Boeuf Bourguignon et Chanson Clos des Fèves Beaune 1er Cru 2005

Avec mes 2 amis amateurs de bons vins nous nous sommes procurés cette très belle bouteille de la maison Chanson dans le très beau millésime 2005.

Pour accompagner ce Bourgogne je me suis lancé dans la préparation d’un boeuf Bourguignon express.
Pour cela j’ai opté pour une cuisson rapide de pommes de terre et de carottes en cubes séparément du boeuf en sauce afin qu’on les visualise bien dans l’assiette et surtout pour bien retrouver leurs goûts.
Pour le boeuf Bourguignon en cuisson rapide il faut vraiment choisir la bonne viande, du paleron en l’occurrence. Même sans mijoter des heures ça reste très tendre. Des oignons, des champignons de Paris frais, du vin rouge, un carré de chocolat, un bouquet garni, un peu de farine, une cocotte minute et le tour est joué.
Dans l’assiette ça rend pas trop mal, vous ne trouvez pas ?

Donc, ce vin alors, c’est un Bourgogne du 100% pinot noir bien sur. Encore une fois cette dégust date un peu, je vais faire appel à une séance d’hypnose pour me remémorer mes sensations.
Tout d’abord la robe, on est plutôt habitué à trouver des vin d’un rouge rubis limpide dans les vins de Bourgogne. Ici ce n’est point le cas il est d’une opacité intrigante. Au nez j’ai pourtant un souvenir d’une bonne fraîcheur et d’une bonne acidité comme des groseilles juste écrasées avec une fourchette. En bouche là c’est la claque ! L’explosion ! Quel souvenir ! On retrouve toutes les bonnes caractéristiques des bons Bourgognes, c’est à dire la puissance aromatique des fruits, mais avec en plus la matière qui lui apporte une mâche inédite pour moi. On se regarde tous les 3, on aime ! La finale est bien là, elle persiste, révèle d’autres arômes comme la vanille, elle entoure la bouche jusqu’au fond de la gorge. Je pense même que mes sucs digestifs se sont régalés sur ce coup là !

Il me reste une 2005 en cave et deux 2007 … vivement le prochain sacrifice !

Laisser un commentaire