Accueil / Vin / 33eme palmarès du Concours des vins de la Vallée de l’Hérault

33eme palmarès du Concours des vins de la Vallée de l’Hérault

Savais-tu qu’il y avait un concours des vins dans le territoire de la vallée de l’Hérault qui existe depuis plus de 33 ans ? Non ? Moi non plus ! J’en avais déjà entendu parler mais je n’avais pas conscience de l’ampleur de ce concours. Il était temps que je t’en parle non ?

Pour te donner quelques infos, c’est un concours organisé par le Communauté de communes Vallée de l’Hérault, qui est ouvert à tous les vins produits sur le territoire de la vallée de l’Hérault et du Clermontais, ce qui représente 43 communes. On parle ici d’Aniane, de Saint-Guilhem-le-Désert, de Saint-Jean-de-Fos, de Montpeyroux, de Puechabon, de Saint-Pargoire, etc. Ces vins doivent bénéficier d’une appellation d’origine ou d’un indice géographique, sans distinction de couleur ni de millésime. Chaque année il y a donc des médailles d’or, d’argent et de bronze sur les rouges, les blancs et les rosés. Au total c’est environ 200 vins qui se dégustent à l’aveugle par plus de 140 jurés majoritairement composés de professionnels. Ces 200 vins sont présentés par une cinquantaine de caves et domaines du territoire. Le ratio de médaille est d’environ 30%, ça donne chaque année quelques 60 vins médaillés. Sur ces 60 vins, le jury désigne alors à minima un grand prix. Cette année, c’est assez exceptionnel, le jury a décerné 3 grands prix, un par couleur.

Dégustation des médailles

J’ai eu la chance de pouvoir déguster les 3 grands prix de cette édition 2019 du concours.

Le vin blanc : Jardin d’Eden par le Château Haut-Blanville de Saint Pargoire, AOP Languedoc 2017, sur un assemblage de Grenache blanc et de Roussanne

Ce vin offre une belle robe dorée assez épaisse. Le nez parait complexe au premier abord, on y découvre ensuite des arômes subtils de fleurs blanches, d’abricot mûr, et de brioche qui sort du four. La bouche est tendre sur cet abricot qui est alors saupoudré d’épices douces, cannelle et vanille. On retrouve également le fumé d’un élevage en barrique qui vient apporter matière, rondeur et complexité à ce flacon.

Le prix : Environ 25€ départ cave.

Le vin rosé : Le Bohémien par la Cave Coopérative Les Trois Grappes du Pouget, IGP Pays d’Oc 2018, sur un assemblage de Grenache et syrah

Déjà grand prix en 2018, il récidive sur ce nouveau millésime.
La robe est rosée pâle avec quelques nuances saumonées. Au nez, il a de belles notes d’agrumes et de fruits à chair blanche. En bouche il est super gourmand et tout en fraîcheur avec de la pêche blanche et un éclat de framboise sur la finale. Ca fait en fait un rosé équilibré et frais.

Le prix : Environ 5€ départ cave.

Le vin rouge : Château-Bas par le Château-Bas d’Aumelas à Aumelas, AOP Languedoc, Grés de Montpellier 2017, sur un assemblage de Grenache, Syrah, Mourvèdre en agriculture biologique

Côté visuel, on est sur un couleur intense et sombre qui laisse présager de belles choses. Le nez est riche dans le verre, surtout après quelques minutes d’aération, on est en plein dans un champ de mûres sauvages. La bouche est équilibrée, assez légère finalement, et elle révèle des notes cacaotées et mentholées sur la finale.

Le prix : Environ 11€ départ cave.

Tu veux goûter ?

La bonne nouvelle que je viens de voir, c’est qu’il y a un jeu concours pour gagner les 3 grands prix 2019 ! Tu vas pouvoir toi aussi découvrir ces 3 vins. Pour jouer c’est sur Facebook que ça se passe, tu n’as que jusqu’au 14 octobre pour jouer :

https://www.facebook.com/concoursvinsvalleeherault/photos/a.360639384561785/430782517547471/?type=3&theater

De mon côté, tu l’a vu, ça a été une belle découverte, le palmarès général est très qualitatif, l’année prochaine, qui sait, peut être que je te raconterais comment se passent les coulisses de ce concours. A suivre.

En savoir plus sur le concours :

https://www.vins-vallee-herault.fr/

A propos bOb

A lire également

Mes 3 (ou 4) vins du mois de juillet 2019

Avec mon déménagement et tout ce qui va autour, les travaux, le bricolage, la décoration, …

Laisser un commentaire