Accueil / Recettes / Fronton et sa Négrette v1

Fronton et sa Négrette v1

Article écrit par Nathalie, ma douce

Au mois d’août, nous avons eu la chance d’être invités à découvrir les vins de Fronton. Cette appellation dont le slogan est « le vin des Toulousains » mérite le détour. Il est vrai que Fronton est situé à une trentaine de kilomètres au nord de Toulouse. Cette appellation a surtout une identité propre qu’elle défend bien. Cette identité, c’est son cépage, la Négrette qui tire son nom de sa couleur noire. On a d’ailleurs retrouvé d’autres noms pour ce cépage : folle noire, négralet, cap de maure, pinot noir de Californie, ragoutant, morillon, pinot saint georges, chalosse noir, mavre, négret, villemur, mourrelet, petit noir… Fronton est la seule appellation à avoir conservé ce cépage originel dans son cahier des charges.

Dans ce cahier des charges de l’AOP Fronton, la Négrette doit être majoritaire dans l’assemblage final avec des rendements maximum autorisés de 50 hl/ha en rouge et 60 hl/ha en rosé. Certains vignerons élaborent même des cuvées 100% Négrette. L’AOP existe en rosé et en rouge. Sur les rosés, la Négrette apporte de la longueur en bouche et une aromatique intéressante, ce sont souvent des rosés gastronomiques qui méritent d’accompagner un bon plat. Sur les rouges, la Négrette donne des vins élégants, structurés, aromatiques et fleuris.

Je vous propose de découvrir quelques domaines de l’appellation.

Le plus artistique : le château de Belaygues

Le domaine

Guillaume Veyrac et sa femme Séverine gèrent ce domaine de 13 hectares au nord de l’appellation Fronton depuis presque 20 ans. Ils ont réduit récemment leur surface de culture afin d’assurer une meilleure conversion de leur domaine en bio. Cette conversion en bio leur demande une organisation différente et davantage de travail mécanique, comme pour le désherbage par exemple. Sur les 13 ha, 5 ha sont réservés à la Négrette, cépage phare de l’appellation Fronton. Les autres vignes sont consacrées à des cépages blancs classés en IGP, Viognier et Semillon par exemple. Guillaume compte également planter l’an prochain du Bouysselet, un cépage centenaire qui pourrait devenir le futur cépage Fronton blanc classé AOP.

Dans leur gamme, ils ont 2 blancs en IGP Comté Tolosan, 1 rosé et 3 rouges en AOP Fronton.

Les vins

Les rouges :

  • Dame Négrette (100 % Négrette). C’est un vin rond où tout le fruit s’exprime.
  • Utopia (60% Négrette, 30% Syrah, 10% Cabernet Sauvignon). C’est un vin structuré dans lequel la Négrette s’exprime avec force. On y retrouve des notes de fruits rouges et d’épices.
  • Le Vieux Chai (60% Négrette, 30% Syrah, 10% Cabernet Sauvignon). C’est un vin rond, voluptueux et fin. On sent légèrement l’élevage de 10 mois en fût de chêne qui apporte un bon équilibre des aromatiques de vanille et fruits rouges.

Le rosé :

  • Aigarosa (50% Négrette et 50% Syrah). Rosé de saignée sur la Négrette et rosé de pressée sur la Syrah. On va chercher de l’acidité sur la Syrah ramassée un peu plutôt tôt pour compléter la Négrette bien aromatique. Ce vin a la robe rosée est bien persistant avec beaucoup de volume.

Les blancs :

  • Calixte (blanc sec 100% Viognier). C’est un vin blanc sec assez exubérant et très aromatique (fruits blancs et épices). Calixte est le nom du Pape qui a sacralisé l’église de Fronton mais aussi le nom du héros d’un roman que Guillaume avait beaucoup aimé dans sa jeunesse.
  • 1er Octobre (blanc doux : 100% Sémillon). C’est un vin où le sucre naturel a été conservé, l’attaque est fraîche et franche et vient atténuer les sucres.

