J’ai testé Very Goût de Tripes

Les Produits Tripiers

Comme tu le sais peut être, je suis un défenseur de la bouffe dans toute sa généralité avec un spectre très large. Je respecte toutes les alimentations, tous les produits, toutes les méthodes. En cela, je me régale d’un plat 100% végétal et en même temps je suis aussi un consommateur amateur des produits tripiers. C’est un terme assez réducteur car il n’y a pas que les tripes dans cette catégorie, dans le bœuf, par exemple, la joue ou l’onglet sont des morceaux considérés comme des abats. Dans les démarches actuelles du zéro déchet, je trouve que les abats en sont un exemple qui existe depuis des siècles, pourquoi tuer une bête pour n’en consommer que 70% et en jeter les 30% restant ? Consommer le maximum des produits que la nature nous offre c’est aussi faire un geste pour la planète.

A Montpellier, je fais même partie d’un club, le CLACQ (Club des Amis du Cinquième Quartier), qui propose des repas mensuels sur ce thème. Avec ma douce on adore ce petit rituel mensuel où on est toujours surpris par ce qu’on va trouver dans notre assiette.

Very Goût de Tripes

Afin de promouvoir ces produits et ces recettes qui ont tendance à disparaître de nos tables les années passant, la filière viande a décidé de décréter que le mois de novembre est le mois des produits tripiers. Ce n’est pas nouveau, cette fête existe depuis 18 ans cette année, l’âge de la majorité. L’idée est de mettre en avant, sur l’ensemble du territoire, tous les morceaux et les recettes phares des abats. Cette mise en avant se concrétise par de la communication spécifique mais aussi par des opérations en partenariat avec des artisans tripiers ou des restaurateurs.

Cette mise en avant c’est aussi le déroulement d’une opération très originale qui s’appelle le Very Goût de Tripes. C’est un bus à étage qui fait le tour de la France pour aller directement au contact des gens afin de faire goûter quelques recettes de chefs. Cette année le bus nous a fait faire le tour du monde des spécialités tripières, à chaque continent, un chef :

  • A Paris, c’est Pierre Sang, chef de 3 restaurants à Paris et qui a fait connaitre son art grâce à un super parcours à Top Chef, qui a cuisiné pour le continent asiatique.
  • A Dijon, c’est Beatriz Gonzales, chef à Paris du restaurant Néva Cuisine dont je t’ai déjà parlé ici, qui a cuisiné pour le continent américain, elle est mexicaine.
  • A Lyon, c’est Denny Imbroisi, chef à Paris du restaurant IDA et qui a aussi été une des figures emblématiques de la saison 3 de Top Chef, qui a cuisiné italien pour le continent européen.
  • A Montpellier, c’est la chef Anto, chef indépendante à Paris, qui nous a fait découvrir sa cuisine africaine, elle est gabonaise.
  • A Rennes, c’est Rafaël Gomes, chef du restaurant Itacoa à Paris, qui a cuisiné pour le continent sud américain, il est brésilien.

A Montpellier, la chef Anto

J’ai eu la chance de pouvoir aller à la rencontre de la cuisine africaine de la chef Anto Cocagne qui a réquisitionné la cuisine mobile du bus Very Goût de Tripes. La cuisine est située sur le bas du bus, elle est ouverte vers le public qui peut venir déguster le plat de la chef et voyager en direction de l’Afrique le temps de quelques bouchées.
Pour le dressage du plat, la chef était accompagnée par Isabelle Bru, la dernière tripière de Montpellier, aux nouvelles Halles Laissac.

La plat qu’elle nous a présenté est un riz d’agneau en croûte de cacahuètes, galette de manioc, légumes et chutney d’ananas.
Tous les gens qui ont goûté ont adoré l’originalité de ce plat. Beaucoup n’avaient jamais mangé du riz d’agneau, mission accomplie, je suis certain que plusieurs n’hésiteront pas à en manger à nouveau.

Au premier étage du bus, était aménagée une petite salle de restaurant bien cosy avec une douzaine de couverts. Il y a eu deux services au déjeuner. Pour s’asseoir à cette table, il fallait gagner sa place sur internet. J’ai pu y manger avec ma douce et 2 de mes amis du CLACQ, Jean Yves et Georges. Le plat de la chef je l’ai trouvé excellent, épicé mais pas trop, avec un riz crousti-fondant. Le Gombo, légume africain a été une sacré découverte aussi. En complément, en entrée, on nous a servi une terrine de langue d’agneau, et en dessert quelques fruits.

En 2019…

En 2019 c’est moi qui conduit le bus ! Je plaisante, ça risquerait de faire des dégâts ! Quoi qu’il en soit, je te propose de ne pas attendre le mois de novembre pour manger des produits tripiers. Ca peut être une bonne résolution originale pour 2019.

Il y a moyen de faire des recettes simples et délicieuses. Tu peux démarrer par cuisiner du foie, avec un peu d’ail et de persil, c’est fantastique. Tu peux aussi faire des plats en sauce avec de la joue, de bœuf ou de porc. L’été, au barbecue, pourquoi ne pas faire griller quelques andouillettes ou des brochettes de cœur marinés ? Au delà de l’intérêt vis à vis de la consommation de tous les produits de la bête, tous ces produits ont aussi de nombreux atouts nutritionnels en fonction des morceaux. Je t’en dis un peu plus très bientôt. 

En savoir plus sur les Produits Tripiers

http://www.produitstripiers.com/

Toutes les photos :

Info : J’ai été invité à découvrir Very Goût de Tripes. Cet article en reste sincère car ça correspond parfaitement à ce que je souhaite partager sur ce blog.

Laisser un commentaire