Il était une fois Albert, Monsieur Camembert

C’est un jour de décembre, dehors il fait chaud pour Monsieur Camembert. Oui, le dehors parait chaud quand on habite dans un frigo.
La lumière s’allume.
« Bonjour bOb » dit Monsieur Camembert, en souhaitant du plus profond de son coeur crémeux qu’il le choisisse. Ca fait déjà plusieurs jours qu’il attend.
Non non, ne prend pas le Comté en voyant son regard se poser sur ce fromage.
Non non, ne prend le fromage de chèvre en voyant sa main effleurer la petite boite.
Oui oui, prend moi je vais te rendre heureux.
Ca y est, bOb l’a prit, Monsieur Camembert va avoir son jour de gloire sur le devant de la scène. En passant devant une bouteille d’eau il se regarde dans le reflet. Ma croûte est belle, elle est propre d’une parfaite couleur écrue, je vais être une star se dit Albert.
Sorti du frigo il passe devant la porte de la cuisine, il peut apercevoir, de loin, la table à manger, son objectif final. Mais il n’ira pas encore sur cette table, bOb en a décidé autrement.
Le doute s’installe pour Albert, sa plus grande crainte est de terminer dans une sauce comme un vulgaire accompagnement. Il ne veut pas d’un second rôle.
Dès qu’il aperçoit les 3 petits bols que bOb a préparé, Monsieur Camembert comprend qu’il va passer chez la maquilleuse. Il est content, finalement il ne terminera pas dans une sauce.
Tout d’abord, sous la lame tranchante il se laissa tailler.
Ensuite, chacun des petits Albert se roula dans la farine, dans un bain d’oeuf battu et enfin dans un petit bol avec de la chapelure dorée qu’il compara à des paillettes d’or.
Monsieur Camembert n’est plus le même il est métamorphosé, il est presque prêt à rentrer sur scène. Il lui reste simplement une dernière étape, la plus agréable certainement, le jacuzzi, que bOb appelle la friteuse. C’est chaud, c’est très chaud, je fonds de bonheur se dit Albert. Quelques larmes crémeuses coulent sur son visage.

Albert est enfin sur la table, il voit l’envie dans les regards, il sait que son travail est accompli. Madame salade est là, elle le prend dans ses bras, elle sent bon le balsamique. La prestation d’Albert fut courte mais elle fut délicieuse.

Il conclu son show en proclamant haut et fort : « il n’y a pas que la raclette qui a le droit de fondre ! » … juste avant de se faire avaler …

4 thoughts on “Il était une fois Albert, Monsieur Camembert

  1. 16 décembre 2012 at 20 h 47 min

    Bob j’adoe l’originalité de la présentation de votre recette, belle imagination de ce mettre à la place d’un camenbert bravo!

    1. bOb
      17 décembre 2012 at 14 h 00 min

      Merci pour votre gentil commentaire, je me suis un peu laché sur cet article : )
      Du coup j’ai pu découvrir votre blog que je ne connaissais pas, je viens d’y passer une heure !! Il est vraiment bien !

  2. Titi
    18 décembre 2012 at 16 h 54 min

    Tu sais que tu es un grand malade?

  3. Tiff
    18 décembre 2012 at 17 h 43 min

    J’adore cet article, c’est vraiment très original. C’est bien plus qu’une recette ! Viva Monsieur Albert !
    Tiff

Laisser un commentaire