Un artiste en Arles : Mr Jean-Luc Rabanel nous présente son Atelier

Cela faisait longtemps que j’espérais pouvoir me rendre dans cette adresse réputée à l’entrée de la Camargue, cet Atelier lieu de création décrié pour certains, adulé pour d’autres.

Mon coeur et mes papilles n’ont pas hésité une seconde : on adore !

Fiche d’identité du lieu :

Nom : l’Atelier de Jean-Luc Rabanel

Chef : Jean-Luc Rabanel

Distinctions : 2 macarons au guide rouge et 5 toques G&M

Prix du menu : 95€ pour 13 touches de goûts. Il y a également un menu le midi avec 7 touches de goûts a 55€ me semble il.

Nous commencons par quelques amuses bouches que je n’ai pas en photo, j’étais certainement trop dans l’émotion de l’endroit. Installé dans un patio très cosy nous avons pu déguster quelques chips de béteraves, des jeunes carrotes en tempura et un tartare de taureau frites revisité. Nous avons également pu nous délecter d’un gaspacho vert frais et un riz rouge soufflé très surprenant (photos ci-dessous).
Tout ça accompagné d’un très bon muscat Gres Saint Paul Bohémienne de Lunel ainsi qu’un très bon blanc de Conques dans l’Aveyron du producteur Patrick Rols.

 

Suite à cette mise en appétit très prometteuse, l’heure de passer à table a sonné.
On nous accompagne à notre table où nous attend notre Côtes du Rhône village du domaine Duseigneur, notre choix pour ce repas.
La salle du restaurant n’est pas le point le plus positif du lieu. Les tables sont relativement rapprochées et la décoration est contemporaine, sans chichi mais pas « whaaouuu », à la différence du patio de l’appétitif.

Nous continuons donc notre marathon des touches de gouts avec une petite tartine autour de l’artichaut façons Barigoule et sa crème de parmesan. Un pur délice, c’est divin, je vais me remettre à l’artichaut c’est décidé !

Nous continuons ensuite sur ce mille feuille qui éclate en bouche autour de champignon frais, de foie gras au piment d’espelette et d’une réduction d’orange. Une touche de goûtS avec un grand S. Magnifique !

On ne perd pas le rythme, on continue. A noter au passage qu’une personne de plus en salle ne serait pas de trop, nous avons constaté un temps de réaction trop important sur le service du pain, du vin et de l’eau. En revanche les plats s’enchainent bien et c’est bien là le principal non ?
Donc, j’en étais où, ah oui, un nouveau plat arrive, il s’agit d’un oeuf au plat aux asperges revisité. En fait le jaune est cuit en marinade et le blanc ce n’est pas du blanc d’oeuf mais un sabayon à la pistache. Du croquant, du coulant, un très bon souvenir également.

Avant le poisson et la viande, petite pause en foret avec ce jus corsé de sous bois, sa mouillette et son échalote au vin rouge. A ma table on a trouvé ça trop corsé, moi j’ai adoré.

Arrive ensuite du poisson, la brandade de morue façon JLR : des pommes de terre grenailles, de la morue salée maison, une écume de gingembre et un délicieux jus de coques. Beaucoup de goûts, beaucoup d’épices, l’iode, un très beau plat !

Qui dit Camargue dit taureaux ! Voici donc la pièce de taureau fumée et ses légumes croquants. J’ai adoré la viande et j’ai adoré le lustrage des légumes. Mon épouse a même dévoré les navets tellement ils étaient bon.

Voila, le salé c’est déja terminé, maintenant c’est le sucré avec pour se détendre les papilles une vodka citron posée sur une gelée gingembre.

Ensuite, enchaînement d’assiettes dressées comme des tableaux. On y va avec un dessert à base de poires et de betteraves.

Un autre magnifique à base de tomates, de noix et d’olive. Surement celui que j’ai préféré.

Encore un beau tableau composé de riz noir soufflé et de fruits confits fondants. Génial !

Et enfin, pour terminer ce repas qui restera dans ma mémoire, un tiramisu à la fraise façon JLR. Très beau et surtout très bon !

Pour couronner le tout, nous avons eu droit au passage en salle du chef. Plutôt avenant et amusant alors qu’il a la réputation de ne pas être très drôle et plutôt sévère. Une bonne surprise.

Est-ce-que je conseillerais ce restaurant : ma réponse est oui !

Les plus :
– la qualité et la beauté des plats, c’est vraiment très bon
– le patio pour l’apéritif, très agréable
– le service des plats qui est rapide et bien détaillé, on nous explique tout

Les moins :
– le service, il manque peu être une personne en salle
– la carte des vins de qualité mais avec un choix limité pour un 2 macarons Michelin
– la salle un peu trop sobre et trop petite

http://www.rabanel.com/

 

Commentaires sur “Un artiste en Arles : Mr Jean-Luc Rabanel nous présente son Atelier

  1. arlespower
    23 mai 2012 at 17 h 31 min

    Top le resto effectivement, il faut vraiment que j’y retourne !

Laisser un commentaire