Potimarron et bleu d’Auvergne comme un cocktail

L’idée de la recette

J’ai pu acheter un super bleu d’Auvergne qui me faisait des clins d’œil dans la vitrine. C’est ce bleu crémeux et gourmand qui a été à l’origine de l’idée de cette recette. J’adore déguster le bleu (ou le Roquefort) sur un simple morceau de pain frais ou toasté, mais j’aime aussi l’utiliser dans des recettes, il y a de quoi créer de nombreux plats, en froid ou en chaud. Ici, j’ai voulu en faire une mousse légère, aérienne, pour accompagner un superbe potimarron bien mûr travaillé sous forme d’un velouté crémeux.

Pour apporter un peu d’originalité j’ai imaginé ce dressage dans un verre à cocktail. Je dois avouer que ça fait son petit effet quand ça arrive sur la table devant les invités. Il ne manquait que la paille et le petit parasol en papier 🙂 Bon, après, tu peux aussi servir cette recette de manière plus traditionnelle dans un bol ou dans une assiette creuse.

D’une manière générale je ne suis pas fan que du bleu, je suis fan de tous les fromages, toutes les sortes, de toutes les régions, de tous types d’élevages, de tous les pays. J’aime même ceux qui sentent mauvais. Dès que je croise la route d’un fromage que je ne connais pas, je veux le goûter. Au passage, récemment j’ai pu découvrir un autre blog consacré aux fromages. C’est un blog accosté à un site web de vente de box de fromages (La Boite Du Fromager) : si vous voulez tout savoir sur le fromage, c’est ici. Tu vas pouvoir en savoir plus sur les différents fromages, leurs histoires et leurs fabrications. Je pense même que je vais me laisser tenter par un test d’une box de La Boite Du Fromager, je te raconte peut être bientôt.

Et si tu veux en savoir plus sur les fromages, il y a ce blog également : http://www.fromage-france.fr Je ne suis pas le seul à aimer ça, nous sommes même très nombreux, il faut dire que ça fait un peu, beaucoup, partie de notre patrimoine. Quand je pense que je n’aimais pas ça quand j’étais plus jeune, dingue ! Ca laisse de l’espoir pour de nombreux enfants.

Il est temps de passer en cuisine

C’est une recette pour 8 personnes gourmandes. Il devrait même t’en rester un peu pour un autre repas. Après ça va dépendre de la taille de ton verre pour le dressage. Mes verres étaient assez grands, ça a fait une très belle entrée largement suffisante pour tous les appétits.

Le velouté de potimarron

  • 1 potimarron de taille moyenne
  • 1 litre de lait demi écrémé
  • 2 gousses d’ail
  • De l’huile d’olive vierge
  • 1 litre d’eau
  • 20 cl de crème liquide entière
  • Du sel et du poivre

Peler le potimarron et le tailler en gros cubes. Les faire sauter dans une cocotte avec de l’huile d’olive et la pulpe d’ail pendant 5 minutes. Mouiller avec le lait et l’eau. Laisser cuire à feu doux pendant 45 minutes. Mixer et filtrer la soupe afin d’obtenir une texture bien lisse. Ajouter 20 cl de crème afin de transformer la soupe en un délicieux velouté. Assaisonner de sel et de poivre.

La mousse de bleu

  • 40 cl de crème liquide entière
  • Un beau morceau de bleu
  • Du sel et du poivre

Faire chauffer la crème dans une casserole sur feu doux. Y faire fondre doucement le morceau de bleu. Assaisonner de sel et de poivre. Filtrer la crème à l’aide d’une passoire fine, il ne doit pas rester de morceaux. La mettre dans un siphon avec une ou deux cartouches de gaz en fonction de la taille du siphon. Bien secouer et garder au chaud dans une eau chaude, mais non bouillante, comme une sorte de bain marie.

Le dressage

  • 4 tranches de pain de mie
  • De l’huile d’olive vierge
  • De l’huile de noisette
  • De la ciboulette fraîche

Tailler le pain de mie en petits cubes. Les faire sauter en croûtons bien dorés dans une poêle avec de l’huile d’olive.
Verser le velouté de potimarron dans le fond du verre. Y ajouter la mousse de bleu, je te conseille de tester le siphon avant, dans un évier par exemple, afin d’éviter l’explosion de mousse incontrôlée. Terminer en déposant les croûtons sur le dessus, la ciboulette ciselée et également quelques goûtes d’huile de noisette (j’ai utilisé une petite pipette).

Et bon appétit surtout !

La dégustation

Le velouté exprime tout le goût du potimarron tout en douceur et délicatesse. La mousse va apporter la puissance à cette recette tout en procurant une sorte de surprise pour les invités car, au visuel, on ne se doute qu’il s’agit d’une préparation avec du bleu d’Auvergne. Les croûtons relevés par l’huile de noisette vont croustiller en bouche tout en se mariant parfaitement au potimarron et au bleu. C’est simple, c’est bon, c’est beau, c’est efficace. Bien sûr, il faut s’assurer avant que tous les invités aiment ce type de fromage qui a un goût assez puissant, on aime ou on déteste.

L’accord avec du vin

Pour accompagner cette entrée, je te conseille un vin blanc gras et beurré. Je vois bien un beau Sauvignon de Loire par exemple, un Pouilly-Fumé ferait parfaitement le job, il sublimera les arômes du légume et du fromage persillé. Je déconseille les vins blancs trop secs, il vaudrait presque mieux aller vers un vin avec un léger sucre résiduel.

D’autres idées du même genre

En écrivant cette recette je me prends à rêver à d’autres recettes :

  • Velouté d’asperges avec une mousse de chèvre
  • Velouté d’épinards avec une mousse de Parmesan
  • Velouté de petit-pois avec une mousse de Camembert et lardons
  • Velouté de poireaux avec une mousse de Maroilles
  • Velouté de brocolis avec une mousse de Comté
  • … et encore beaucoup d’autres, tu as des idées toi aussi ?

Il est temps de profiter des derniers jours de froid avant le beau temps pour préparer de bonnes soupes, veloutés et potages qui réchauffent le soir à la maison. Et ce n’est pas une raison pour ne pas se faire plaisir en l’agrémentant, comme ici, d’un peu de crème, de fromage ou de croûtons. Même les enfants vont réclamer de la soupe à tous les repas.

Laisser un commentaire