J’ai enfin mangé au Pastis à Montpellier

20150409_210939

J’ai pu rayer une belle ligne de ma toeat list en allant enfin m’asseoir à la table du Pastis à Montpellier. Situé en plein cœur de Montpellier, le Pastis est un restaurant qui existe depuis longtemps mais qui a connu un beau renouveau depuis 2 ans environ grâce à un duo habitué des grandes tables, Daniel Lutrand aux casseroles et Jean-Philippe Vivant en salle. Je n’ai pas pu discuter avec le chef mais Jean-Philippe fait un sans faute en salle, c’est vraiment très agréable d’être chouchouté de cette manière.

Pour commencer, le lieu, la salle est intimiste (moins de 20 couverts), à la fois simple mais tout en chaleur, la pierre, les voûtes et les bougies y sont certainement pour quelque chose. Aux beaux jours, une petite terrasse est mise en place, de quoi passer de belles soirées entres amis ou en amoureux. Ce soir là j’étais dans le second contexte, d’ailleurs merci à ma chérie pour l’invitation, quel beau cadeau.

20150409_214915

Dans l’assiette, au Pastis on se laisse surprendre, rien n’est annoncé à l’avance. On nous demande uniquement si il y a des aliments qu’on n’aime pas ou que notre corps n’aime pas (allergies). Deux menus sont disponibles, un à 38 euros avec 3 plats et un autre à 53 euros avec 5 plats. Voulant profiter pleinement de la soirée, nous partons sur le menu dégustation surprise. Le défilé des assiettes commence alors dans une symphonie des saveurs sans fausse note. Au programme quelques pets de nones au fromage en apéritif, un chicon rôti avec une écume de jambon et une crème à l’ail des ours, des asperges avec du poulpe accompagné d’une crème aux herbes et d’une purée d’agrume, un foie gras poêlé avec une tombé de pissenlit, un filet de canette et poireaux sauvages avec un jus à tomber de sa chaise, une assiette de fromage et pomme, un dessert à la fraise gariguette et à la fouace et enfin, pour terminer, d’excellentes madeleines.
Je ne saurais pas dire ce que j’ai préféré vu que j’ai tout aimé. A noter, et c’est important, que le pain est de très bonne qualité et fait entièrement partie du repas, un très bon jus n’est rien sans un bon morceau de pain.

20150409_203359

Le lieu c’est une chose, les plats ça en est un autres, les pain c’est très bien, mais ne trouvez vous pas qu’il manque quelque chose ? On boit de l’eau ? Bien sûr que non, il faut une belle bouteille évidement. Pour une belle bouteille il faut une belle cave et tous les bons restaurants n’ont pas obligatoirement une belle cave. Ici, Jean-Philippe pourrait être caviste tellement il connait ses vins et ses vignerons. Sa sélection, sans être pléthorique, est précise et belle. Notre choix se porte pour le domaine Vaïsse à Puechabon, la cuvée l’Aphyllantes 2011. Pierre Vaïsse est un nom qui monte en Languedoc et je comprends pourquoi vu la profondeur de ce breuvage dégusté lors de ce repas. Je voudrais bien en avoir dans ma cave.

Pour conclure cet article, je ne peux que vous conseiller d’aller pousser la porte du Pastis à Montpellier, vous constaterez que le bon Pastis n’est pas qu’à Marseille. Autre conseil, pour pouvoir pousser cette fameuse porte, il est indispensable de réserver, les places sont chères. Enfin, si je devais chercher ce qu’il manque à ce restaurant, je dirais que ce serait certainement une distinction étoilé. A suivre.

En savoir plus :
http://www.pastis-restaurant.com/

La soirée en images :

2 thoughts on “J’ai enfin mangé au Pastis à Montpellier

  1. CRYSTEL
    9 mai 2015 at 10 h 25 min

    Y suis allée il y à qq année ( avec un bon Groupon), en me promettant de ne plus y retourner….Vous venez de me donner envie de découvrir cette « nouvelle version », vos photos sont alléchantes et vos commentaires appétissants !!!

  2. bOb
    12 mai 2015 at 23 h 18 min

    Bonsoir Crystel, je vous confirme qu’il faut que vous alliez vous réconcilier avec le Pastis. Le nom a été conservé mais tout le reste a changé. Vous me direz ce que vous en pensez.

Laisser un commentaire