Accueil / Restaurants / Le Gus (tatif) à la Grande-Motte

Le Gus (tatif) à la Grande-Motte

Avec ma douce, on a passé une grave bonne soirée à la Grande-Motte, vue sur la mer, ambiance lounge, excellent repas, au restaurant le Gus. Ce restaurant se trouve à l’étage de la célèbre boite de nuit qui a fait bouger mes soirées de jeunesse, la Dune. On arrive vers 20h, on en profite pour faire un tour sur la plage, la mer est belle, le sable est chaud. On se rend ensuite à l’étage, c’est classe, la déco est léchée, cave à vins vitrée, fauteuils, grandes tables rondes dressées avec soin. Dedans ou dehors ? Sans hésitation on opte pour l’extérieur, la terrasse depuis laquelle on aperçoit la mer méditerranée. On y est bien, rafraichi par les embruns.

On démarre la soirée par un (premier) cocktail, un Bramble pour moi, Gin, citron jaune, sirop de sucre et mûre, un Moscow mule pour madame, Vodka, citron vert, Ginger beer, sucre blanc. Les verres trinquent, c’est frais, on sirote tranquillement avec un petit accompagnement apéritif. Il faut compter 12 euros pour un cocktail.

C’est l’heure du choix du menu, on a du mal à choisir tant chaque proposition est appétissante. On reviendra. Le menu complet est à 39€, pour 2€ de moins on peut retirer l’entrée ou le dessert. Il y a 4 thématiques, la terre, la mer, le champêtre et l’estival, on peut mixer nos choix.

Ma douce part sur la terre pour l’entrée, avec un tataki de bœuf mariné, crémeux lait de coco citronnelle et cacahuètes grillées. C’est beau, c’est frais et c’est super bon avec une belle influence thaï. Je décide d’aller en mer avec un duo de thon tartare et tataki aux saveurs asiatiques, encore une fois c’est en Asie que nous voyageons, wasabi et soja.

Pour le plat on inverse, mer pour madame et terre pour bibi, à savoir un filet de bar rôti, riz Carnaroli en risotto crémeux, émulsion crustacés infusée aux feuilles de combava pour elle et un bœuf fumé au poivre de Kampot accompagné d’un écrasé de pommes de terre à la truffe. Les cuissons sont parfaites et les goûts sont francs, aucune erreur, un régal.

Le final sucré arrive, j’ai craqué pour l’omelette norvégienne à la passion flambée au rhum directement sur la table. Chérie s’est laissée tenter par la complicité chocolat-framboise. C’est fait maison, c’est bien équilibré en sucre, ça passe tout seul et ça donne surtout beaucoup de plaisir.

Ce repas a été accompagné d’un blanc, le H Chardonnay 20 de chez C. Bodin en IGP Pays D’Hérault. La bouteille est sympa, ça fait H2O, comme de l’eau. On a fait ce choix dans une carte qui offre un panoplie intéressante de vins locaux mais aussi quelques grands vins de France. Les prix démarrent à 30€ la bouteille.

Que dire si ce n’est qu’on a passé une excellente soirée, le cadre est à la hauteur de mes attentes et le repas a même été au delà, pour 39€ c’est un super rapport qualité prix pour un restaurant de ce standing avec une telle vue. Et si tu veux terminer la soirée sous ambiance, tu peux monter d’un étage direction The Terrace, le bar en roof top, pour y prendre un dernier verre en chaloupant ton corps (sur ta chaise) sous le rythme impulsé par le DJ.

On y retournera !

En savoir plus :

https://complexe-la-dune.com/restaurant-le-gus-by-la-dune/

Toutes les photos :

Info : J’ai été invité à découvrir ce restaurant. Cet article en reste sincère, tant il correspond parfaitement aux lieux que je souhaite partager sur ce blog.

A propos bOb

A lire également

La Maison de Petit Pierre

Délices à La Maison de Petit Pierre

Pierre Augé est un chef bien connu de la région et au delà, vu qu’il …

Laisser un commentaire