7ème Festival de Gastronomie Languedocienne, Saint-Jean-de-Buèges

Ce dimanche premier jour de juillet, j’ai entendu parler d’une journée gastronomique du coté de Saint-Jean-de-Buèges qui se nomme le 7eme festival de gastronomie Languedocienne. Il est 11h, j’embarque mon cher voisin dans ma voiture et nous voilà parti, direction SJDB (comment un village si petit peut il avoir un nom si long ?). Le temps est au gris mais je n’ai pas peur puisque je suis en short / tong / chemisette … j’ai juste oublié qu’à SJDB il y a quand même quelques degrés d’écart avec Montpellier.

L’arrivé au village est magnifique avec ce château enclavé entre les montagnes (le massif de la Séranne à gauche) et le pilier du château à droite. Il y a déjà du monde, le village est fermé à la circulation, nous devons stationner un peu à l’extérieur. Il fait froid.

Arrivé au village, on nous explique les règles du jeu, c’est beaucoup plus simple que le Monopoly. On achète nos couverts, notre assiette et notre verre (3€) ainsi que 20€ chacun (2 carnets de 10€) pour manger et boire. Ici on ne paye pas en argent liquide mais avec des tickets (50cts, 1€ et 2€).
Ensuite, on peut se balader dans le village dans lequel on trouvera 5 zones sur lesquelles 2 ou 3 restaurateurs proposeront du miam et 2 ou 3 vignerons du glou-glou. Pour manger, les différentes petites bouchées varient de 1,50€ à 4,50€ et pour boire les verres de vin vont de 1,50€ à 3€.

Sur le petit fascicule on peut voir la liste des restaurateurs présents :
– Le Mazérand (Lattes)
– Le Castel Ronceray (Montpellier)
– Mas Cambounet (Gignac)
– Mas de Luzière (Saint André de Buèges)
– Les Norias (Cazilhac)
– Domaine de Baumes (Ferrières les Verreries)
– Le vieux chêne (Causse de la selle)
– Prouhèze Saveurs (Montpellier)
– Auberge de la Vallée (Saint Jean de Buèges)
– Jean Plouzennec

On y trouve également la liste des vignerons :
– Le Mas des Brousses qui est le seul vin que nous ayons dégusté en rouge et en blanc sur des millésimes 2010. J’ai été très déçu sur le blanc que j’ai trouvé assez vulgaire, on se perd dans cet assemblage trop complexe. Le rouge 2010, même si il est encore jeune, confirme les compétences du vigneron et le potentiel du terroir.
– Mas Clauzels
– Domaine Pech-Tort
– Domaine Mas de Jon
– Domaine de Brunet
– Domaine des Caizergues
– Domaine du Causse d’Arboras
– Clos du Prieur
– Mas Gourdou
– La Gravette de Corconne

A noter pour l’année prochaine de venir avec son propre verre car le verre à ballon ce n’est vraiment pas l’idéal pour déguster !

Au niveau des restaurateurs, ma préférence globale au niveau du choix, des prix, de la présentation et du goût va sans hésitation au Mazérand avec une mention particulière au dessert choco/caramel/guimauve (ci-dessus).

Mon coup de coeur gustatif est très certainement le cromesqui de pieds de cochon préparé par le Castel Ronceray, juste chaud, croquant dehors et fondant dedans. Un pur bonheur pour seulement 2€. C’est la petite boule sur la photo ci-dessus.

Nous avons également beaucoup apprécié le plat préparé par le restaurateur du stand ci-dessus, le Mas Cambounet, avec une barquette de 2 grosses ravioles à la tomme fraîche et morceaux de boeuf. Pour 4€ c’est autre chose qu’un Big Mac !

Ma conclusion :

Ce festival est un bel évènement qui se déroule dans la bonne humeur au sein d’un magnifique village. Avec une météo plus clémente j’aurais passé un encore meilleur moment. D’un point de vu culinaire, il y en a pour tous les goûts et pour tous les budgets avec énormément de choix.
Petit bémol sur le vin avec un choix limité et très peu de mise en valeur des domaines. Petit bémol également sur le pain qui est payant, c’est un peu dommage.
L’année prochaine j’y serai à nouveau c’est certain et cette fois ci je prendrai toute ma petite famille car les enfants sont les bienvenues.

