Un week-end Nutile et très agréable

Cet article est écrit par Rémi qui devient le temps de ces quelques lignes un bObStronome ! Il faut dire que l’origine de mon surnom bOb, c’est un peu lui, ça y est, je l’ai dit ! Pour avoir la réponse à “Pourquoi bOb ?”, il suffit de s’adresser à Rémi.
En plus, ce week end chez le chef Nutile, c’est un cadeau qui est un peu mon idée, je suis donc heureux de pouvoir te le partager aujourd’hui.

Hôtel

Pour raconter une belle expérience, rien de tel qu’un article bObStronomie like ! Donc avec ma douce (c) bObStronomie, forts d’un super cadeau, nous sommes allés au Mas de Boudan à Nimes, l’hôtel / restaurant / bistro. Hôtel, c’est un bien grand mot : 3 chambres et 1 suite, c’est loin d’être l’usine ! Arrivés le vendredi en fin d’après-midi dans la chambre, c’est beau. Très. C’est pas très grand pour la partie chambre, mais classe et neuf, avec une grande salle de bain. Ca me rappelle un peu une des chambres du Fabric Hotel à Paris pour les connaisseurs… Le mini bar, Nespresso / thé, douche à l’italienne / baignoire, produits Nuxe (je suis passé pour une buze, je ne connaissais pas :x)… Top.

L’étoile

Ensuite, c’est parti pour le restaurant étoilé ! Nous sommes placés à côté de l’élément qui fait la spécificité de ce restaurant, la cave à fromages centrale, façon sauna : un bloc de bois, vitré, où chaque tablée rentre au moment du choix du fromage pour découvrir les quelques 80 modèles… Le choix du vin : un Givry 1er cru (un blanc, Bourgogne). Ensuite démarre le repas, le menu Entre Terre & Mer à 93€, par des petites mises en bouche : un cromesqui (dont j’ai oublié la garniture…), une tartelette façon pissaladière, une boule de brandade avec son piquillos et un chips de légume. 2eme mise en bouche, plus garnie, là aussi je le fais de mémoire : une panacotta énorme à la moutarde, et une boule d’épinard farcie aux cuisses de lapin (avec son jus déposé au service). Ca, c’était vraiment fantastique. Gros coup de cœur. Puis l’entrée, une langoustine et une bouchée de légumes à l’ancienne. C’était bon, mais pas de coup de cœur pour moi… A suivi la partie Mer du menu : les noix de Saint Jacques. Enorme. 2eme coup de cœur ! Et je n’ai pas parlé des 7 ou 8 pains différents, tous faits maison bien entendu, et tous goûtés, bien entendu. La photo, c’est celui aux olives, le plus original.

La partie Terre arrive avec la poularde, et un verre de rouge de Loire pour l’accompagner pour moi… Et là, on attaque le grandiose : le fromage. On vient nous chercher, entrée dans la cave à fromages, et présentation d’une bonne partie des 80 fromages en place. Célia se concentrera sur des fromages de brebis, et moi sur des fromages étrangers : une mozarella séchée et fumée (énorme), du gorgonzola, un bleu anglais, un fromage aux fleurs autrichien (coup de cœur) et puis 2 derniers fromages de vache plus goûtus. Verdict : victoire de l’Autriche devant l’Italie d’une courte tête ! Le pré-dessert est un double coup de cœur, c’était léger et excellent, avec 3 mignardises et une mousse avec du Céleri, du fenouil et un 3eme ingrédient tout aussi original que j’ai oublié… Le dessert ensuite avec la tartelette au soufflé pour moi, et le fruit du cognassier pour madame. C’était nettement moins léger que le pré-dessert. Très bon, les 2 ! Et pour finir, les friandises : avec son petit chariot, le monsieur propose des cannelés (du calme, du calme…), des chocolats, des guimauves, des mini muffins, des cookies, … je prends un petit cannelé (excellentissime). Tu l’as compris, on a passé un excellent repas gastronomique.

Petit déjeuner … ou brunch ?

Ensuite, une bonne nuit, la chambre est vraiment top, sans oublier de passer la commande pour le petit déjeuner du lendemain : très peu de chambres, donc le petit déjeuner est préparé à la demande. On aura juste laissé les pains aux raisins et les chaussons aux pommes, sinon on a tout mangé : le saumon fumé, les œufs brouillés, le bacon, la brioche maison, les pains et l’énorme assiette de fromages. Ajouté à ça le jus d’oranges pressées juste avant le service. Parfait. Remplis, mais parfait !

Les coulisses

Bon, du coup, on a décalé notre déjeuner au bistr’au, et nous avons enchaîné, une fois prêts, sur l’immersion en cuisine : nous avons passé une petite demi-heure avec le chef, Jérome Nutile, qui nous a présenté sa cuisine, l’organisation restaurant / bistro, les matières premières, ses fournisseurs (viandes, crèmerie, maraîchers, produits de la mer), et on a fini par discuter de la gastronomie en région, et du Pic Saint Loup bien sûr. On a également parlé de sa 2eme étoile, dont il savait déjà 2 jours avant qu’elle ne serait pas pour cette année… On a passé un moment très agréable avec lui, vraiment.

Le Bistr’au

On a décalé notre repas au bistr’au pour plus en profiter, et ça a été le cas : Célia est partie sur un menu orienté mer, et moi sur un menu orienté terre. Et pour finir, 2 farandoles de desserts. C’était vraiment très bon, tout. Et en quantités importantes, on est partis remplis (avec un petit blanc d’Uzès, qui accompagnait très bien). C’est ambiance bistro, avec beaucoup de promiscuité, mais un excellent rapport qualité / prix (24€ le menu complet), et possible avec les enfants.

Il faut partir maintenant

Et voilà, après 21 heures passées dans ce décor paradisiaque, il faut revenir à la réalité. Outre encore un énorme MERCI de notre part à tous les 2, je finirai sur ce qu’on s’est dit en rejoignant la voiture :
“Alors tu as apprécié ton cadeau ?”
“Oui, vraiment, c’était top. Et toi, tu as apprécié mon cadeau ?” 🙂

PS : lolo, en fait, on est allés avec Célia profiter du cadeau que vous (les collègues et ex-collègues) nous aviez offert à Nîmes, au restaurant étoilé / bistro / hôtel de Jérôme Nutile, au Mas de Boudan !

En savoir plus :

http://www.jerome-nutile.com/fr/

Toutes les photos :

Laisser un commentaire