Accueil / Vin / La Clape en immersion

La Clape en immersion

La Clape

Comme tu as pu le lire, je l’espère, dans 2 précédents articles sur le blog, avec ma douce on s’est fait un petit week-end en immersion dans la Clape, qui, au delà de l’appellation est aussi un massif.

Si tu veux lire les 2 articles précédents :

Pour cette découverte, deux guides spéciaux avec qui nous avons déambulé dans la garrigue, dans les chênes et les pins.

La Clape

Château Pech Redon

Il s’agit tout d’abord du président de l’appellation, Christophe Bousquet, qui est aussi le propriétaire du Château Pech Redon. Le domaine est situé au plus près du Pech Redon, qu’on surnomme aussi le coffre, c’est le sommet le plus haut de la Clape avec ses 214 mètres d’altitude.

Avec Christophe, après avoir chargé son sac à dos de quelques bouteilles, nous sommes partis marcher dans son domaine qui cumule 30 hectares de vignes au total. Il nous a retracé l’histoire de ce cru (appellation communale) obtenu en 2015. Propriétaire du château depuis 1988 et président depuis 10 ans, il est un fervent promoteur de l’appellation et de son territoire dans lequel on trouve plus de 30 domaines viticoles.

La Clape

L’emplacement du massif est pour lui un lieu idéal pour la culture du vin, il faut savoir que La Clape provient du mot Clapas qui veut dire tas de cailloux. C’est donc un sol assez drainant qui bénéficie d’une influence maritime importante avec le vent local (le Cers). Le climat est chaud l’été et froid l’hiver avec peu de pluie. Pour permettre à la vigne de se développer au mieux, Christophe est partisan de l’enherbement qui va permettre de conserver l’humidité dans les sols. Il laisse beaucoup la vigne se débrouiller seule pour lui apporter de la robustesse. Ses vins sont bio bien sûr.

La Clape

En parlant des vins, Christophe nous a trouvé le spot idéal pour déguster ses flacons, la vigie de la Clape, avec sa vue incroyable sur la vallée et le littoral.

Pour débuter, on a dégusté la cuvée l’Epervier 2019 en blanc, un assemblage de Grenache blanc, Clairette, Picpoul, Bourboulenc, Viognier, Roussanne et Marsanne. Il m’a plu par sa salinité et sa complexité aromatique sur des fruits à chair jaune (pêche, abricot). En blanc, on a aussi ouvert une bouteille de sa cuvée La Centaurée 2018, un assemblage de Bourboulenc en majorité et de Clairette qui a été vinifiée en fût. On retrouve le coté iodé de la première cuvée mais ici le fruit est plus enrobé de fleurs blanches et d’agrumes bien mûrs.

Pour les rouges, le premier bouchon qui a sauté c’est celui de la cuvée l’Epervier 2017, un assemblage de Syrah et de Grenache, dont une partie a le droit à un élevage de 24 mois en foudre. L’expression “une main de fer dans un gant de velours” lui va à ravir tant il arrive à équilibrer sa puissance par ses épices et ses tanins parfaitement fondus. Pour suivre, Christophe nous a servi la cuvée La Centaurée 2015, qui mélange habillement du Mourvèdre, du Grenache et de la Syrah. Il a été élevé plus de 2 ans en demi-muid et il reste également au minimum un an dans sa bouteille après sa mise. Le nez est explosif de fruits noirs, ça se confirme en bouche, c’est très mûr, presque confit, quelle gourmandise, rondeur et générosité ! Superbe !

La Clape

Château de Vires

Pour notre deuxième balade, nous sommes allés un peu plus à l’est, au sein du Domaine de Vires. C’est Eric Lignieres qui nous a guidé autour de son domaine avec encore pas mal de marche (j’ai eu mal aux jambes durant 2 jours). Il a lui aussi beaucoup de terres (273 ha) et pas mal de vignes (65 ha). Eric nous a décrit la faune et la flore qui construisent le paysage de la Clape, les parcours des oiseaux, les arbustes, les anciens cours d’eau, et on a même visité des vestiges romains avec un ancien aqueduc de 150 mètres taillé dans la roche.

La Clape

Côté vins, nous étions pressés par le temps, mais nous avons tout de même pu goûter la tête de cuvée 2018 et 2019, un blanc en appellation la Clape, assemblage de Grenache, Bourboulenc, Roussanne et Viognier. Ces deux millésimes proposent des vins sur la minéralité et le peps (mandarine), l’idéal pour accompagner un plateau de fruits de mer.

La Clape

J’ai un conseil pour toi

Après ce week-end dans la Clape, le seul conseil que je peux te donner c’est d’aller vite te chercher un logement sur booking ou airbnb, de prendre ta voiture et d’aller passer quelques jours sur place. Les paysages sont splendides et les nombreux domaines sont accueillants, il y a de quoi passer de bons moments. Avec ma douce, il est fort possible qu’on se laisse à nouveau tenter par une virée dans la région, pourquoi pas vers Gruissan vu qu’on n’a pas eu la chance d’y aller durant ce séjour.

En savoir plus :

https://www.la-clape.com/

https://chateaupechredon.wordpress.com/

https://www.facebook.com/chateau.devires.7

Toutes les photos :

A propos bOb

A lire également

4 vins pour un repas en amoureux

Pour cet article autour de quelques idées de bonnes bouteilles à déguster, j’ai eu l’idée …

Laisser un commentaire