Eattiz, j’ai testé le repas chez l’habitant

Le Concept

En ce printemps j’ai pu participer à un café rencontre et présentation d’un concept qui débarque à Montpellier. C’est Eattiz, la plateforme de repas chez l’habitant. Je m’explique, c’est assez simple, il s’agit de pouvoir recevoir des gens à manger chez soit en mode “chef” ou d’aller manger chez quelqu’un en mode “client”. C’est une sorte de Airbnb de la restauration à quelques différences prés. La principale est que Eattiz n’a pas vocation à remplacer les restaurants en leurs faisant une concurrence “déloyale”. Airbnb permet de se loger à petit prix en comparaison des hôtels alors qu’avec Eattiz, le tarif ne sera pas inférieur, il pourra même être supérieur à ce qu’on pourrait trouver dans un restaurant. Car oui, j’ai oublié de préciser que le service est payant afin de compenser l’achat des matières premières du repas. Ici, la recherche n’est pas la même qu’un restaurant où on va manger en couple, entre amis ou en famille, avec Eattiz on va plutôt venir chercher une expérience unique et très originale en allant s’asseoir à la table de quelqu’un qu’on ne connait pas ou en recevant chez soi des visiteurs qui ne demandent qu’à découvrir tes talents culinaires. Avec ma douce, on a pu tester les deux, en mode “client” tout d’abord, puis en mode “chef” ensuite.

Pour tester c’est très simple, il suffit de s’inscrire sur le site en tant que client ou en tant que chef. Si tu fais le choix d’être chef tu vas devoir indiquer quelques informations comme présenter des photos de tes plats. Grâce à se carte interactive il est très simple de trouver un endroit où manger et de prendre contact avec son hôte.

En mode client avec Fafa

Pour débuter notre test de la plateforme on a décidé de manger africain en choisissant le profil de Fafa à Montpellier, vers la gare. La réservation s’est faite sans problème sur le site, on a pu échanger par messagerie puis par SMS, on peut également se téléphoner si nécessaire. Le jour J, ou plutôt le soir S, on se rend à l’adresse indiquée, c’est assez amusant de se dire qu’on va manger dans une maison ou un appartement, chez quelqu’un qu’on ne connait pas. On sonne à la porte et c’est parti pour l’expérience Eattiz chez Fafa.

Fafa est adorable, elle vit seule avec son fils qu’elle a fait garder pour l’occasion. Elle nous accueille avec un peu de timidité elle aussi, c’est son premier repas Eattiz. La glace fond très vite, on se détend rapidement et on fait connaissance. Fafa est passionnée par la cuisine et plus particulièrement par celle de son pays, le Sénégal. Avec ma douce on adore les découvertes, Fafa nous a gâté et nous a expliqué beaucoup de choses sur sa culture et ses spécialités.

Côté boissons tout d’abord, elle nous a dépaysé en nous proposant deux préparations, la première était une infusion froide de fleur d’hibiscus, le bissap, c’est juste fabuleux, je connaissais déjà en boisson chaude. La seconde était un jus de gingembre, très puissant et épicé il a accompagné le repas de manière étonnante, j’ai adoré.
Aprés quelques chips en apéritif, en entrée, Fafa nous a préparé des Fataya, des chaussons de viande hachée et aux épices. Elle a fait la pâte maison, c’était super bon, bien croustillant avec un goût qui m’a fait voyager.
En plat, elle nous a proposé un Ceebu yapp, c’est du riz aux légumes accompagné d’une viande de bœuf lentement confite dans un bouillon. On était clairement en Afrique.
En dessert, afin de terminer sur une note légère, une bonne salade de fruits frais et mûrs était une bonne idée.

