bOb à la soirée du palmarès du concours des Grands Vins du Languedoc-Roussillon 2012

Vendredi 30 novembre a eu lieu, sur le site du MidiLibre, la soirée du palmarès du concours des Grands Vins du Languedoc-Roussillon 2012. Ce concours organisé par la section LR de l’Union Française des Oenologues de France décerne depuis 6 ans des médailles de 4 types : de bronze, d’argent, d’or et enfin les grandes médailles d’or.

C’est donc dans l’enceinte du groupe MidiLibre, éditeur de Terre de Vin et de Midi Gourmand entre autres, et grand partenaire de ce concours qu’a eu lieu cette soirée. Une soirée sur le thème de la dégustation conclue par une visite du site. Une visite passionnante que j’ai déjà eu la chance de faire, si jamais vous en avez l’occasion.

La soirée commença par une présentation par Mr Joël Julien, le président régional de l’UOEF. Un présentation intéressante qui m’a permis de noter quelques informations.
Ainsi, j’ai pu apprendre que le choix des médailles a été réalisé à l’aveugle par plus de 400 dégustateurs (cavistes, sommeliers, journalistes …) réunis au printemps dernier au parc des expositions de Béziers. Un super jury de 50 personnes a ensuite attribué, parmi les médailles d’or, les Grandes médailles d’or.
300 vignerons ont présenté leurs cuvées pour un total de 403 médailles. Il en résulte tout de même plus de 3 millions de bouteilles étiquetées avec les macarons ! C’est énorme !

Quelques idées dans les tuyaux pour les prochaines éditions :
– remise en cause des médailles de bronze
– rapprochement avec les inter-professions et la région LR (via Sud de France ?)
– l’édition d’un guide en plus du hors série de midi libre (cf photo ci-dessus)

Cette soirée a été l’occasion d’en apprendre un peu plus sur l’UOEF, association de loi 1901, qui représente plus de 2000 membres en France dont 300 en Languedoc-Roussillon. L’objectif de l’union est d’assurer la communication autour du métier des oenologues et des produits. Ainsi, par exemple, ils sont les porteurs du palais de la méditerranée à ViniSud.
Le lien :
http://uoef.fr

Suite à ces présentations, les 120 personnes présentes ce soir là ont pu goûter beaucoup des vins médaillés. Je ne m’en suis pas privé car ça a été l’occasion de faire énormément de découverte ! Certaines à mon goût et d’autres moins.

Pour accompagner ces vins, était présent celui qu’on m’a présenté comme étant le meilleur fromager affineur de Nîmes : Vergne – http://fromager-vergnegourmet.fr/. Je confirme qu’on a eu droit à un très haut niveau en fromage et en charcuterie.

Etait également présent « Le Mas de Goutanière » http://www.cevennes-masdegoutaniere.com/ qui nous a proposé un buffet terroir bien sympathique.

Au niveau des vins médaillés, si vous souhaitez connaitre la liste exhaustive, vous pouvez suivre ce lien : liste des vins médaillés.

De mon coté, quelques bonnes surprises avec tout d’abord Villa Dondona 2009 du coté de Montpeyroux. Un vin soyeux grâce à une belle Syrah et qui possède des tanins profonds et soutenus. C’est un vin qui se goûte déjà très bien.

Encore une prédominance de Syrah sur cette cuvée Stécia, Terrasses du Larzac, du Château Crès Ricards 2011. Un nez comparable au Villa Dondona mais une bouche avec des tanins moins présents et une matière plus importante. Un 2011 qui, dans 2 ou 3 ans, sera très certainement un flacon qu’on prendra un grand plaisir à déguster.

Pour accompagner le sucré, sans conviction je me suis servi un verre de ce Banyuls Grand Cru « Cuvée Camille Descossy » 2006. Bim, la claque ! Quelle élégance, les pruneaux sont bien là mais ils sont justes murs. Il n’y a pas de sur-jeu dans cette bouteille qui va droit à la simplicité. Je l’adopte sans aucun problème.

Je vous laisse découvrir par vous même les autres vins de ce concours. De mon coté, je vais suivre de prêt l’édition 2013 et je ne vais plus regarder ces petits macarons de la même manière. Pour vous dire la vérité, contrairement à ce que je pensais, l’attribution des médailles est vraiment faite de manière impartiale, à l’aveugle, avec des critères précis, par un jury nombreux et diversifié.

Laisser un commentaire