Accueil / Vin / Mes 3 vins du mois de septembre 2019

Mes 3 vins du mois de septembre 2019

Pour ce mois de septembre, j’ai choisi de te partager 3 vins rouges différents sur un même millésime, le 2017. J’ai adoré ces 3 cuvées de 3 appellations différentes.

M. Chapoutier – Costières de Nîmes – Collection Bio – 2017

On démarre le plus au sud avec ce vin en Costières de Nîmes, c’est un peu mes racines gardoises, sur une appellation qui, aujourd’hui, est un signe de qualité. Il y a pas mal de domaines qui font des Costières, des petits et des plus gros, on est ici avec Chapoutier sur un des grands noms de l’appellation et même au delà. Il faut dire que ça fait plus de 200 ans que l’histoire de Chapoutier a démarré.

Chapoutier a compris il y a déjà longtemps que la certification Bio allait devenir un indispensable rapidement. C’est ainsi qu’aujourd’hui les cuvée Bio sont nombreuses, comme celle ci, sur un assemblage de Grenache noir, Syrah, Marselan et Mourvèdre.

Visuel : Nous avons été intrigués par le brillant de la robe de ce vin dans le verre, on peut s’y voir dedans.

Nez : Le nez est expressif sur de beau fruits rouges saupoudrés de garrigue.

Dégustation : Ma première sensation concerne les tanins que j’ai vraiment trouvé soyeux. La suite est droite, le fruit est mûr et il régale mon palais, comme une tarte au cassis encore tiède.

Accord : Pour accompagner ce vin, vu ce que j’ai écrit juste au dessus, je me dis que je le tenterais bien justement sur une tarte au cassis tiède avec une boule de glace à la vanille de Madagascar, je pense que ça fonctionnerait à merveille.

Prix : 7,85€ (départ cave)

En savoir plus :

https://www.chapoutier.com/fr/

Philippe et Vincent Jaboulet – Crozes-Hermitage – Clémence – 2017

Nous remontons un peu plus au nord avec ce Crozes-Hermitage. Le nom Jaboulet y est une référence, ici nous sommes chez Vincent et son père Philippe qui après 30 ans au sein du domaine familial Paul Jaboulet Aîné, en tant que responsable de la production, a repris une propriété en Côtes du Rhône Septentrionales ainsi qu’une propriété familiale.

Aujourd’hui, le domaine est en HVE (Haute Valeur Environnementale) et propose cette belle cuvée mono-cépage, 100% Syrah.

Visuel : La robe est type de la Syrah, elle est d’un rouge intense mystérieuse et riche.

Nez : Le nez est atypique, mélange de framboise fraîche et de cuir neuf.

Dégustation : En bouche il est tout simplement fruité avec une belle rondeur qui confère une gourmandise dingue à ce vin. Finalement, entre le visuel, le nez et la dégustation, ce vin m’a fait passer dans différentes émotions.

Accord : Pour ce vin, j’avais préparé un magret de canard en cuisson basse température avec une sauce hollandaise au citron confit. La fraîcheur du vin est venue accompagner le gras du magret, alors que le fruit a aussi bien trouvé sa place avec le citron confit.

Prix : 12,70€ (départ cave)

En savoir plus :

http://www.jaboulet-philippe-vincent.fr

Domaine Désertaux Ferrand – Côte de nuits villages – Les Perrières – 2017

Nous sommes maintenant en Bourgogne avec ici aussi un domaine qui existe depuis fort fort longtemps, 1899 ! A l’époque on ne faisait pas le vin de la même façon qu’aujourd’hui. Le domaine a continué sur toutes les générations suivantes, jusqu’à aujourd’hui où il représente 20 hectares. Il est situé au cœur de la côte, en plein milieu, à Corgolain, à la croisé de la Côte de nuits et de la Côte de Beaune. Cette position permet au domaine d’exploiter aussi des vignes en Meursault au sud en Nuits-Saint-Georges au nord.

Je goûte ici un Côte de nuits villages, la cuvée Perrières 2017 où, du côté des cépages c’est assez simple comme toujours sur les appellations de Bourgogne vu que là bas, c’est le Pinot noir qui est le roi. Ici, le précieux liquide a reçu un élevage de 12 mois en fût de chêne, je te laisse lire ci-dessous pour voir ce que j’en ai pensé.

Visuel : Il exhibe une robe rouge, sans être opaque, il parait léger avec des larmes courtes.

Nez : Le nez riche en fruits mûrs, il dégage aussi de belles épices fumées, grâce à l’élevage je pense.

Dégustation : En bouche il pinote, c’est à dire qu’il répond aux caractéristiques reconnaissables du Pinot noir : on est sur des notes de petits fruits rouges (cerise, groseille, cassis et framboise) qui sont associées à des notes de tabac, de fumée et d’épices douces. Superbe !

Accord : Pour associer avec ce vin, je vois bien une poêlé de cèpes à l’ail et au persil, tout simplement, juste pour le goût de ce produit d’exception qui sera sublimé par la fraîcheur et l’audace de ce Côte de nuits villages.

Prix : 13,90€ (départ cave)

En savoir plus :

https://desertaux-ferrand.com/

A propos bOb

A lire également

Mes 3 (ou 4) vins du mois de juillet 2019

Avec mon déménagement et tout ce qui va autour, les travaux, le bricolage, la décoration, …

Laisser un commentaire