foie gras, que je n’ai pas en photo s’est lancé sur du homard avec des pastas et une sauce aux crustacés. Ca fonctionne toujours ça ! De plus, le parmesan et la roquette apporte une touche d’amertume qui l’a satisfaite.

De mon coté, un classique homard / riz de veau avec des navets, un pur bonheur ! Vraiment ! On comprend très vite que nous sommes dans une annexe d’un grand établissement. On est très loin de la « brasserie », ce n’est pas péjoratif, il y en a de très bonnes, la preuve.

En dessert, j’opte pour de la fraîcheur avec une pana cotta coco, mangue, pistache. Un peu compact, mais très bon.

Un bilan très favorable pour ce restaurant. Pour avoir tapé au hasard sur mon iphone pour trouver un restaurant, on s’en est bien tiré je trouve.

L’addition, apéro, 2 entrées, 2 plats, un dessert, du vin et de l’eau : 143€

http://www.ghbordeaux.com/fr/index.php#brasserie-europe.php

 

Laisser un commentaire