Voyage au Sri Lanka – Partie 3

Article écrit par Nathalie ma douce

Mirissa

Après les roti et les kottu que tu peux retrouver dans la partie 2 de notre voyage au Sri Lanka, ce matin-là, on s’est levé aux aurores, direction le port pour aller voir les baleines ! Les baleines font partie des animaux que tout le monde aimerait voir au moins une fois dans sa vie, elles sont tellement impressionnantes par leur taille et leur beauté. Le Sri Lanka est un des rares endroits où il est possible de les admirer car elles migrent entre le Golfe du Bengale et la mer d’Oman de janvier à avril. Il aurait même une colonie de baleines bleues qui y vivrait toute l’année.

Nous avons embarqué dans un bateau équipé d’un étage permettant de voir assez loin. Après quelques kilomètres de navigation assez houleuse (beaucoup de touristes notamment chinois ont été très vite malades), nous avons commencé à « traquer » les bulles provoquées par les baleines. En fait, les baleines sortent quelques minutes pour prendre leur respiration, ce sont ces bulles qu’on peut voir au loin, puis elles plongent généralement profondément pour une durée plus longue et l’on perd leur trace. Pouvoir les admirer constitue une expérience inoubliable surtout quand la chance vous sourit et que vous les voyez replonger juste devant vous en soulevant leur énorme queue !

Malheureusement, l’observation des baleines par des dizaines de bateaux par jour, empruntant le même circuit et traquant d’un peu trop près les baleines est préoccupante. Les attitudes irresponsables de ces bateaux pourraient modifier le comportement des mammifères jusqu’à les faire fuir ailleurs. J’espère que le gouvernement sri-lankais va mettre en place une véritable réglementation afin de préserver cette activité touristique.

Pour se remettre de nos émotions, rien de tel que des gros crabes bien charnus au bord de la plage. Les enfants voulaient même rapporter les carapaces à la maison.

Galle

Après une après-midi de baignade, nous avons rejoint Galle, une ancienne ville fortifiée néerlandaise. Elle fut d’abord portugaise avant que les néerlandais en prennent son contrôle. La vieille ville de Galle, avec son fort et ses fortifications protégeant des ruelles où l’on peut encore voir quelques anciennes demeures néerlandaises, est classée au patrimoine mondial. En effet, elle représente la plus grande forteresse construite en Asie par les colons européens.

Nous avons visité la ville le soir et l’ambiance était assez différente de toutes les autres villes qu’on avait vues jusque-là. Le centre-ville est très touristique, il y a beaucoup de boutiques de vêtements et d’objets assez chers. Les prix sont quasiment ceux pratiqués en France. Certes, la ville est très jolie et a beaucoup de charme mais pour nous, elle nous a semblé tellement différente des autres villes du Sri Lanka que c’était un peu comme si ce n’était pas le Sri Lanka qu’on avait connu. Malgré tout, la soirée dans un des restaurants classes de la ville a été reposante et gourmande, mon poisson épicé cuit dans une feuille de bananier fut excellent.

Balapitiya et Kosgoda

Le lendemain, notre guide nous a proposé de faire une balade dans la mangrove à Balapitiya. Nous avons pris des petits bateaux. Outre le fait que se balader sur l’eau était bien agréable, nous n’avons rien vu d’extraordinaire. Quelques oiseaux, quelques varans dans les racines et une halte à l’île de la cannelle nous ont quand même permis de passer un bon moment.

Notre objectif premier pour cette journée était d’aller observer les tortues. Nous sommes allés dans un des centres de conservation des tortues à Kosgoda. Dans ce centre, ils récupèrent les œufs de tortues et quand ils éclosent, ils attendent quelques jours (environ 3 jours) pour remettre sur la plage les tortues males. Par contre, les bébés femelles sont conservés pendant 5 ans dans ces différents centres. Durant la visite, on a également pu voir d’autres bassins destinés aux tortues blessées ou handicapées ou albinos qui sont incapables de survivre dans l’océan.

