Château de Flaugergues, les vins

Des vignes, du raisin, un Château et un nouveau chai

Les amis, après ma prose sur le restaurant Le Folia, je vous présente maintenant la version vins du Château de Flaugergues. Je me suis régalé au restaurant, avec des assiettes belles et goûteuse. Je me suis également régalé dans le chai, avec des flacons de grandes qualités.

En parlant du chai, un des objectifs de ma visite au Château, c’était justement de découvrir le nouvel écrin inauguré en septembre 2016, et qui permet une vinification optimale des 25 hectares de vignes. Ce nouveau chai assume sa modernité, et en même temps il s’inscrit parfaitement bien dans le paysage arboré du Château. Il a surtout la volonté de mettre en place un bel outil de travail à Pierre de Colbert pour imaginer ses cuvées dans les meilleures conditions de vinification et dans le respect de l’agriculture responsable que Flaugergues applique depuis déjà de nombreuses années.

La visite de ce chai m’a impressionné par la modernité des équipements disponibles et les 26 cuves en inox. La mise en bouteille peut se faire à la demande des clients et des besoins en expédition, il faut savoir que 65% de la production part à l’export, majoritairement en Chine.

En cave !

A la cave du Château, il y a 12 cuvées, 2 blancs, 1 rosé et 9 rouges. En sus des blancs et du rosé, j’ai pu goûter 5 des 9 rouges.

Petit florilège, avec les blancs on est sur de la présence aromatique et du fruit, avec tout d’abord, la cuvée Foliae 2016, un vin en mono cépage 100% muscat petits grains, sec et en même temps très fruité. L’autre cuvée, la Sommelière 2016, également en mono cépage Viognier, se distingue par un beau gras gastronomique qui lui confère un équilibre impeccable avec l’aromatique prononcée du Viognier.

Le rosé, c’est simple, il n’y en a qu’un, la cuvée Les Comtes 2016, je l’ai déjà apprécié lors des soirées After Work du Château. Je ne suis pas un expert amateur des rosés, mais celui ci il arrive à me procurer du plaisir et un goût de reviens y ! Il faut dire qu’il est vineux, je ne suis pas fan des rosés de plage, et surtout plein de gourmandise apportée par les fruits mûrs qui le composent.

En rouge, il y a du choix ! J’ai particulièrement apprécié le travail sur les mono cépages, la Syrah 2016 m’a régalé par sa légèreté, on est sur un nuage de douceur posé sur un pur sirop de fraises bien mûres, il est ainsi hyper accessible et se déguste en toutes occasions. Le Marselan 2016 est plus construit autour du poivron rouge confit, il est gourmand, ample et étonnant avec sa finale résiduelle sur la réglisse.

En Grenache, Syrah, Mourvèdre, le célèbre GSM, j’ai pu me délecter de 3 cuvées. Tout d’abord, Les Comtes 2015, fin et subtil dans sa rondeur et par ses tanins fondus, il peut accorder vos repas sans fausses notes. La deuxième, La Sommelière 2014, Grès de Montpellier, est totalement différente en bouche, la matière est épaisse et soyeuse, le fruit est confituré, on pourrait tartiner ce vin avec du beurre ! Le dernier GSM, c’est la cuvée Colbert 2014, Grès de Montpellier, avec son élevage de 12 mois en barrique, il est beau, ample et cacaoté, la finale fumée termine le plaisir en apothéose.

Tu en achètes ?

Pour acheter du vin de Flaugergues, le mieux ça reste d’aller sur place, tu pourras les déguster et faire connaissance avec eux. Au passage, je te conseille une visite du Château ou des jardins, c’est magnifique et dépaysant, à quelques pas de Montpellier. Il est même possible de visiter la nouvelle cave, de quoi comprendre en détail les secrets de la fabrication du vin.

Si tu ne peux pas aller au Château, ils ont mis en place une boutique en ligne, c’est très pratique :
http://www.boutique.flaugergues.com/Vins

Merci à Olivier Maynard pour les photos.

En savoir plus :

http://www.flaugergues.com/vignoble-flaugergues.html

Toutes les photos :

Commentaires sur “Château de Flaugergues, les vins

  1. 1 novembre 2017 at 15 h 16 min

    J’ai bien envie de découvrir ces vins que je ne connais pas vraiment, merci Fabien.

Laisser un commentaire