Accueil / Restaurants / Les Grands Buffets de Narbonne : gargantuesque

Les Grands Buffets de Narbonne : gargantuesque

Il était temps !

Voilà, nous y sommes enfin, après des années où j’en ai entendu parler, je peux enfin découvrir par moi même Les Grands Buffets de Narbonne et me faire mon propre avis. De plus, avant de pouvoir passer à table j’ai pu rencontrer et interviewer Mr Louis Privat le fondateur de cette maison, tu peux lire ou visionner cet échange dans mon article sur Lokko ici.

Les Grands Buffets c’est un restaurant de type buffets à volonté qui a existe depuis 30 ans et qui a pour objectif de proposer toute la panoplie de la gastronomie traditionnelle française.

Le lieu

Quand on arrive sur place, après avoir pu garer sa voiture sur un grand parking à disposition, on rentre dans un grand hall qui dessert une piscine, une patinoire et les Grands Buffets, on n’est pas encore dans l’ambiance. En revanche, dès qu’on pousse la grande porte du restaurant, on a l’impression de changer de lieu voir même d’époque j’ai envie de dire. La lumière, en provenance de grands lustres en cristal, est douce, on commence même à sentir de bonnes odeurs. L’ambiance est feutrée, on se croirait dans une ancienne brasserie chic Lyonnaise ou Parisienne. Quand on nous installe à table, les fauteuils sont confortables, la nappe brodée est immaculée, de même pour les serviettes. Les verres et les couverts brillent et nous invitent à passer à table.

L’accueil

Côté accueil, rien à redire non plus, il y a du monde en salle pour répondre aux moindres questions, venir débarrasser ou prendre les commandes des boissons, carafer le vin ou même te faire visiter le restaurant pour que tu ne loupes rien. Il y a du monde du côté du buffet aussi pour t’aider à couper ton jambon cru, pour te conseiller sur les fromages et les desserts ou pour prendre ta commande des plats à la minute. La bienveillance et la gentillesse sont les 2 mots d’ordre de toute l’équipe à qui je tire mon chapeau.

Les entrées

Alors, on démarre par le concret, le repas, avec les entrées froides. Comment dire, je ne vais pas arriver à te lister toutes les choses qui sont proposées.

On a commencé par les produits de la mer. L’espace est théâtralisé par une gigantesque cascade de homards. Il y a du choix par ici : des homards, des crevettes sauvages, des crevettes bouquet, des langoustines, des tourteaux, des écrevisses, des bulots, des murex, des coques, des moules, de la salade de seiches, du saumon fumé, du saumon cuit, du saumon mariné, des sardines, du hareng, de la mousse de saumon, des anchois, des huîtres du bassin de Thau, etc, etc, etc. On a adoré, surtout avec les sauces maison, mention spéciale pour l’aïoli.

On a continué avec la charcuterie et le foie gras. Il y a au moins 6 foies gras maison, au sel, au piment d’Espelette, aux poivres, au muscat, aux figues ou nature. Du côté des jambons crus il y en a 9, de plusieurs provenances, France, Espagne ou Italie, il suffit de s’en couper des tranches directement sur l’os. Tu trouveras aussi diverses terrines, saucisses, saucissons, pied de porc, tartes, quiches, etc, etc, etc. Les foies gras sont excellents et la crème brûlée qui y est associée l’est tout autant !

Sur les entrées, nous avons fait l’impasse sur de nombreux produits, dont l’espace salades et crudités et l’espace cocktail sur lequel on trouve tout un tas de bonnes choses, œufs mimosa, verrines de brandade, tartelettes roquefort et noix, gaspacho, guacamole, etc, etc, etc. Dans cet article, je pense que je vais énormément utiliser les « etc, etc, etc ».

Les plats

Après avoir été relativement sage sur les entrées, on s’est lancé du côté des plats chauds que je diviserais en 4 zones.

La zone des plats canailles dans laquelle on va trouver le bœuf bourguignon, la rouille de seiche, la tête de veau ravigote, les cuisses de grenouilles, les seiches en persillade, la blanquette de veau, moules préparées, calamars à la romaine, crevettes sauvages cuisinées, etc, etc, etc.

La zone des accompagnements avec des frites fraîches, de la ratatouille bio, des champignons bio, des haricots verts bio, des courgettes bio, du riz pilaf bio et même des pâtes bio à la tomate. Mention spéciale pour le gratin dauphinois, une tuerie !

La zone de la rôtisserie propose plusieurs belles choses, je peux citer l’agneau de lait des Pyrénées, le cochon de lait, les cailles, le poulet fermier, les rognons, les cœurs de canard, les pieds de porc panés, andouillettes et saucisses de Toulouse. Je me suis fait une assiette régalade avec le cochon et sa couenne croustillante et l’agneau de lait rosé.