Pour finir, et pour vous donner l’eau à la bouche, voici quelques photos complémentaires :

13 thoughts on “7ème Festival de Gastronomie Languedocienne, Saint-Jean-de-Buèges

  1. Le voisin de bob
    3 juillet 2012 at 0 h 06 min

    Coucou mon petit bob, le restaurateur qui fait autre chose que des big mac est le mas de Baumes.

    1. bOb
      4 juillet 2012 at 22 h 17 min

      J’ai trouvé une photo où on voit le badge d’un des serveur, après vérification digne des experts ce n’est pas le Mas de Baumes mais le Mas Cambounet qui a préparé les ravioles. J’ai corrigé l’article.

  2. Anonyme
    11 juillet 2012 at 21 h 51 min

    UNE GASTRONOME D’UN JOUR dit:
    Il est fort regretable pour vos papilles que vous n’ayez pas eu le temps de déguster LE MAS CLAUZELS ; ce fut étonnant et intéressant et seul vin bio du festival

  3. Christophe
    21 décembre 2012 at 8 h 12 min

    Bien dommage de ne pas publier des photos des différents vins et surtout du mas-clauzels puisque le seul en bio durant cette journée, autant promouvoir des produits sans chimie, et dont l’éthique est réelle puisqu’il publie le résultat de ces analyses par écocert ( téléchargeable en cliquant sur le logo AB du site internet).
    lien du site http://www.mas-clauzels.com/#/bienvenue/3756557
    Les français sont champions en médiocrité puisqu’on préfère la médiocrité à la qualité. Un surcoût de 20%, permet à des restaurateurs de proposer la qualité que nous connaissions il y a 30 ans, comme la cuisine de nos anciens. Alors qu’aujourd’hui pour une addition au tarif pratiqué on nous sert de l’agro-alimentaire pour une qualité de 40% en moins, il y a de quoi s’interroger sur notre intelligence, nous sommes des moutons transgéniques qui rentrons dans le moule de la société de consommation de masse, plutôt que de la consommation de plaisir et qualité.
    Ne nous endormons pas sur notre seul Terroir, il faut aussi travailler sous le soleil.
    Christophe.

  4. bOb
    21 décembre 2012 at 14 h 42 min

    Bonjour Christophe et Mr Anonyme,
    Dès que je croise la route d’un Mas Clauzels, que je ne connais pas, je le goûte, c’est promis.
    En revanche, ce jour là, il pleuvait beaucoup, c’était assez chaotique, je n’ai pas pu goûter à tout, je n’ai même pas vu le stand de ce domaine. Vu la menace du ciel j’ai été obligé de me concentrer sur les stands des restaurateurs.
    Concernant votre autre sujet des restaurateurs, de mon coté, je suis favorable à la transparence. Je ne suis pas contre l’agro-alimentaire mais je suis contre le mensonge : l’industriel vendu comme du fait maison ça me rend dingue. On pourrait débattre des heures là dessus.
    bOb

  5. Christophe
    27 décembre 2012 at 9 h 11 min

    Bonjour Bob
    Peu être que vous vous rendrez à la fêtes de la Truffe à St Jean de Buèges le dimanche 10 février 2013, et pourrait prendre le temps de déguster du vin du Mas Clauzels, si les températures ne sont pas trop basse.
    Pour l’agro-alimentaire, je suis seulement contre la quantité de produit chimique ajouté à l’alimentation, alors que l’on pourrait manger sainement, mais cela permet d’augmenter les marges, de réduire les coûts de production, et on en passe, sans parler des revendeurs sur les marchés dont beaucoup ne produisent pas, revendent sans indiquer l’origine, ou induisent en erreur sur l’origine.

    Notre monde n’est que mensonges et nous devons sans cesse être sur nos gardes pour savoir ce que l’on mange. Manger une tomate en février qui viens d’afrique du nord n’est-ce pas contre logique, et surtout sans goût. Une phrase d’un papy vendeur sur un marché du tarn:  » Madame, savez vous pourquoi vous appréciez mes tomates? ……. Je les cueille Mûres.  » Voilà la réponses à notre alimentation que nous réinventons.

