Accueil / Vin / Un repas au Muscat de Noël de Saint-Jean de Minervois ?

Un repas au Muscat de Noël de Saint-Jean de Minervois ?

Article écrit par Nathalie, ma douce

Un repas au Muscat de Noël de Saint-Jean de Minervois ?

Tous les 3èmes jeudis de novembre de chaque année, c’est le Beaujolais nouveau. Mais c’est de façon plus générale, le jour où on célèbre tous les vins primeurs. Cette année, et seulement pour la 2ème édition, les vignerons de la cave coopérative de Saint Jean de Minervois ont décidé de produire leur Muscat de Noël, un muscat primeur avec les premiers raisins issus de la récolte 2018.

L’an dernier, pour mettre en valeur ce muscat, l’événement était organisé autour d’un repas à base truffe, foie gras et volaille. Un pari réussi pour le lancement de ce muscat de Noël qui leur a permis de vendre 7 000 bouteilles. Cette année, 10 000 bouteilles sont prévus à la vente et le menu pour inaugurer cette saison proposait d’associer les muscats de Saint-Jean de Minervois à des plats asiatiques, je t’en dis plus après.

Appellation Saint-Jean de Minervois

L’AOC Muscat de Saint Jean de Minervois, l’une des appellations les plus anciennes du Languedoc, se situe sur un plateau de calcaires durs entre 250 et 280 mètres. Ses sols caillouteux et blanchâtres donnent au muscat à petits grains (l’unique cépage de l’AOC) beaucoup de minéralité et un équilibre alcool, sucre et acidité exceptionnel dû à l’altitude et à la fraîcheur des nuits.

Aujourd’hui, l’appellation est composée d’une cave coopérative (qui représente environ 80% des volumes produits) et de 7 caves indépendantes, le tout sur un peu plus de 200 hectares. D’autres caractéristiques sont importantes pour l’AOC, à part le cépage unique, le degré doit être de 15,5 degré et le sucre résiduel de 125 g/l pour un muscat classique. De plus en général, il n’y a pas de millésime sur les muscats sauf parfois pour certaines cuvées haut de gamme ou pour le muscat de Noël. Cette année, le printemps pluvieux et l’été chaud et sec ont permis d’avoir des vendanges exceptionnelles. Je te laisse découvrir après ce que nous avons goûté.

Avant de passer au repas, nous sommes allés à la découverte des vignes présentées par Jean-Marc Saleine, président de la cave et de l’appellation depuis 10 ans. Une visite qui m’a permis de me rendre compte de l’étendue du terroir et de ses sols caillouteux. Le président de l’appellation nous a également parlé de la participation de la cave de Saint-Jean de Minervois au concept Œnotour de l’Hérault. Ce concept d’œnotourisme permet de découvrir les terroirs de l’Hérault, en poussant la porte d’un des 59 caveaux-étapes labellisés au travers de 18 parcours thématisés.

Accords mets et vins

Après cette courte balade, passons au repas préparé par le restaurant Le Thaï du Château Castigno d’Assignan. Rappelle-toi, nous avions fait un article sur ce restaurant l’an dernier.

A l’apéritif, nous avons dégusté des nems aux crevettes sauce aigre douce, des crevettes nobashi croquantes à la sauce pomme, coriandre, basilic et concombre et des wings marinés au gingembre. Avec cet apéritif, nous avons bu :

  • Muscat L’Intrus : c’est un vin léger à 10,5° seulement et avec 50 g/l de sucre résiduel. C’est un produit qui se veut festif et peut se boire en apéritif ou en dessert. Il est très aérien avec des arômes de pomme granny et d’ananas.
  • Muscat de Noël 2018 : de couleur jaune vert, au nez il est légèrement parfumé à la citronnelle, en bouche il est frais avec une pointe de fruits exotiques et une finale menthe poivrée qui est la signature des vins de St Jean de Minervois.

En entrée avec le bouillon de canard et ses nouilles et son filet de canard grillé, nous avons dégusté le Muscat Sélection Petit Grain. Ce vin au nez puissant et complexe, était opulent et gras et offrait en bouche beaucoup d’arômes de fruits exotiques et de pêche blanche. Le mariage avec le plat relevait bien le goût du canard grillé.

Pour le plat, nous avons été gâté avec une assiette composée de travers porc caramélisé, de poulet et litchi au curry et lait de coco, de riz au jasmin aux oignons confits et de salade de crudités à la citronnelle. Avec ce plat, c’est le Muscat Vendanges d’Automne que nous avons testé. Un accord parfait qui rehaussait bien le côté piquant du plat ! Pourtant ce vin, issu de vieilles vignes cueillis passerillées, c’est à dire sur-mûris, était plus sucré qu’un muscat classique (145 g/l de sucre résiduel). Sa robe était ambrée aux reflets bien dorés. En bouche, il était très riche avec une belle finale d’agrumes confits.

Pour le dessert, nous avons fini ce repas avec une belle mousse crémeuse au mascarpone et yuzu avec des morceaux de mangue, ananas et raisin, agrémentée de noix du Brésil et de chouchou caramélisé. C’est le Muscat Eclat Blanc avec sa belle étiquette où l’on voit une capitelle en trompe-l’œil qui accompagnait ce plat.Ce vin aux arômes de mangue et de fruits exotiques avec sa finale longue et mielleuse mettait bien en valeur ce dessert pas trop sucré.

J’espère t’avoir convaincu qu’un repas asiatique peut être accompagné d’un bon muscat. Si pour les fêtes, tu cherches à accompagner tes plats de façon différente, sache que les muscats que nous avons goûtés, sont à des prix très abordables, ils varient de 6,40€ pour l’Intrus à 14,90€ pour les Vendanges d’Automne avec un Muscat de Noël à 9,80€.

L’an prochain, l’appellation fête ses 70 ans. Des événements, comme la balade gourmande en Saint-Jean de Minervois organisée le premier dimanche de juin 2019, sont prévus tout au long de l’année pour célébrer cet anniversaire.

En savoir plus :

https://www.muscat-saintjeanminervois.com/

Toutes les photos :

Info : J’ai été invitée à découvrir le Muscat de Noël de Saint-Jean de Minervois. Cet article en reste sincère car ça correspond parfaitement à ce que je souhaite partager sur ce blog.

A propos Nathalie Caucat

A lire également

Verticale ICO(O)N de Rasteau chez Le Clair De La Plume

Il est des invitations qu’on ne peut pas refuser et celle-ci en fait partie. Le …

Laisser un commentaire