Accueil / Restaurants / Chaud comme chez Braise

Chaud comme chez Braise

Caviste…

Aujourd’hui, je vais te parler de Braise à Montpellier. Braise c’est d’abord un caviste qui a ouvert ses portes en octobre 2019. Je suis toujours très heureux de l’ouverture d’un caviste car ce sont des lieux que j’affectionne avec toutes ces bonnes bouteilles qu’on ne trouve pas ailleurs, en grande surface surtout hein. Ici, il y a du lourd avec une sacrée collection de belles étiquettes, j’ai longuement parcouru les rayonnages de la grande cave climatisée tel un gamin chez Jouet Club.

Il n’y a pas de hasard à cette sélection, puisqu’à la tête de l’établissement se trouve un sommelier qui a officié dans de beaux établissements, notamment à Paris. Il s’agit d’Alexandre Savoie, et il ne vient pas de Savoie, il arrive de beaucoup plus loin à l’ouest, chez nos cousins du Québec. L’accent est là, même s’il est assez léger, et l’amour est là aussi, l’amour du vin, et l’amour de sa chérie, une nîmoise, ce qui explique le pourquoi il se retrouve aujourd’hui à Montpellier.

… et barbecue urbain

Dès le départ, la volonté était de compléter la cave avec une offre de restauration. Outre la passion du vin, Alexandre a aussi une deuxième passion, c’est le barbecue, un sport national en Amérique du nord. C’est tout naturellement qu’il a axé son restaurant autour de cette idée, c’est ainsi qu’est né le barbecue urbain. Le concept est de travailler les produits en utilisant au maximum la braise, pour les saisir, les cuire ou les faire mijoter. Un fumoir est également présent dans la cuisine pour compléter idéalement le tableau. Etant moi même un afficionado du barbecue, autant te dire que j’étais bien au taquet en m’asseyant à ma table.

Je n’ai pas été déçu, le barbecue n’est pas là juste pour l’image, il est utilisé dans toutes les assiettes. Pour l’apéro par exemple, on a pu goûter un guacamole braisé avec une galette de pain toastée au barbecue. On a également testé une brandade maison à la poudre d’olives fumées, une tuerie, vraiment. Pour la suite, on a pris un peu de fraicheur avec un gravelax de thon citron. Une assiette généreuse est arrivée ensuite, un saumon fumé à chaud accompagné d’un trio de houmous, excellent avec une super cuisson du poisson. La viande est venue compléter ce festin, un brisket d’angus fumé, pickles, caviar d’aubergine et frites. Un brisket c’est de la poitrine de bœuf, qui a été fumée et braisée longuement pour obtenir une juste tendresse. On a fait l’impasse sur le fromage pour passer au dessert, de l’ananas fumé et un cheese cake à l’abricot, très gourmand tout ça.

Côté prix, au déjeuner, il y a une formule à 16€ pour l’entrée + plat ou le plat + dessert. La formule complète quand à elle est à 20€.

Le soir, c’est la carte qui prend le relais, les apéros / entrées sont majoritairement à 8€, on peut les partager. La plupart des plats sont à 18€, et je dois dire que les ribs me font grave de l’œil. Les desserts sont à 6€.

On a soif !

S’il y a un truc pour lequel on n’a pas à s’inquiéter chez Braise, c’est de savoir qu’est ce qu’on va pouvoir boire avec son repas. Il y a un sacré stock, de la qualité et pour tous les goûts. De plus, les conseils d’Alexandre permettent d’avoir le vin idéal pour accompagner les différents plats.

Pour notre repas, on a eu la chance d’avoir les vignerons qui étaient sur place, on a découvert 2 domaines qui ont comme point commun de travailler en bio et biodynamie :

  • Le Domaine Inebriati, à Vacquières en Pic Saint Loup. Avec tout d’abord la cuvée Orea en blanc, 100% Terret, qui nous a fait voyager dans une forêt d’acacias en fleur à la rosée du matin. Ensuite, la cuvée Drya, assemblage de Syrah, Grenache et Cinsault, qui offre un beau jus en bouche sur de la rondeur et de la finesse, un régal.
  • Le Domaine Arubio, à Argelliers, qui a la particularité d’être associé avec le Clos Constantin que j’adore. Il s’agit là de son premier millésime. On a débuté avec un blanc atypique, un blanc de noir de Cinsault, qui associe élégamment vivacité et fruits à chair jaune. Ensuite, un rouge, à base de Cinsault aussi, qui est d’une maturité étonnante pour un 2019, ses tanins sont fondus, un tapis en velours qui glisse dans le palais.

Côté prix, c’est assez simple et très intéressant, le vin servi à table est facturé au prix caviste auquel il suffit d’ajouter 10€. Pour exemple, c’est ainsi qu’on peut avoir sur sa table la cuvée Guillaumette du Domaine des Conquètes à 19€ alors qu’on va la retrouver fréquemment à 30 euros dans d’autres établissements.

Bon, il va falloir que je me cale une date pour y retourner avec chérie, de la bonne cuisine et du bon vin, c’est tout ce qu’elle aime.

En savoir plus :

https://www.braise-montpellier.com/

L’adresse :
42 Avenue Saint-Lazare
34000 Montpellier

Heures d’ouverture caviste :
Mardi & Mercredi : 10h00-14h00 / 16h00-19h30
Jeudi & Vendredi : 10h00-14h00 / 16h00-22h30
Samedi : 10h00-22h30

Heures d’ouverture restaurant :
Mardi & Mercredi : Le Midi
Jeudi, Vendredi & Samedi : Midi & Soir

Toutes les photos :

A propos bOb

A lire également

L'Arbre Blanc

L’arbre, le restaurant de l’arbre blanc

Il était temps, j’ai enfin réussi à me caler une date pour aller découvrir l’Arbre, …

Laisser un commentaire