Accueil / Vin / Mes 3 vins du mois de janvier 2019

Mes 3 vins du mois de janvier 2019

 

Vins sucrés

Voici le deuxième numéro de ma rubrique « Les 3 vins du mois… ». Ce mois ci je vais faire un focus sur 3 vins sucrés. On va débuter par 2 muscats de Noël, ce sont des vins doux naturels, une catégorie dans laquelle on stoppe assez rapidement la fermentation du vin afin qu’il conserve son sucre en lui ajoutant de l’alcool (mutage). Ensuite, je refais un focus sur une appellation que j’ai découverte récemment, le Cabernet d’Anjou qui a une teneur en sucre moindre obtenu par un arrêt de la fermentation selon différentes techniques comme le froid.

Muscat de Noël, Saint-Jean de Minervois – Petit Grain – 2018

Ce premier vin est un primeur, un Muscat de Noël élaboré à la cave de Saint-Jean de Minervois. C’est un vin doux naturel réalisé à partir d’un unique cépage, du Muscat petit grain. Ma douce t’a déjà parlé de ce vin dans un article dédié mais je tenais à le faire apparaître dans mes vins du mois de janvier. C’est un vin muté qui titre à 15,5%vol d’alcool pour 125 grammes de sucre résiduel environ.

Visuel : La bouteille est polie, elle semble glacée, on peut deviner un liquide jaune clair. Il est effectivement bien jaune, brillant, limpide il se répand dans le verre sans effort. Il ne présage ni sa teneur en alcool ni sa teneur en sucre.

Nez : Ce vin est très odorant, il dégage des notes de citronnelle ainsi que des odeurs d’enfance, le bonbon berlingot Arlequin. On comprend dès le nez qu’on est sur un vin sucré.

Dégustation : En bouche il est enrobant de douceur sur des notes de fruits exotiques, comme un bel ananas Victoria confit au beurre. Trop de sucre ? Non, car, magiquement, la finale révèle de la fraîcheur via une saveur persistante de menthe poivrée .

Accord : Ce vin ne s’accorde pas avec tout. L’accord magique est sur les plats très épicés, je l’ai testé avec de la cuisine thaïlandaise, c’est magnifique. Il peut aussi s’accorder avec des choses assez grasses, comme le fromage ou le foie gras. Pour mon repas je l’ai testé avec un dessert à base de poire, de chocolat et de fèves Tonka, ce n’était pas l’accord parfait, trop de sucre.

Prix : 9,90 € (départ cave)

En savoir plus :

http://www.saintjeandeminervois.com/

Muscat de Noël – Domaine Rière Cadène – Rivesaltes – 2018

Ce deuxième vin est aussi un Muscat de Noël, cette fois ci on part encore un peu plus au sud ouest, direction Rivesaltes. C’est ici aussi un mono cépage, un 100% Muscat d’Alexandrie. Le producteur est le domaine Rière Cadène, que je ne connaissais pas alors qu’il a une très bonne réputation. C’est un domaine familial depuis 1904 qui est aujourd’hui dans les mains de Laurence et Jean-François Rière ainsi que de Guillem le neveu. Ce domaine élabore également 2 autres Rivesaltes et aussi une belle gamme de vins dans toutes les couleurs.

Visuel : Il est incroyablement doré, comme un lingot. Il parait épais et riche, il accroche bien aux parois du verre.

Nez : Le nez est prenant, il sort des arômes d’une poire Williams au sirop et aux épices. On a même trouvé un retour olfactif sur un bouquet de fleurs d’acacia.

Dégustation : Il est jeune par son millésime mais il dégage une grosse maturité en bouche, on retrouve la poire bien sûr mais aussi le coing et des arômes secondaires de litchi. Là où ce vin m’a enthousiasmé c’est par ses arômes grillés et toastés inattendus, ça lui confère de l’élégance et de la noblesse.

Accord : Ses arômes fumés vont s’associer à la perfection avec un fromage persillé. Avec mon dessert à base de poire, de chocolat et de fève Tonka il s’est très bien comporté même si ce n’était pas son terrain de jeu idéal.

Prix : 13,20 € (départ cave)

En savoir plus :

https://rierecadene.com/

Cabernet d’Anjou – Domaine de Flines – 2017

Le domaine de Flines appartient à Catherine Motheron qui a repris l’exploitation de ses parents, Chantal et Jean. Elle a une double casquette de vigneronne avec le domaine mais aussi de négoce avec les vins Mottron. Elle élabore toute la gamme des rosés de la région (Cabernet, Rosé d’Anjou, Rosé de Loire) mais aussi toute une série de blancs et de rouges.

Visuel : Ce Cabernet d’Anjou est un rosé très coloré, il est éclatant, pink.

Nez : Il répand de douces odeurs de fraises écrasées justes cueillies à la rosée du matin, c’est simple mais tellement appétissant.

Dégustation : En bouche on retrouve cette fraise qui n’est pas venue seule, madame framboise est là aussi, elle saupoudre une petite dose d’acidité. On est à fond sur un petit bonbon fruité et acidulé qu’on laisse fondre sur sa langue.

Accord : Ce vin, avec ses 20 grammes de sucre résiduel, peut te régaler sur plusieurs propositions gastronomique. Je l’ai accordé d’un saumon et kiwis en marinade thaï minute. Magnifique accord ! Je l’ai goûté avec mon dessert (les fameuses poires), il a fait le job à 300% aussi. Je crois que j’aime le Cabernet d’Anjou, le bon.

Prix : 9,80 € (départ cave)

En savoir plus :

http://vinsmottron.com/

A très vite pour mes 3 vins du mois de février.

A propos bOb

A lire également

Verticale ICO(O)N de Rasteau chez Le Clair De La Plume

Il est des invitations qu’on ne peut pas refuser et celle-ci en fait partie. Le …

Laisser un commentaire