Nouvel an aux couleurs de la gastronomie majorquine

20150101_212324

Rien de tel pour oublier ses soucis du quotidien que de passer le cap de cette nouvelle année loin de tout ce qui nous (pré) occupe chaque jour. Ca a été le cas pour moi avec ce petit périple sur île de Majorque aux Baléares. Au programme de l’amour, de la détente, pas de contrainte, des balades, de la découverte, de la rigolade, de l’émerveillement mais aussi de la bonne bouffe et du bon vin.

Concentrons-nous sur la thématique du blog, manger et boire, la base des besoins minimaux de la pyramide de Maslow.

20141230_21523220141229_200116

Globalement on s’est laissé bien prendre au jeu des tapas, c’est amusant car on peut choisir des choses totalement différentes selon les envies de chacun : calamars, chorizo, jambon, fromages, croquettes de morue, croquettes de légumes, pan con tomate, anchois, crevettes à l’ail, champignons, etc.

20141230_13173920150102_201327

La paella a été elle aussi à l’honneur de notre voyage, celle avec du riz mais aussi celle avec des pâtes, la fiduella.

20150101_21232420150101_212400

Enfin, dans les spécialités vraiment locales, nous avons pu tester la soupe majorquine. Ca n’a rien d’une soupe mais ça ressemble plus à une potée de légumes de saison avec de la viande de porc sur des tranches de pain. C’est vraiment excellent. Nous avons également pu goûter le frito majorquin qui est un mélange de pomme de terre et de légumes avec du foie de veau. Nous adorons le foie, on a donc bien apprécié cette spécialité. Je vais bien sûr essayer de refaire ces deux recettes.

20150101_21503820150101_215126

Pour continuer dans les plats, tout d’abord de la morue avec une sauce majorquine qui est en fait un mélange de soubressade et de miel. La soubressade est une grosse saucisse rouge, spécialité des Baléares, qui ressemble un peu au chorizo. A refaire également à la maison. Enfin, une dorade préparée à la majorquine, j’avoue ne pas trop savoir ce que ça veut dire. Elle était recouverte d’un mélange de légumes (blettes, oignons, etc), comme un condiment.

20150102_16293420150102_163754

Sur les desserts, nous avons souvent fait l’impasse. Néanmoins, lors d’une de nos balades, nous avons visité le village de Valldemossa qui propose deux spécialités sucrées : l’Ensaïmades et les Coques de patata. Petite préférence pour l’Ensaïmades qui est une sorte de pâte briochée peu sucrée avec une confiture à l’intérieur.

20141230_13074320150102_193231

Concernant les boissons, nous avons succombé à la tentation de la sangria, il y en a pour tous les goûts mais il y a moyen d’en trouver de la bonne. Nous avons surtout goûté plusieurs vins espagnols et majorquins. On retrouve pas mal les cépages utilisés en France, merlot, syrah, cabernet, etc. Je dois avouer que nous n’avons rien dégusté de mauvais, l’avantage de l’île est de proposer des vins aux fruits bien mûrs, ça confère des vins avec du caractère et une matière en bouche fort appréciable.

L’année ne pouvait pas mieux commencer. Pour compléter cet article, voici quelques photos gastronomiques de ce voyage :

Voici également quelques photos touristiques de ce voyage :

 

Commentaires sur “Nouvel an aux couleurs de la gastronomie majorquine

  1. Bella
    14 janvier 2015 at 15 h 14 min

    Merci bob j’ai trouvé le lieu de mes prochaines vacances !

Laisser un commentaire