Enfin, la zone la plus incroyable c’est celle des plats à la minute. Derrière le comptoir se trouve une cuisine dans laquelle s’affère 5 cuisiniers. Il suffit de passer commande auprès du chef de cuisine qui va alors annoncer au micro la commande passée, « un tournedos Rossini bleu ! » qui est suivi d’un vigoureux « Oui Chef ! ». L’attente est très courte tellement ils sont efficaces malgré la large carte : Filet de Dorade Royale à l’anis étoilé, Aile de raie aux câpres, Turbot sauvage entier rôti, Homard au naturel, Homard à l’américaine, Escargots de Bourgogne, Magret de canard, Steak haché de bœuf, Steak tartare de bœuf, Entrecôte, Tournedos, Tournedos au foie gras, Foie de veau en persillade, Cassoulet, Omelette, œuf bio poché champignons forestiers et arôme de truffe, Huître chaude en sabayon de muscat de muscat de Rivesaltes, L’Os à moelle à la fleur de sel, Vol au vent de ris de veau aux morilles, et … Coquille Saint Jacques à la Nantaise ! J’ai tout dit ! Mon œuf poché et mon tournedos Rossini furent un régal avec une viande tendre et fondante. Ma douce s’est dirigée vers la mer avec une généreuse aile de raie aux câpres et une délicieuse coquille Saint Jacques.

Les fromages

Du côté des fromages les Grands Buffets vont au delà de l’unique, ils vont vers l’exceptionnel. La grande folie est de proposer le plus grand plateau de fromage en restaurant du monde, il est impossible de trouver mieux ailleurs. Ce n’est pas moins de 111 fromages qui sont au choix, le plus dur c’est d’arriver à choisir vu qu’il est strictement impossible d’arriver à tous les goûter… sauf si on y va pour se faire un repas 100% fromages, peut être que c’est jouable. Et si tu n’es pas un expert, tu peux faire appel au maître crémier qui te donnera tous les conseils nécessaires. Alors, avec ma douce on s’est laissé charmer par une petite sélection qu’on a fait un peu au hasard. Dans nos assiettes on s’est servi du Gouda de 1000 jours, de la Mimolette extra vieille, de la Salva Cremasco (Italie), de l’Amatxi (Pays Basque), du Pavé à la Leffe Blonde, du Ladotiri à l’huile d’olive (Grèce), du Roccolino Nero Divino (Italie), de la Tomme aux Fleurs, du Brie aux Truffes, du Gorgonzola et enfin du Stilton (Royaume Uni). Mon coup de cœur va au Pavé à la Leffe, j’ai adoré ce fromage par le fruité de ses arômes subtilement associés à l’amertume de la bière.

Les desserts

Je te préviens, il faut absolument garder de la place pour les desserts des Grands Buffets. Il n’y a pas moins de 6 pâtissiers qui travaillent au restaurant pour confectionner l’ensemble des desserts, à l’exception des glaces, des nougats et des pâtisseries orientales. Comme me l’a dit Mr Privat, il y a forcement ton dessert préféré aux Grands Buffets. Personnellement, moi, ce que j’aime, c’est le baba au rhum et la tropézienne, les 2 y sont ! J’ai goûté le baba, sur lequel on peut ajouter du sirop de rhum, il est très bon. Le riz au lait au caramel est à tomber également. Ma douce a grandement apprécié la tarte au citron, généreuse avec un dose de sucre bien équilibrée. On n’avait vraiment plus beaucoup faim et nous n’avons donc pas pu craquer pour tous les gâteaux, les tartes, les macarons, les éclairs, les mousses, le tiramisu, la fontaine au chocolat, les fruits, les crêpes, etc, etc, etc.

Le vin

Pour accompagner tout ça, on va regarder la carte des vins. Elle est composée d’une sélection de 70 cuvées exclusivement du Languedoc. Quand j’ai ouvert la carte j’ai pu confirmer immédiatement ce que M. Privat m’a expliqué concernant les prix : le vin servi à table est au prix du domaine. Je n’ai jamais vu ça ailleurs, habituellement il y a toujours un marge très importante qui fait largement dépasser le prix que le particulier pourrait trouver au domaine. Pour 10€, tu auras à table une bouteille qui coûte 10€ si tu vas l’acheter chez le vigneron, pour 40€ à table tu auras une bouteille d’exception alors que tu aurais eu une bouteille à 10€ dans un autre restaurant. En plus, si tu achètes un carton (au prix domaine également) de la bouteille que tu as bu à table, cette bouteille te sera offerte.

Autre point fort des Grands Buffets c’est que toute la carte des vins est aussi disponible au verre de 15 cl, à des prix, là aussi très compétitifs. Ça permet, à petit prix, de pouvoir accompagner tout son repas avec des vins différents.

Aux Grands Buffets, on peut donc se régaler en cuisine sans se faire « assassiner » par les prix de la cave.

On y retourne quand ?

Voilà, comme tu l’as compris, on a adoré notre expérience aux Grands Buffets de Narbonne.

Côté prix, il est unique à 35,90€ hors boisson. C’est gratuit pour les moins de 5 ans et c’est 17,90€ pour les enfants de 6 à 10 ans.

Côté ouverture, le restaurant est ouvert 7 jours sur 7, toute l’année, midi et soir.

Alors, chérie, on y retourne quand ?

En savoir plus :

https://www.lesgrandsbuffets.com/fr

Toutes les photos :

Info : J’ai été invité à découvrir les Grands Buffets de Narbonne. Cet article en reste sincère, cet établissement correspond parfaitement aux lieux que je souhaite partager sur ce blog.

A propos bOb

A lire également

Alter Ego à Montpellier, Romain Salamone déploie ses ailes

Où tu iras j’irai Si tu lis ce blog ou si tu me connais, tu …

Laisser un commentaire