    Vous souhaitant de bonnes Fêtes de fin d’année.

    Il s’agit d’un échange avec vous bob et non d’une demande de commentaire à publier.

  6. 3 janvier 2013 at 9 h 16 min

    Cher Christophe, quelle fougue !!!
    c’est un bonheur de ne pas se sentir seul à aimer le bon et le sain,
    et que le bon et le sain soient traçable…
    et que si c’est traçable, c’est sans chimie où la seule admissible, c’est à dire la chimie de la nature !!!

    POURQUOI, le seul produit en vente libre sans la composition chimique reste le VIN, le CHAMPAGNE…
    si ce n’est pour cacher toutes les m…..qu’ils nous mettent dedans, pour se rassurer, pour rassurer les profits, pour fabriquer des goûts qui se vendent, pour faire des économies aussi !!!

    Mas Clauzels, c’est un vin hors normes, décalé, nature mais en place, dans un terroir exceptionnel de beauté et de qualité, d’orientation, d’essences environnantes autochtones superbes…
    et un paysan vigneron plus artiste que chimiste, plus nature que culture, a qui on pardonnerai tout même s’il nous faisait boire n’importe quoi, mais C’EST PAS LE CAS !!!
    Salvador, c’est le conquistador de Soubès, le pourfendeur des idées toutes cuites, le défenseur de l’escargot sur le bord du chemin, de l’Eppiphigère de Montpellier, et de ses ânes quant ils braient…
    Jean Michel Salvador est exactement au maximum de la nature, dans sa définition et son expression. Pas Plus, mais pas moins.

    question : aimez-vous le tarama rose ?

  7. christophe
    3 janvier 2013 at 13 h 00 min

    J’aime le tarama rose pale , pas le rose vif/rouge qui est le résultat du traitement par métaux lourd et toxique de la cochenille.

  8. bOb
    3 janvier 2013 at 13 h 46 min

    Bon, il va vraiment falloir que je les goûte ces vins du Mas Clauzels !
    Sinon je n’avais pas programmé d’aller à la fête de la truffe de St Jean de Buèges. Cette année je vais aller avec certitude à celle de Saint-Geniès des Mourges le 13 janvier et peut être à celle d’Uzès le 19 et 20 janvier.
    Pour ma part, je ne suis pas un grand fan du Tarama.

  9. Fonfec
    3 janvier 2013 at 20 h 23 min

    On note toutes ces dates en espérant encore une !

    Merci

  10. Christophe
    16 janvier 2013 at 0 h 17 min

    Alors bob cette Fête de la Truffe à St Géniès des Mourgues?
    Pas de pluie, ce fût déjà un bon commencement!
    Et cette truffe tant recherchée fût-elle présente au RdV? Et par curiosité à quel prix s’échangeât-elle?
    Vos papilles s’en souviennent-elles encore?

  11. bOb
    16 janvier 2013 at 8 h 32 min

    Effectivement, il faisait très froid mais pas de pluie. Je suis en train de terminer un article sur cette fête. Mais pour résumer, c’est un très bel évènement qui combine la truffe avec un grand marché de bons produits : fromages, charcuterie …
    J’ai cherché, pas de Mas Clauzels 🙂
    De mon coté mon achat a été de 100gr de Tuber melanosporum avec des prix allant de 900€ à 1000€ le kilo. Mes papilles et mes narines s’en souviennent encore !
    … la suite dans l’article.

  12. Christophe
    17 juin 2013 at 10 h 12 min

    Bonjour Bob.
    Alors cette année on goutte du Mas-Clauzels au 8° Festival de Gastronomie à St Jean De Buèges?
    Au plaisir d’y partager un verre (06 68 58 95 98).
    Dans la continuité de notre idée de vivre:
    Monsanto
    https://www.facebook.com/occupymonsanto?hc_location=stream
    La chine « génial »
    http://merdeinchina.blogspot.fr/

    Gastronomiquement

Laisser un commentaire