Accueil / Restaurants / Pica-Pica pour le retour de Fabien Lefebvre à Béziers

Pica-Pica pour le retour de Fabien Lefebvre à Béziers

Le come back

Après ma tristesse de son départ en aout 2017 est venue ma joie de l’annonce de son retour en 2019.

Je veux parler de Fabien Lefebvre, Meilleur Ouvrier de France 2004 (MOF dans le langage des initiés), qui avait quitté son restaurant étoilé Michelin, l’Octopus à Béziers afin de travailler en tant que chef exécutif de la société de conseil du grand Eric Frechon, et qui reviens aujourd’hui à Béziers, sa ville, pour de nouvelles aventures gastronomiques.

J’ai même pu échanger avec lui, tu peux retrouver cette interview sur le site de Lokko : https://www.lokko.fr/2019/10/03/beziers-le-retour-du-fameux-chef-fabien-lefebvre/

Il commence gentiment mais joliment avec l’ouverture mi-juin d’un premier restaurant, en plein cœur de la ville, place Jean Jaures exactement, non loin des allées Paul Riquet. Ce restaurant porte le nom de Pica-Pica, affichant ainsi son positionnement de restaurant de partage, le picorage. Avec 60 couverts en terrasse et 60 également à l’intérieur, il offre un décor soigné et cosy, mélange de velours, de marbre, de bois, de pierre et d’acier.

A table

Il est possible de choisir des entrées, plats et desserts individuels, dont un menu au déjeuner à 23€, mais la carte fait la part belle aux plats à partager (ou pas), sortes de tapas grandement améliorés.

J’ai pu goûter quelques spécialités, le caviar d’aubergine grillé au feu de bois, le houmous de pois chiche au cumin, les moules grillées et aïoli, les accras de morue au citron confit et piment, les huîtres et leur granité de vinaigre de cerise, les anchois vinaigré sur anchois salé, les différentes brochettes (crevettes, cochon et anguille, thon rouge, agneau)… mes coups de cœur vont au bocadillo fondant de homard, au tarama aux oursins et aux brochettes de poulpe grillé. Côté sucré j’ai littéralement craqué pour le millefeuille à la tropézienne, à s’en lécher les doigts ! Quoi que, l’espuma chocolat Guanaja, praliné et sorbet cacao était à tomber aussi.

En salle, c’est Rachel, chef sommelière et épouse de Fabien qui s’occupe de dénicher de beaux flacons pour accompagner la carte avec harmonie. Une sélection est proposée sur la carte des mets, mais il est aussi possible d’aller plus loin en demandant la carte des vins. On a pu notamment se rafraîchir avec un superbe rosé du Domaine de Barroubio, un Minervois qui sait allier le fruit, le peps et la rondeur pour une bonne dose de plaisir.

Ce n’est pas terminé

Et ce n’est pas terminé, deux autres restaurants devraient ouvrir en 2020 / 2021, un très intime dans le centre de Béziers et un autre dans un lieu qui sera majestueux, puisqu’il s’agit du Château de Lignan, à Lignan sur Orb, les travaux sont déjà en cours.

L’orientation de ces deux restaurants sera clairement gastronomique et je sens que ça va être très très beau… je suis moi-même très impatient de découvrir tout ça. Ce sera peut-être la reconquête des étoiles pour Fabien Lefebvre et Rachel.

A suivre.

En savoir plus :

https://www.facebook.com/PicaPicaBeziers

Toutes les photos :

A propos bOb

A lire également

Alter Ego à Montpellier, Romain Salamone déploie ses ailes

Où tu iras j’irai Si tu lis ce blog ou si tu me connais, tu …

Laisser un commentaire