Negombo

Après ces deux visites, nous avons pris la direction Negombo. Negombo, est le deuxième port de l’île. Elle se situe au nord de la capitale Colombo, sur la côte ouest du Sri Lanka près de l’aéroport de Colombo. Cette ancienne cité de pêcheurs a été transformée en ville marchande par les Portugais et les Hollandais, ce dont témoignent aujourd’hui encore de nombreux marchés colorés, des églises et des bâtiments coloniaux. Les efforts d’évangélisation des colons portugais ont obtenu un tel succès que les habitants sont aujourd’hui encore catholiques comme notre guide qui est originaire de cette région.

Ce jour-là, nous n’avions pas réalisé que c’était un jour de pleine lune. Ce jour appelé Poya est le nom donné au jour de pleine lune au Sri Lanka et en Asie du Sud-Est. Dans la religion bouddhiste, il correspond à un évènement de la vie de Bouddha et c’est un jour de prière où l’on croise près des temples plein de monde habillé en blanc en train de se recueillir, prier ou déposer de l’encens et des offrandes. Les bouddhistes ne doivent également pas boire d’alcool ce jour-là, ni manger de viande.

Dès notre arrivée à Negombo, nous avons voulu profiter d’un dernier bain au coucher du soleil sur la plage. Nous sommes arrivés sur une large plage après être passé par un chemin très étroit. C’était une plage où de nombreux locaux profitaient d’un bain ce soir de pleine lune. Ce dernier bain dans l’océan avec ses belles vagues et à moitié dans la pénombre, le soleil s’étant déjà couché, restera un très bon souvenir.

Pour notre dernier repas, nous nous sommes laissé tenter par un resto de notre guide (papier), Le Lords. L’endroit était très touristique, mais nous y avons bien mangé. Nous avons dû faire une croix sur le vin et la bière, soir de full moon oblige ! Du coup, nous avons pris des mocktails que les enfants ont aussi voulu essayer. Nous avons pris du poulet (Chicken and Fresh Mango Curry) et du crabe (Chili Crab Curry) servis dans des bols de noix de coco avec du riz, des papadum et différentes sauces à côté. Dans le restaurant, il avait également des plats moins épicés pour les enfants et ces derniers recevaient de la nourriture pour aller nourrir les poissons et les tortues de mer se trouvant dans le grand aquarium. Les enfants étaient ravis. A la fin du repas, nous avons même pu bénéficier d’une fish pedicure (gratuite). J’étais contente d’essayer mais si étant très chatouilleuse, cela ne restera pas comme un grand kiff de recommencer !

C’était notre dernière soirée. Nous avions acheté un excellent alcool de noix de coco, un Arrack, mais par respect de cette tradition, nous n’en avons pas bu ce soir là. Mon chéri nous propose même une recette d’un cocktail à base de cet alcool dans cet article.

Le lendemain, nous avons dû dire au revoir à ce beau pays et à Micheal, notre chauffeur, guide et super conseiller tout au long de ce voyage.

Bilan du voyage : ce fut une très belle expérience d’un voyage dans un pays lointain avec les enfants qui ont toujours été volontaires (sans trop râler) pour faire tout ce qu’on avait prévu.
Le Sri Lanka est un pays qui reste abordable en terme de prix. Les gens y sont accessibles et bienveillants, ils parlent assez bien l’anglais et on arrive toujours à se faire comprendre.

Je vous recommande cette destination (avec ou sans enfant).

Notre guide a créé sa propre agence de voyages : http://mmtravels.lk N’hésitez pas à le contacter, il pourra vous faire un circuit personnalisé et vous conseiller également sur les hôtels où vous pourrez passer en direct et serez mieux reçus qu’avec Booking (nous avions réservé avec Booking et beaucoup d’hôtels ne voulaient pas héberger notre chauffeur).

Lire la partie 1 du voyage

Lire la partie 2 du voyage

Toutes les photos de cette partie 3 :

Laisser un commentaire