Les Pourcel à Montpellier, une belle histoire

20160325_124233

Samedi 26 mars 2016, tard dans la nuit – Fin de service – Les fours laissent s’échapper leur dernier souffle de chaleur – Les nappes sont pliées – La vaisselle est propre – Les lumières s’éteignent – La porte se ferme définitivement sur Le Jardin de Sens au 11 avenue Saint Lazare à Montpellier aprés 28 ans au service de la cuisine méditerranéenne. Jacques et Laurent rentrent chez eux certainement avec le cœur lourd mais avec des souvenirs pleins la tête qui doivent se bousculer par millier. De nombreux chefs étaient là lors des derniers services, avec eux, pour partager ces derniers moments. Mais la flamme n’est pas éteinte, elle brille encore et va renaître dans d’autres lieux, tout d’abord en juin, avenue de la mer, temporairement, puis en 2019, sur la place La Canourgue dans l’ancien hôtel de ville de Montpellier.

20160325_124540

Vendredi 25 mars – J-1 – Il est 12h30 – J’arrive au restaurant pour le déjeuner. Je n’ai pas pu participer au dernier repas du samedi mais j’étais ravis de pouvoir m’incruster à cette fête et dire au revoir à ce lieu dans lequel j’ai eu la chance de passer quelques très bons moments. Merci Rémi, c’est quand même grâce à ta réservation anticipée que j’ai pu m’asseoir à cette table ce jour là, il faut dire que la salle est pleine.

20160325_124522

Au déjeuner, chez les Pourcel, pour 50 euros on pouvait goûter à de la belle cuisine au travers d’un menu toujours bien pensé. Au programme on démarre toujours avec quelques bouchées apéritives de grandes classes. Il y en a plusieurs, des cromesquis au foie gras, des minis Tielles, des sablés aux olives et des bouchées au saumon. En amuse bouche, on nous sert un cappuccino aux petits pois avec une petite samoussa de pigeon. Le trompe œil est bien fait on pourrait croire qu’on nous apporte le café, et en plus c’est bon !

20160325_131845

En entrée j’opte pour le filet de rouget cuit minute sur une fine tarte croustillante de légumes en caponata, vinaigrette en saupiquet, fondant mousseux aux olives. C’est excellent avec beaucoup de volume tant dans l’assiette qu’en bouche !

20160325_131723

En entrée il y a aussi les asperges de Lunel Viel vapeur, morilles fraîches à la crème légère et leur velouté, jaune d’oeuf tiède en tartine, copeaux de Parmesan. J’ai pu goûter, l’oeuf, la crème, les asperges et les morilles c’est diaboliquement bon.

20160325_133807

En plat, il y a le filet de loup au four, petites ravioles de calamar à la tomate confite, artichauts, févettes et carottes en barigoule dans leur jus émulsionné, écume de citron. Ce n’était pas mon choix mais ma douce amour m’a laissé plonger ma cuillère dans son assiette. J’ai adoré la raviole !

20160325_133854

En plat moi je fais le choix du suprême de canette des Dombes rôti, croquette de ses cuisses au foie gras, purée de céleri et golden, blinis de pomme de terre, jus de canard relevé d’orange, acidité de fruits. Je n’ai pas regretté ce choix, l’assiette est belle, dans le pur style de présentation des Pourcel. L’assiette est bonne, les associations sont justes.

20160325_141614

Pour le dessert, la salade de fraises Gariguette de Pays à la fraîcheur d’agrumes, tuile de fraise, glace marbrée fraise / basilic / citron. Les premières fraises sont là et ce sont les stars de ce dessert, ni plus, ni moins.

20160325_140548

En plus du dessert, au Jardin des Sens, la tradition veut que comme pour l’appéritif on nous apporte beaucoup de petites mignardises : des chocolats, des guimoves, des tartelettes, des macarons, des petits beignets, des madeleines, etc ! La table est remplie … et mon ventre aussi !

Au niveau des boissons, outre l’apéritif offert ce jour là et le verre de vin blanc du menu, nous avons fait le choix de 2 excellentes bouteilles de rouge, tout d’abord la charismatique cuvée La Truffière du domaine Danjou Banessy en Roussillon et ensuite un Saint Joseph tout en élégance du domaine Courbis.

On a eu du mal à quitter les lieux, on a prolongé le repas autour de quelques digestifs dans le petit jardin et dans les salons. Messieurs les Pourcel, je n’ai qu’une chose à dire, c’est que je suis impatient que vous ouvriez à nouveau vos portes, je passe régulièrement devant votre futur restaurant avenue de la mer, les travaux sont en cours.

http://www.jardindessens.com/fr/index.html

Plus de photos :

Laisser un commentaire