Un diner au Sensation à Lattes

IMG_20130212_202526

Après un premier article plutôt approximatif, j’ai enfin pu retourner dîner dans ce très bon restaurant afin de vous faire partager une expérience plus complète autour de ce menu Sensation à 41€. C’est assis proche de la cuisine ouverte que j’ai pu contempler la préparation des plats et des assiettes. Un spectacle millimétré exécuté dans le calme et le professionnalisme.

IMG_20130212_201907 IMG_20130212_202854 IMG_20130212_202833

Amuses bouche : une crème fromagère tomatée, une crème de panais et pop-corn, bouchés de chèvre chaud.
Les 3 sont bien différentes et mettent bien en appétit.

IMG_20130212_204234

Compression de tourteau à la mayonnaise sur une gelée d’ananas au citron vert et crumble aux amandes, gambas sauvage grillée et sauce aux crustacés émulsionnée.
L’assiette est belle, le tourteau fond bien dans la bouche, c’est frais, la tuile est croustillante. C’est une entrée réussie sans contestation.

IMG_20130212_205939

Filet de turbot Rossini grillé à la plancha, tuile à l’encre de seiche et bille coulante à la framboise, rosace de betterave et sauce vierge aux légumes de saison.
Une alliance entre le poisson, le foie gras, la framboise et la truffe passionnante. J’ai un peu plus de doute sur la place de la betterave dans cette assiette. En petit bonus on a eu droit à 2 belles feuilles de Mertensia avec son goût d’huître toujours surprenant. Pas de surprise sur le turbot qui est cuit à la perfection.

IMG_20130212_211920

Déclinaison autour du pigeon : les suprêmes en brochette dans un tube croustillant à la pistache, les cuisses en samossa sur un gratin dauphinois au jus de carotte vanillé, crémeux de patate douce.
Bon, moi j’adore le pigeon donc voila c’était gagné d’avance. J’ai particulièrement aimé les jus dans cette assiette. Le petit palet de pomme de terre était un peu trop ferme et le samossa un peu trop salé mais cela ne m’a pas empêché de me REGALER ! Encore une très belle tuile en forme de tube. Il y a de la technique dans ces assiettes c’est évident !

IMG_20130212_213431

Assiette de fromages affinés « Fromagerie Bou ».
L’assiette s’est transformée en planche mais qu’est ce qu’ils étaient bons ! Mr Bou n’est plus aux commandes depuis pas mal de temps mais la qualité est toujours au rendez-vous.

IMG_20130212_220857

Pré dessert : cônes chocolatés à la mousse au Nutella.
Avec une présentation ventousée, ce pré dessert a grandement comblé la passion pour le Nutella de ma chérie. Si je n’avais pas fait attention elle aurait pu me chiper le mien !

IMG_20130212_222112

Mille feuilles croquant à la mousse de praliné et billes de poires caramélisées biscuit chocolat sans farine et sorbet au yuzu.
C’est trop beau, c’est un tableau sucré qu’il fait peine de casser. L’équilibre est bien respecté, comme dans chaque assiette de ce repas. Il y a toujours un ingrédient prévu pour contre balancer la puissance d’un autre, il y a toujours un croquant pour s’associer à un moelleux. Ces techniques sont dignes des plus grands pâtissiers.

Pour accompagner ce repas on a sélectionné une bouteille de blanc du Mas des Chimères 2011, un vin de Pays des Coteaux du Salagou, légèrement boisé il m’a fait bien plaisir sur le tourteau, avec un beau gras il a accentué la finesse du Turbo.
Pour la suite, la cuvée Les Sorcières du Clos des fées en millésime 2010 (je crois) a été l’occasion pour moi de faire découvrir un peu du talent d’Hervé Bizeul aux amis de ma table. Moi je suis fan même si sur cette bouteille j’ai trouvé qu’il avait un peu de mal à s’ouvrir (il était un peu frais au service).

Pour conclure, ce charmant jeune petit couple à la tête de ce restaurant me fait toujours triper. Il ne leur manque plus que de passer la vitesse supérieure dans un lieu plus propice à la grande cuisine pour concrétiser définitivement tout ce talent.
Un petit bémol à ma table avec une amie qui n’est pas trop branchée pâtisserie et qui a trouvé que les plats étaient un peu trop conçu comme des desserts. Elle a noté la présence systématique d’une tuile dans chaque assiette. Evidemment je ne suis pas du même avis qu’elle.

Mon ami Ludo, en début de gastro n’ayant pas pu pleinement profiter de son repas nous obligera, trop dur, à y retourner ! Yes !

http://www.restaurantsensation.fr

3 thoughts on “Un diner au Sensation à Lattes

  1. fonfec
    27 février 2013 at 19 h 55 min

    mamamilla… ça me donne trop envie d’y aller !!!

    enfin si tu peux mettre une fourchette de prix sur ton menu dans ton article ça serait top 😉

    tu vas me dire qu’on peut voir sur le site certe, mais comme le site bouge régulièrement…bennn je trouverai ça plus pratique

    On a testé 2 endroits réputés il y a 10j :
    – Domaine de Verchant : on y a très bien mangé (repas inclus dans le week end), mon seul bémol serait les quantités proposées (après vu que c’était un pack peut être qu’a la carte les plats sont plus copieux).
    – Grosse deception au petit jardin par contre, les plats n’étaient pas maitrisés du tout, j’ai laissé la moitié de mon assiette (ça ne m’arrive jamais!) et pas assez assaisonnés pour nous deux (pourtant je ne resale jamais) du coup on a pas pris de dessert

    bises

  2. Serge
    28 janvier 2014 at 14 h 26 min

    Un petit bémol,dans les assiettes,elles reflètent un peu trop la rigueur de la gestion des quantités.cela les freinent un peu pour se lacher dommage

  3. bOb
    29 janvier 2014 at 7 h 31 min

    Serge, ne penses-tu pas qu’il s’agit aussi d’une démarche volontaire ? Par exemple, si je reprends mon article, on peut voir qu’il y a une assiette de fromage bien complète et généreuse malgré le prix élevé du produit.
    Mais je suis d’accord on a quand même toujours envie d’avoir un morceau de viande un peu plus gros ou un filet de poisson plus généreux.
    Malgré tout, pour moi, ça reste un très bon restaurant et une cuisine magnifique.

Laisser un commentaire