Accueil / Vin / Les Terrasses du Larzac vu panoramique des plus beaux terroirs d’Occitanie

Les Terrasses du Larzac vu panoramique des plus beaux terroirs d’Occitanie

Il est temps de revenir sur ce qui a été ma première sortie œnologique post-confinement, et ça n’a pas été la plus mauvaise, au contraire, vu qu’elle était consacrée à une de mes appellations régionales préférées, Les Terrasses du Larzac, avec sa célèbre circulade. Ce sont les seuls à avoir maintenu cet événement en juin malgré les contraintes sanitaires, dont la jauge maximale. Tous les vignerons et le syndicat se sont mobilisés pour organiser cette balade afin de la rendre la plus belle possible malgré le timing hyper contraint. Mais ils avaient le plus bel atout dans leurs mains : leurs vins.

Pour cette balade, je ne pouvais rêver mieux que d’être accompagné par ma douce, Laetitia (Atout Terroir) et Greg (Fifty Wines of Greg), on a mixé ensemble une bonne dose d’expertise, de dégustations intenses et de déconnades.

Pour les non initiés, je te rappelle quand même le principe de ces balades vigneronnes. De nombreux amateurs de bons vins se rassemblent pour une petite randonnée de 5 ou 6 kilomètres. On est loin du GR20 ou d’autres sentiers mythiques puisque là, l’idée c’est de s’octroyer quelques pauses ludiques tous les 1 à 2 kilomètres, le tout en contemplant les beaux paysages que la nature nous offre. Concernant les pauses justement, elles se font autour de deux thématiques, la première c’est le vin, avec plusieurs vignerons qui sont là pour te faire découvrir le fruit de leur travail. La deuxième, c’est l’assiette, avec un menu complet qui va se décliner à chaque étape : mise en bouche, entrée froide, entrée chaude, plat, fromage et enfin le dessert.

La particularité de cette rando gourmande, c’est qu’elle démarre en fin d’après-midi, à partir de 17h / 18h. Il est conseillé de prendre des lampes torches car on va terminer forcement dans la nuit, c’est une expérience géniale, une vision différente du paysage et des sensations, les odeurs, la vue. Cette année c’était aux alentours d’Octon non loin du Lac du Salagou avec ses terres ocres.

Du côté du menu, cette année il ne rentrera dans mon top 3 de mes meilleurs repas en balade de ce type, mais il s’est quand même bien laissé manger. Mention spéciale pour l’entrée chaude, le cannelloni et son poivron confit, farci au chèvre, aux épinards et aux pignons de pin, émulsion de basilic. Big up également pour le plat, un gigot d’agneau de 12 heures en croûte d’herbes, caviar de courgettes et polenta aux olives, jus corsé de sarriette.

En revanche, côté vins, ça a été pour moi un feu d’artifice, il y a tellement de belles choses dans cette appellation, ça en est dingue. Il y a les grands classiques, comme le Clos de immortelles 2019 du Mas de la Seranne qui offre un vin rouge tout en volume sur des notes épicées en fin de bouche. En porte drapeau historique, on ne peut pas zapper le Mas Cal Demoura Terre de Jonquières 2019 avec ses tanins élégants et sa douce garrigue. Que dire du Domaine de Montcalmès de Frédéric Pourtalié, si ce n’est qu’il est au sommet des terrasses, dans le respect de l’appellation, faisant de ses bouteilles un bien prisé par les particuliers mais aussi par les meilleurs restaurants. Dans ce même village de Puéchabon, on trouve également une référence, le Mas de Brousses, qu’on a dégusté sur un millésime 2018 et qui goûte déjà très bien les fruits mûrs exaltés avec une bonne dose d’épices poivrées et de cacao.

Ensuite, il y a mes chouchous qui confirment toujours mon amour pour eux. Il y a Virgile Joly et sa cuvée Cybèle 2019 en Terrasses du Larzac qui croque en bouche comme une cerise bien ferme et qui révèle ensuite ses notes de vanille et de cigare, un délice. Il y a aussi Les Vignes Oubliées qui sur cette cuvée en Terrasses est d’un velouté addictif grâce à un travail d’orfèvre en vinification. Dans mes cuvées préférées, il y a sans aucun doute un qui s’appelle Euziéra du Clos Constantin, Pierre et Samuel, le talent brut avec l’audace de la jeunesse. Macération carbonique, cuve béton, rigueur de la vigne et de la cave, donnent un vin précis, sur l’équilibre, sans dénaturer le fruit originel.

Enfin, cette balade a été aussi l’occasion de belles découvertes, des cuvées qui ont marqué la balade. En premier lieu je dois te parler du Domaine de Ferrussac et de sa cuvée Nègre Bœuf 2019 qui m’a enthousiasmé par sa fraicheur mentholée qui s’étend longuement en bouche. En plus, ce domaine fait aussi de l’élevage en pâture libre de bœufs et de vaches de race Aubrac. Il y a eu aussi la cuvée Fin Fond du Domaine Terre de Feu, que je ne connaissais pas, j’ai adoré sa matière, ses harmonies et sa tendresse autour de notes de café, un délice, je crois que j’en ai demandé un deuxième verre. J’en termine avec le Mas Brunet et sa cuvée élégance, à majorité de Mourvèdre, cépage fabuleux, qui dégage une sérénité dans le verre certainement dû à son long élevage de 18 mois en fûts, il se déguste comme un bon cigare. Je dis ça mais je ne fume pas lol.

Voilà, c’était une balade géniale dans une appellation de dingue. En bonus, je tenais aussi à indiquer qu’il ne nous a pas été proposé que des vins rouges de l’appellation, certains domaines nous ont proposé des rosés et des blancs. Ca a été le cas pour le Clos du Serres, domaine du président des Terrasses Sébastien Fillon, avec une cuvée Le Saut du Poisson à base de Grenache blanc, Rolle et Carignan blanc, qui m’a régalé de sa minéralité, de sa tension, autour de la poire et de la tonka. J’ai aussi pu goûter un domaine que j’aimais déjà beaucoup, Le Mas de Cap Daniel, qui a sorti ce soir-là un blanc, Le Merle Blanc 2020 construit sur du Grenache Gris, et dont il résulte une belle dynamique sur les agrumes le fruit de la passion et la fleur d’oranger.

Je te conseille de cocher dans ton agenda le premier samedi de chaque mois de juillet dès 2022, cette balade mérite le détour. Il faudra simplement débourser 60€, verre, livret, menu et toutes les dégustations incluses. What Else ?

De mon côté je peux enfin cocher cette balade dans mon carnet de chasse et j’en suis heureux.

En savoir plus :

https://www.terrasses-du-larzac.com/

Toutes les photos :

A propos bOb

A lire également

Du Jurançon au menu avec le domaine Bayard

J’ai pu découvrir quelques flacons du domaine Bayard en Jurançon, alors, pourquoi pas les décliner …

Laisser un commentaire