Restaurant l’Empreinte à Lambersart – Lille

Article écrit par Patricia et Renato, des nouveaux bObStronomes sur la région lilloise

On pose le décor

Le restaurant l’Empreinte est situé à l’entrée de la ville de Lambersart (ville pavillonnaire et bourgeoise de la métropole lilloise), la façade est sobre, l’affichage du nom du restaurant est même discret.

Il existe une terrasse évidemment ferméé en raison du temps automnal.

L’intérieur est sombre et peut paraître froid au premier abord, le noir domine, heureusement réchauffé par la présence du bois présent sur les murs, les meubles et les tables. L’aspect minéral est aussi présent des pierres sont disposées sur les tables en guise de déco. Le choix des luminaires (grosses ampoules style loft) est très moderne et donne au lieu un certain confort.

Le personnel est exclusivement féminin, trois serveuses aux petits soins qui sont très disponibles et accueillantes. Elles expliquent bien le contenu des assiettes et répondent facilement aux questions posées.

On (nous) pose les assiettes

Nous avons eu la formule « Initiation » menu servi en 5 temps. Après des amuses bouches très floraux et de saison, l’entrée tiède nous a été servie : Crème de pommes de terre fumées et estragon du Mexique sur lit de girolles, un pur délice. Les portions sont idéales ni trop peu ni pas assez. Une autre entrée : bœuf séché au restaurant à l’hysope et pickles de betterave:surprenant ! Ce chef a l’art de sublimer des produits somme toute classiques comme la betterave.

Les plats : nous avons eu un premier plat de poisson, la lotte, aubergines fumées et chips de sapin. Une cuisson parfaite pour un poisson savoureux. Le poisson vient de Boulogne sur mer, deuxième port de pêche français.

En second plat, un canard col vert, potimarron, poire et son jus de viande versé après la dépose du plat, très goûtu aux dires de la serveuse et cela s’est avéré exact, il ressemblait plus à un caramel de jus de viande. Nous n’avons pas hésité à saucer nos assiettes. En parlant de saucer, le pain a lui aussi une histoire; fabriqué par un boulanger du coin il a deux textures et deux couleurs, celle du seigle et des graines : étonnant.

Le sucré n’est pas en reste

Ont suivi les desserts avec un bol sur le thème de la pomme et de la châtaigne, une impression de douceur en bouche atténuée par la peau de la pomme coupée en fines lanières. Je ne pensais pas que la peau de la pomme avait si bon goût. C’était très bon mais je dois avouer que le meilleur était à venir …

Dans un second temps une sphère de chocolat remplie de glace ou sorbet noisettes avec des cercles de topinambour crue et pralin de noisettes : l’apothéose ! Je n’ai rien à ajouter.

Ce menu est très bien conduit : des plats fins et goûteux qui suivent une vraie progression, le bouquet final étant pour moi, qui aime le sucré, la sphère aux noisettes et topinambour.

Le végétal à l’honneur

Je ne pensais pas qu’on pouvait décliner les légumes, les fruits et les fleurs de saison à ce point. Le chef fait attention à consommer local, suit la saison et nous réconcilie avec les légumes oubliés : le topinambour et le potiron que je n’appréciais pas, quel exploit !

Vu le talent du chef, petite idée / suggestion saisonnière, j’ai de belles figues dans mon jardin, comment les prépareriez vous ?

Il y aura donc un avant et un après l’empreinte : pour moi l’automne ne sera plus la fin de l’été qu’on aime tant et le synonyme de journées tristes et pluvieuses mais le début d’une multitude de saveurs et de mets sublimes qui n’attendent que nos palais…

En savoir plus :

http://www.empreinterestaurant.com/

Toutes les photos :

Info : J’ai été invité à découvrir ce restaurant. Cet article en reste sincère, cet établissement correspond parfaitement aux lieux que je souhaite partager sur ce blog.

Commentaires sur “Restaurant l’Empreinte à Lambersart – Lille

  1. Anonyme
    23 octobre 2017 at 9 h 29 min

    Bravo pour ce premier article !

Laisser un commentaire