Vignes buissonnières 2014

AAIMGP4655

C’était il y a déjà 2 mois. Oui, j’ai beaucoup de retard dans mes reportages, je suis même sévèrement à la bourre. Ca fait du bien de se remémorer cette belle journée avec mon ami Ludo. On a bien profité, un temps magnifique, un décor de rêve, un repas de haut vol, du bon vin et des gens heureux. De plus, nous avons (cette année) été très raisonnable au niveau de la consommation alcoolique. Pourtant nous avons goûté tous les vins rouges et blancs, ça fait tout de même un total de 64 vins ! Si si, je vous assure que nous marchions bien droit à la fin de la journée. Je ne me souviens plus de mes coups de cœur mais nous avions une mention spéciale sur les blancs. Peut être que la chaleur de la journée nous a fait plus apprécier les blancs que les rouges.

Cette année était un peu spéciale également par la fait que ces vignes buissonnières arrivaient quelques semaines après le décès de Mme Faure, épouse de Laurent Faure du Délice des princes, le traiteur historique de cet événement. RIP.

Du côté des assiettes, nous avons débuté avec la mise en bouche (photo au début de l’article), la soupe glacée de courgettes jaunes au pélardon, pain de campagne et pâté de garrigue. C’est une mise en bouche qui porte bien son nom.

CCIMGP4734

Nous continuons avec l’entrée froide, les artichauts à la barigoule, chiffonnade de jambon d’épaule pata négra, salade fraîcheur. Le repas part vraiment bien, on espère que ça va continuer dans ce rythme. C’est une très bonne entrée et comme vous le savez, j’adore le pata négra.

CCIMGP4807

L’entrée chaude est servie, un risotto aux truffes d’été, pointes d’asperges et fèves. C’est crémeux, c’est fondant et ça a du goût et comme certains le savent également, le risotto c’est mon truc. J’aurais pu en manger 2 assiettes.

AAIMGP4874

Nous avons déjà dégusté beaucoup de vins, le plat de résistance va nous faire du bien. Ce gigot d’agneau farci, parfum d’été, caviar d’aubergines au basilic et fenouil frais a bien répondu à nos attentes. Sur le papier ce n’est pas un plat qui fait rêver mais sur mes papilles ça a fait des étincelles.

AAIMGP4906

Le fromage, le classique pélardon en 2 affinages. Je suis fan de celui de gauche, peu affiné, je pourrais en manger au petit déjeuner. Hélas cette année nous n’avons pas droit au miel, dommage.

AAIMGP4931

Terminons comme chaque repas par le dessert, un gourmand fondant citron avec sa gelée de citronnelle, fraise, abricot et pêche, glace praliné et croustillant aux amandes. Les associations sont bien trouvées.

Voilà les amis, si vous voulez en voir un peu plus je vous propose quelques photos complémentaires :

En savoir plus :
https://www.facebook.com/pages/Les-Vignes-Buissonni%C3%A8res/371835386192981
http://www.pic-saint-loup.com/

 

Laisser un commentaire