Merci à toi Fafa pour ce repas, l’anecdote de la panne de gaz restera finalement un souvenir amusant, non ? 😉

Pour aller manger chez Fafa :
https://www.eattiz.com/#!/profile/cook/434

En mode chef avec Aurélie et José

Aprés avoir mis les pieds sous la table chez Fafa, on s’est mis au travail pour recevoir nos deux convives d’un soir, Aurélie et José. Pour ceux qui me connaissent, j’ai voulu les gâter au maximum pour qu’ils passent une soirée gourmande à ma table. Merci à ma douce d’avoir grandement participé à la réussite de ce repas. Cette fois ci c’est notre sonnette qui a sonné, on ouvre la porte et c’est parti pour l’expérience Eattiz à Saint Georges d’Orques, chez nous.

Tout d’abord, nos convives, pour avoir échangé un peu sur Facebook, j’avais vu qu’on avait de nombreux points communs, dont le fait d’aimer les bonnes choses, les bons restaurants. On a très vite été complice avec une bonne humeur permanente. A partir du moment où le feeling passe, la soirée se déroule toute seule, il faut dire qu’en ne se connaissant pas, les sujets ne manquent pas, déjà pour faire connaissance. On a terminé la soirée un peu avant 2h du matin.

Côté menu, on a accueilli Aurélie et José avec une Piña Colada givrée. Ensuite, ils ont aimé (je crois) les 2 mises en bouche, d’abord le dos de saumon mariné au paprika fumé accompagné d’une crème de fenouil au beurre fumé, ensuite la purée truffée (avec mes truffes de chez Les Truffières de Rabasse) avec un caviar d’aubergine et des croûtons au beurre. Pour l’entrée, on a concocté des haricots plats en vinaigrette surmontés d’un œuf mollet bien coulant qu’on a recouvert d’une émulsion au parmesan et d’une bonne dose de copeaux de foie gras maison, gourmandise assurée. Pour le plat, j’ai tenu à refaire une variante d’un plat que j’avais préparé pour l’association CLACQ, à savoir une joue de bœuf au lait de coco et au curry. On a accompagné cette viande avec un mélange de riz et de lentille corail, plus quelques petites choses comme des champignons shiitake, des aubergines thaï, des cacahuètes et du basilic thaï. Ici c’est le fondant et le goût qui priment. On a servi des assiettes très généreuses, elles sont revenues vides. Pour le dessert, on a fait une de nos spécialités, la tarte au chocolat avec une pâte sucrée à la noisette. On lui a ajouté un peu de menthe fraîche, des fraises et un crémeux citron.

Merci à vous Aurélie et José d’avoir eu le courage de tenter l’expérience, j’ai cru comprendre que le repas vous a plu et notre compagnie aussi, c’est réciproque.

Are you Eattiz ?

En mode client ou en mode chef, c’est à toi de choisir. Je n’ai qu’un conseil : ça vaut le coup d’essayer.

Pour ma part, si toi aussi tu veux venir manger à la maison, j’ai envie de dire, why not, mon profil existe toujours sur le site :
https://www.eattiz.com/#!/profile/cook/453

Je ne l’ai pas précisé mais j’ai aussi quelques bouteilles bien sympas à te faire découvrir pour accompagner le menu. Pour celui ci, j’ai par exemple servi un Chardonnay Vieilles Vignes en Pays d’Oc, un vin sélectionné par Lucien Métairie, la cuvée Les Mougeottes 2017. Avec sa matière et ses notes beurrées, toastées, il a su s’associer parfaitement avec l’entrée. Je te parle très bientôt plus en détail de Lucien Métairie. J’ai aussi servi un vin rouge de chez Michelas St Jemms, un Cornas 100% Syrah, la cuvée Les Murettes 2015. Par sa douceur et son fruit élégant il a supporté sans problème les saveurs asiatiques du plat principal.

De notre côté, je suis certain qu’on va à nouveau se laisser tenter et aller manger chez un autre chef Eattiz. Ca ne remplacera jamais le plaisir que j’ai quand je vais manger au restaurant, c’est simplement quelque chose de différent où on va chercher une expérience atypique.

En savoir plus :

https://www.eattiz.com

https://www.facebook.com/eattizofficial/

Toutes les photos :

Laisser un commentaire