Accueil / Autres / Je suis un Terroirologue

Je suis un Terroirologue

J’ai encore testé, pour toi cher lecteur, un nouveau concept, tout nouveau tout beau, qui vient de se lancer dans notre belle région. Si tu aimes les bons produits, les artisans d’exception et que tu aimes le partage, c’est fait pour toi, sans aucun doute.

Le concept

Je te parle ici des Terroirologues, un concept lancé par Gwenaël Cadoret et Matthieu Viglietti, deux passionnés du goût. Ils ont fait le constat qu’il y avait un manque global dans notre région (et même ailleurs) quand on avait envie de faire des rencontres autour du goût, je ne parle pas ici des ateliers cuisine de Meetic hein.

Par exemple, si tu as envie d’aller ramasser des champignons alors que tu n’y connais rien, tu fais quoi ? Si tu as envie d’aller visiter une vraie ferme de vaches laitières, tu fais quoi ? Si tu as envie de faire un vrai cours de cuisine avec un chef local réputé, tu fais quoi ? Je ne vais pas te noyer d’exemple, je pense que tu as compris, car, comme tous mes lecteurs, tu es très intelligent.

Le résultat sera tout d’abord, sur internet, sur mobile, et un jour, sur papier, une sélection inédite de bonnes adresses :
– Des producteurs authentiques, qui travaillent dans le respect de l’environnement et des saisons, pour perpétuer les traditions locales.
– Des artisans culinaires, dépositaires d’un savoir-faire unique (et de recettes secrètes) pour retrouver les spécialités régionales.
– Des chefs passionnés, qui mettent en scène les meilleurs produits pour révéler les pépites des terroirs.
Ce sera bien plus qu’un annuaire, ils proposeront un véritable guide des saveurs locales, goûtées et approuvées.

Et, pour aller plus loin qu’une simple visite, parmi les chefs et les producteurs, certains vont vous ouvrir leurs ateliers et cuisines. Ce sera une occasion unique de plonger dans la réalité des métiers gourmands, et de découvrir autrement les spécialités de terroir. Il utilisent le terme de microaventures et je trouve que ce nom est bien adapté car il ne s’agira pas de simples cours de cuisines ou des visites classiques de ferme, mais de temps de rencontres et d’échanges rares, autour des plaisirs culinaires.

Si tu veux visionner mon interview du créateur des Terroirologues et du chef qui a animé l’atelier que j’ai testé, tu peux aller le voir sur Lokko, ici :
https://www.lokko.fr/2019/10/22/terroirologues-pas-dans-le-dico-mais-en-occitanie/

J’ai testé

J’ai pu tester un des premiers ateliers des Terroirologues et ils ont démarré fort puisqu’ils ont proposé de connaitre les secrets du Macaron avec Gérard Cabiron, la star régionale de cette pâtisserie. Si tu aimes la pâtisserie tu sais déjà très bien que c’est très casse gueule, c’est d’ailleurs très intéressant car, visuellement ça parait très simple comme truc, une sorte de petit sandwich circulaire avec une ganache ou une purée de fruit au milieu. Quand on veut en préparer, en revanche, on constate très vite que sa préparation est inversement proportionnelle à sa facilité visuelle. C’est un dessert très technique qui demande beaucoup d’attention, d’entrainement, de minutage, de pesées minutieuses et de matières premières de qualité. Si un seul grain de sable vient se glisser quelque part dans ta recette, c’est le foirage assuré !

Je t’ai fait peur mais Gérard Cabiron a été là pour nous montrer et nous expliquer pas à pas comment faire en sorte de limiter les risques pour réussir ses Macarons. Je ne peux pas tout te révéler vu que c’est l’objet de ces ateliers mais j’ai été surpris par plusieurs de ses astuces et techniques. Je t’en donne une, aller, c’est offert. Ca concerne la meringue italienne par exemple où, habituellement, toutes les recettes t’indiquent d’ajouter le sirop de sucre chaud quand les blancs d’œuf sont montés. Ici, surprise, Gérard nous a montré qu’on pouvait aussi verser le sirop de sucre dès le début dans les blancs non montés, le résultat est strictement identique et beaucoup moins risqué ! Dingue !

Vis-à-vis de la promesse initiale des Terroirologues, de vivre un moment d’échange, elle a été tenue au-delà de mes espérances. Tout d’abord avec le chef Cabiron, il a été présent et disponible tout le temps, il a su passer du temps avec chacun et nous montrer toutes ses techniques, son savoir et son savoir-faire. C’est un MOF (Meilleur Ouvrier de France) qui porte son col bleu blanc rouge avec beaucoup de modestie. Ensuite, les échanges se sont aussi passés dans l’assistance où on a pu partager un très bon moment tous ensemble, dans la bonne humeur et le plaisir de la chance qui nous réunissait.

A suivre

En débutant ainsi, nul doute que les Terroirologues vont se faire une sacrée réputation ! Je t’ai parlé du parrain des Terroirologues ? Non ? C’est juste Matthieu De Lauzun, une étoile Michelin du coté de Pézenas, avec lequel j’imagine qu’il devrait y avoir quelques microaventures bientôt. J’ai aussi entendu parler de cueillette, de pêche, de tielles, de cocktails et de pleins d’autres bonnes choses !

A suivre donc, de mon côté je vais surveiller de près les prochaines propositions pour lesquelles il faudra être réactif car le nombre est limité c’est vite complet !

En savoir plus :

https://www.les-terroirologues.fr/

Toutes les photos :

Info : J’ai été invité à découvrir Les Terroirologues. Cet article en reste sincère, tant ça correspond parfaitement aux choses que je souhaite partager sur ce blog.

A propos bOb

A lire également

C’était la fête à Roquefort

Il y a quelques années, je pensais qu’il serait toujours impossible pour moi de manger …

Laisser un commentaire