Accueil / Restaurants / La Coquerie à Sète #FiersDEtreSétois

La Coquerie à Sète #FiersDEtreSétois

La relève

Il est toujours compliqué de retourner dans un restaurant qui m’avait mis des papillons de bonheur dans mon estomac après un changement de chef. La Coquerie à Sète, la ville qui m’a vu naître, avait connu son apogée grâce à Anne Majourel qui avait réussi à obtenir un macaron Michelin, devant ainsi un des plus petits étoilés de France. La salle est confidentielle, moins de 20 couverts avec la cuisine complètement ouverte, on peut presque toucher les casseroles lol. Il y a même des places au comptoir, il faut les demander à la réservation. L’été, le service se fait uniquement à l’extérieur, sur la petite terrasse d’une vingtaine de places.

Ca ne doit pas être simple pour un chef de reprendre ce genre d’établissement. Guilhem Blanc-Brude a réussi ce pari haut la main grâce à beaucoup de modestie et de travail, franchement, même s’il s’en défend, il a su conserver la même qualité de cuisine.

A table

Il n’a pas tout révolutionné, il a voulu garder un peu l’esprit du lieu, complètement ouvert sur la mer, dans une ambiance “voilier chic”. Il propose lui aussi, comme sa prédécesseur, un menu unique surprise en 6 temps, 2 entrées, 2 plats et 2 desserts, pour le prix de 65€. C’est aussi le seul moyen d’être rentable vu la taille du restaurant.

Il travaille au fil des saisons, de la criée, des petits producteurs locaux, selon l’inspiration. Chaque semaine, il y a au moins 2 plats qui changent. Guilhem apporte pas mal d’audace dans ses assiettes : hollandaise au pollen, maquereau anchois et truffe, céleri espadon huitres et kiwi… avec un dressage sans faute. Ca marche, les goûts sont présents, marqués, chaque bouchée est un délice. On a tout aimé, vraiment, au delà de mes espérances, il y a du talent chez ce jeune chef.

La carte des vins n’est pas en reste, ils sont tous en bio, biodynamie ou en nature. Il y a des pépites à partir de 30 euros. La sommelière est experte et d’excellents conseils. Elle propose également un accord mets et vins avec le menu. On s’est régalé de sa sélection qui se mariait à la perfection avec les recette du chef.

Déjà une belle récompense

A noter que cette année ils ont eu une belle récompense, ils font partie des 7 restaurants sur toute la France à avoir reçu un prix du public aux TheFork Awards 2021 qui récompensent les adresses les plus prometteuses et encore inconnues des principaux guides ouvertes depuis moins de 3 ans. Les nommés sont sélectionnés via les recommandations de grands chefs, pour la Coquerie c’est grâce à Amélie Darvas et Gaby Benicio du restaurant étoilé Aponem qu’ils ont participé à ce concours.

On n’en entend pas trop parler de la Coquerie, ils n’en ont pas besoin, mais il est quand même temps de jeter quelques fleurs, ça ne mange pas de pain et c’est mérité. Je pense même, attention je ne le dis pas souvent, qu’ils pourraient récupérer le tant convoité Macaron Michelin, malgré le fait que ce n’est pas ce qu’ils ambitionnent.

En savoir plus :

Le restaurant est ouvert d’octobre à mai du jeudi soir au dimanche midi. L’été c’est aussi 6 services, mais que le soir, du lundi au samedi.

Ai-je besoin d’ajouter qu’il est INDISPENSABLE de réserver ?

L’adresse : Chemin du cimetière marin 34200 Sète

https://www.restaurantlacoquerie.com/

Toutes les photos :

A propos bOb

A lire également

La régalade chez le MOF Franck Putelat

Le col est bleu blanc rouge, c’est le MOF (Meilleur Ouvrier de France). Sur la …

Laisser un commentaire