Œnotourisme et commercialisation

Le couple aime beaucoup la musique et organise des événements artistiques autour du vin sur leur domaine. Ils font partie du label Vignobles et Découverte. Ils proposent tout au long de l’année différentes formules : visite de la propriété, dégustation, apéritif vigneron ou atelier cuisine et vins, jeu cluedo géant, expositions, cinéma en plein air… C’est une manière pour eux de se faire connaître.

Ils gèrent également eux-même la commercialisation de leurs vins. On peut les retrouver toutes les semaines sur les marchés de Montauban et de Montech. Pour eux, la vente directe est privilégiée afin de garder le contact humain avec le client qui devient souvent un copain.

J’ai aimé leur accueil chaleureux, authentique et familial. D’ailleurs, tu peux t’arrêter sur leur domaine, la porte est toujours ouverte pour visiter le chai ou organiser un événement.

Le plus historique, le domaine de Coutinel

Le domaine

Anne Arbeau et son frère Géraud s’occupent aujourd’hui du domaine familial acheté par ses grands-parents en 1920. Ils sont en conversion bio depuis 2 ans pour leur domaine de 50 hectares d’un seul tenant. Ils ont environ 50% de Négrette et cultivent aussi d’autres cépages complémentaires : Syrah, Cabernet, Merlot, Gamay, Braucol (Fer servadou), Côt (Malbec).

Ils ont aussi planté une parcelle de Viognier, leur seul cépage blanc. Pour l’instant, la vigne n’ayant que 4 ans, les rendements sont très faibles. Ils souhaitent encore agrandir leur vignoble et ont un plan sur 3 ans pour replanter de la Négrette, de la Syrah et du Côt.

Les vins

Le domaine a développé plusieurs cuvées dont :

  • 1 rosé (60% Négrette, 15% Syrah, 15% Gamay)
    • Château Coutinel Rosé : ce rosé a un côté gourmand et suave donné par la Négrette, son goût est rehaussé par la Syrah et ses arômes de poivre noir. Le gamay donne du «peps» et de la légèreté. C’est un vin gastronomique qui se marie bien avec des plats épicés.
  • 1 rouge d’assemblage avec les mêmes cépages et mêmes proportions que le rosé :
    • Château Coutinel Tradition : cette cuvée à la couleur rouge rubis profond offre au nez des arômes de fruits rouges mûrs. En bouche ce vin gourmand est ample, rond avec des tanins soyeux.
  • 4 vins à base de mono-cépages :
    • On l’appelle Négrette : ce vin à la robe noire et aux reflets grenat évoque au nez les fruits mûrs et la violette. En bouche, le côté croquant et fruité persiste.
    • Côt : ce vin à la robe soutenue est fruité, tannique et a un bon potentiel de garde.
    • Braucol :  ce vin est élégant et tannique avec des notes de poivron et de baies sauvages qui se dégagent en bouche.
    • Gamay : ce rouge à la robe d’un rouge clair et vif a un nez fruité discret puis acidulé en s’ouvrant. En bouche, on retrouve une agréable matière, c’est un vin franc et droit.
  • 2 cuvées boisées (grande réserve et fût de chêne).
    • Château Coutinel Grande Réserve : ce vin aux arômes de fruits noirs de violette et d’épices est soyeux, structuré et offre un bon potentiel de garde.
    • Château Coutinel Elixir : ce vin à l’attaque soyeuse et réglissée a des notes intenses de cacao et de vanille. En bouche, il a une finale structurée grâce à son passage en fût.

Œnotourisme et commercialisation

Ils font partie du label Vignobles et Découverte et ont créé une salle de dégustation afin de pouvoir recevoir du public. Ils ont des projets de rénovation de l’habitation principale afin de pourquoi pas ouvrir des chambres d’hôtes.

Anne s’occupe de la commercialisation des vins notamment à l’export. Elle est présente sur de nombreux salons comme ceux de Prowein Dusseldorf et Shangai, Millésime Bio Montpellier, Vinexpo Bordeaux, Paris et Hong-Kong. Le domaine a aussi un point de vente directe tenu par la maman d’Anne.

