Cyril Attrazic – Chez Camillou à Aumont-Aubrac

20160605_142254

Enfin, il était temps

En ce deuxième jour après noël, je vous partage un de mes beaux cadeaux de cette année 2016. Ca fait longtemps que je tourne autour de Cyril Attrazic, que j’effleure sa cuisine, j’ai pu la toucher du doigt une première fois lors d’un repas dégustation au festival des vins d’Aniane, puis une deuxième fois lors d’un déjeuner au Gabale, la brasserie de Cyril Attrazic à Aumont-Aubrac.
Le graal qu’il me manquait était de pouvoir aller m’installer confortablement à la table de chez Camillou, le restaurant gastronomique du chef, un macaron Michelin.
Si cet article existe c’est que j’ai enfin trouvé ce graal, il ne m’a apporté la vie éternelle mais il m’a comblé de bonheur durant les quelques heures de ce déjeuner dominical. Merci Cyril, je te kiffe !

20160605_160510

Du très haut niveau

Le samedi soir de ce mois de juin on a dîner chez Serge Vieira, 2 macarons Michelin, en ce dimanche midi on se prépare à déjeuner chez Cyril, on se dit qu’on doit faire un reset de toutes nos sensations de la veille afin de ne pas rentrer dans le jeu de la comparaison. Malgré tout, dans ces conditions, il est difficile de ne pas comparer les assiettes de ces deux stars de la gastronomie #Lozère #Cantal, surtout qu’au final, s’il fallait les départager je serais fort embêté tant le niveau est haut, en créativité, en émotion, en goût et en technicité.
La sphère en sucre de ce dessert à la rhubarbe et à la rose atteste du haut niveau technique du chef Attrazic, elle laisse apparaître en transparence son contenu gourmand et elle se casse d’un simple coup de cuillère.

Le repas

Avec ma douce, si ce n’est le dessert, on a mangé la même chose, pas de jaloux ni de fourchette qui vient fouiller dans mes assiettes 🙂 On a opté pour le big menu à 95€ :
– Grosses asperges vertes de Sénas fumées à la verveine, Sabayon aux morilles
– Homard bleu en deux cuissons, Bouillon de homard betterave et hibiscus
– Lotte marinée au jus de chou rouge / pomme verte, Jeunes rave confites puis caramélisées
– Filet de bœuf cuit au barbecue, romaine farcie de foie gras, Jus de bœuf et oignons brûlés
– Aligot
– Fromages d’ici
– Composition autour de la rose et de la rhubarbe, Emulsion à la rose et caramel de brebis frais
OU
– Millefeuille de chocolat noir, gel de persil plat et myrtilles

Il déchire ce menu non ? Il y a même eu un plat surprise en bonus. On a tout adoré, les enchaînements se font en parfaite harmonie et cohérence. La maîtrise des cuissons est parfaite, les jus et sauces rehaussent et subliment les produits qu’ils accompagnent. Et on a même droit à un aligot traditionnel qui s’est marié parfaitement avec le bœuf de l’Aubrac cuit au barbecue.

C’est déjà fini

Je ne vous ai pas parlé des vins, mais vous n’avez pas d’inquiétude à avoir, la carte est un concentrée de bonnes bouteilles, Cyril adore faire le tour des domaines avec son sommelier afin d’aller dénicher les plus beaux flacons. On s’est notamment régalé d’une cuvée Laïs 2011 de chez Olivier Pithon.
Pour immortaliser ce déjeuner, rien de tel qu’un petit selfie avec le chef Cyril Attrazic qui n’hésite pas à sortir de sa cuisine pour échanger avec ses client.
Comme on le dit, toutes les bonnes choses ont une fin, c’est donc le cas ici, les verres sont vides, les assiettes aussi, il est temps de rentrer à la maison. Snifff.
Le succès de Chez Camillou est là, les tables sont pleines, et ce n’est pas usurpé, ça vaut réellement le coup de faire quelques kilomètres pour se rendre à Aumont Aubrac afin de régaler ses papilles en amoureux, entre amis ou en famille.

I will be back …

En savoir plus :

http://www.camillou.com/fr/restaurant.html

Photos de ce repas :

Laisser un commentaire