Accueil / Autres / Domaine de l’Oulivie, l’olive, la star

Domaine de l’Oulivie, l’olive, la star

Complètement Lokko !

Aujourd’hui je profite de cet article pour te parler du nouveau magazine made in Montpellier qui vient de sortir et pour lequel je vais prêter ma plume. Il s’appelle Lokko, je te conseille d’aller le lire, de t’y abonner (c’est gratuit), il y a de belles choses pour appréhender les dernières tendances et bonnes adresses autour de Montpellier de manière différente.

Pour cette sortie, j’ai notamment contribué avec un article dédié à la famille Viala qui cultive l’olive comme personne dans l’Hérault au travers d’une philosophie, la permaculture, qui va dans le sens de la vie, de l’homme, des plantes et des animaux. Tu peux lire mon article Lokko ici.

De mon côté, je vais te parler des produits issus de cette belle oliveraie, j’ai goûté à tout, c’est pour moi ce qui se fait de mieux dans notre région.

Tu peux acheter toutes ces bonnes choses en ligne sur le site internet ou dans la boutique sur le domaine, ce qui te permettra de goûter. A la boutique, tu peux choisir de belles bouteilles ou bien opter pour l’achat en vrac dans diverses contenances.

Les huiles

On commence par les huiles, forcement, quand on pense aux olives on associe directement les huiles. Quand on ne s’y connait pas trop, on est souvent assez méfiant, on ne sait pas trop quoi acheter, selon son utilisation, assaisonnement ou cuisson. Et c’est vrai que, dans le commerce, on trouve du bon et du moins bon. Chez l’Oulivie, tu peux déjà être tranquille, il n’y a que du bon, maintenant reste à trouver l’huile que tu recherches.

Mono-variétale

Une des forces du domaine c’est d’avoir une gamme d’huiles mono-variétale. On commence par la star de l’Oulivie, la Lucques, une variété typique de l’Hérault. La dégustation (sur une cuillère) révèle une belle légèreté sur des arômes de pommes vertes. Elle est légèrement herbacée ce qui lui apporte de la fraîcheur. Grâce à cet équilibre, c’est une huile idéale pour l’assaisonnement des salades ou sur des plats directement sur l’assiette.

On ne peut pas parler de notre région sans évoquer la Picholine qui est extrêmement répandue dans le sud de la France. Elle est bien différente des Lucques, l’huile est plus intense avec une amertume plus présente aussi, le tout sur des arômes de prunes. Elle s’utilise plus facilement en cuisson où elle va révéler et sublimer tes recettes.

La plus grande surprise gustative nous l’avons eue avec l’huile issue de la variété Amellau. C’est incroyable, cette olive dégage des arômes de rose et de litchi. Ce ne sont pas des arômes secondaires que seuls les connaisseurs arrivent à déceler, c’est vraiment flagrant ! En assaisonnement ça peut transformer un plat et pourquoi s’associer sur un dessert, une salade de fraises fraîches par exemple.

La dernière mono-variétale que nous avons testée c’est l’Olivière, une olive largement répandue dans les Pyrénées Orientales. Elle est herbacée et dégage des arômes de tomates mûres. C’est une huile tout terrain, elle peut s’utiliser froide ou chaude sur un plat où elle va pouvoir dégager ses arômes.

Assemblages

Du côté des assemblages, l’Oulive en propose plusieurs aux caractéristiques bien différentes. Il y a tout d’abord le Grand Cru Eric Cellier (chef du restaurant La Maison de La Lozère à Montpellier). Cette huile est élaborée chaque année avec le chef pour obtenir des arômes fruités verts équilibrés et pour aboutir à une huile goûteuse qui ne va pas laisser indifférent. Mission réussie.

En assemblage, il y a aussi la cuvée L’Or de mon Grand-père, qui a la particularité d’être une huile primeur issue de trois variétés, La Lucques, la Verdale et la Picholine. C’est un hommage à Charles Billet élaboré spécialement pour les 60 ans du domaine, elle est vendue dans une bouteille sérigraphiée.

Enfin, il y a l’assemblage Fruité Noir, qui est assez unique par ses aromatiques prononcées sur de tapenade d’olives noires. Ce résultat est obtenu grâce à une conservation plus longue des olives avec les feuilles dans des caisses avant le passage au moulin. Avec une simple purée ou des pâtes fraîches ça va être une tuerie.

Les aromatiques

La famille Viala a élaboré une gamme spéciale d’huiles combinant plusieurs saveurs très originales. Rien de tel pour sublimer les salades et les plats. La plus locale est la Farigoule aux airs de garrigues où les olives (Picholine) passent au moulin avec du thym, du romarin, du laurier et de la sarriette. Il y a la vivifiante huile au citron jaune et aussi celle au Yuzu, de quoi nourrir de bonheur les poissons ou les mayonnaises. La version au basilic viendra recouvrir admirablement bien tes tomates mozzarella. Celle à la menthe sera idéale pour les taboulés, les plats asiatiques ou les desserts. Enfin, celle à la truffe, viendra … combler tes papilles de ses arômes dans toutes tes préparations, j’en ai toujours une bouteille chez moi.

Les olives de bouche

La famille Viala n’a pas mis toutes ses olives dans le même panier en ne fabricant que des huiles. On trouve ainsi toutes les variétés des olives dans leur version « de bouche », c’est à dire entière, avec le noyau. Pour Pierre, les olives dénoyautées sont une aberration, le noyau est important car il apporte ses arômes de la cueillette jusqu’à la dégustation. C’est assez amusant de retrouver dans l’olive brute les mêmes sensations qu’on a eues en goûtant les huiles, comme l’Amellau avec ses arômes de rose et de litchi. Ca permet aussi de voir les différences de formes et de tailles. Ces olives existent en plusieurs conditionnement, soit au frais dans des petits seaux, soit sous vide, soit dans des bocaux.

A l’apéritif, c’est addictif !

Mais pas que …

La boutiques regorge aussi d’autres produits et préparations, il faut absolument tester les différentes tapenades, elles sont gourmandes, de quoi tomber très facilement une ou deux baguettes de pain. On y trouve aussi d’autres gourmandises qui ne sont pas de l’Oulivie, du miel, des confitures, des tartinables…

Ca peut faire de beaux cadeaux pour Noël, surtout qu’il y a différents coffrets qu’il suffit d’emballer et d’aller déposer sous le sapin, si jamais tu souhaites me faire un cadeau, tu sais ce qu’il te reste à faire, hé hé hé.

A l’Oulivie, c’est l’olive la start !

En savoir plus :

https://www.olivie.eu/la-boutique/

Toutes les photos :

A propos bOb

A lire également

La Danse des Sens, nos sens ont dansé toute la journée !

Fin juin, cela faisait deux mois que nous avions quitté notre maison à Saint Georges …

Laisser un commentaire