J’ai aimé leurs vins mono-cépages, je crois qu’il nous reste encore quelques bouteilles dans la cave!

Le plus jeune, le château de la Loge

Le domaine

Maxime et Audrey Touzet ont repris début 2018 ce domaine de 6 ha planté depuis 15 ans. Sur le domaine, il y a 4 cépages : Négrette, Cabernet, Sauvignon, Syrah et Fer Servadou. En un an et demi, ils ont réussi à construire un chai, produire 3 cuvées et à ouvrir 3 chambres d’hôtes !

Après avoir suivi une formation en école hôtelière et travaillé en restauration, Maxime a suivi sa femme à Nice et a commencé à travailler dans les vignes. C’est ce qui les a décidés à changer de vie et à venir s’installer à Fronton, terroir d’origine de Maxime.

Il a aussi choisi Fronton, une appellation peu connu en dehors de Toulouse car il avait envie de faire renaître cet appellation en modernisant son image et en la rendant plus jeune. Pour cela, il a créé par exemple des étiquettes faites main avec des dessins, peu de texte et des pictogrammes pour expliquer le fait main, sans pesticides et en conversion bio.

Les vins

En un an et demi, le domaine a réussi à produire 16 000 bouteilles, 2000 rosés et le reste en rouge avec 2 cuvées dont une n’est pas encore mise en bouteille. Ses 2 premiers Rosé et Rouge s’appellent « Antchoubi », petit clin d’œil à une expression synonyme de surprise qu’utilisait beaucoup Maxime dans sa jeunesse.

  • Antchoubi Rosé : 100% Négrette. Couleur légèrement orangée, en bouche on retrouve la typicité du cépage mais avec plus de douceur et peu d’acidité. C’est un bon rosé gastronomique à marier avec des viandes blanches.
  • Antchoubi Rouge : 50% Négrette, 25% Cabernet Sauvignon et 25% Syrah. C’est un vin dit de plaisir mais qui est très structuré, équilibré et rond, agréable à boire de suite mais qui un bon potentiel de garde.
  • Cuvée bois Rouge : mêmes cépages que le rouge avec du Fer Servadou en plus pour donner un côté plus fruité. Cette cuvée n’étant pas encore prête, nous n’avons pas pu la déguster. Je ne doute pas que ce sera un bon cru!

Œnotourisme et commercialisation

Maxime et sa femme vous proposent 2 chambres d’hôtes pour 2 personnes avec terrasse privée et une chambre familiale pour 4 personnes. En été, tu peux également profiter de la piscine sécurisée et d’un petit-déjeuner en terrasse.

Leurs vins sont principalement distribués dans des restaurants et chez des cavistes, et pas en grande distribution. Le Château de la Loge est ouvert en permanence, il est possible n’importe quel particulier d’acheter directement sur le domaine. Les clients des chambres d’hôtes sont également contents de repartir avec quelques bouteilles du domaine.

N’hésite pas si tu cherches une adresse à Fronton à séjourner au Château de la Loge, l’accueil de Maxime est au top ! Je suis également admirative du changement de vie qu’il a choisi, je lui souhaite de réussir cette belle reconversion.

A suivre

Comme tu as pu le lire, j’ai noté V1 dans le titre de cet article. Il va y avoir une V2 avec d’autres domaines à découvrir. A suivre donc !

En savoir plus sur les vins de Fronton :

http://www.vins-de-fronton.com/

Toutes les photos :

Info : J’ai été invitée à découvrir les vins de Fronton. Cet article en reste sincère, tant ça correspond parfaitement aux bons vins que je souhaite partager sur ce blog.

A propos Nathalie Caucat

A lire également

Fondue Sukiyaki et Brioche perdue en Cévennes avec Grill’Chic

J’ai toujours en stock quelques vidéos de mes recettes spéciales avec la table, tout aussi …

Laisser un commentaire