Accueil / Autres / Toqués d’Oc 2019, à la découverte de la gastronomie de nos Chefs

Toqués d’Oc 2019, à la découverte de la gastronomie de nos Chefs

Cette année encore, j’ai pu me rendre à l’événement phare de la gastronomie Montpelliéraine, Toqués d’Oc, en co organisation entre Midi Libre, Midi Gourmand et l’association Chefs d’Oc. Depuis 2013 cette manifestation rassemble de nombreux chefs autour d’un menu dégustation ouvert à tous sur réservation. Il t’en coûtait 38 euros cette année pour pouvoir profiter de ce menu et profiter également de la présence de tous les chefs, la course aux selfies est lancée, je ne me suis pas mal débrouillé je dois dire (regarde les photos en bas de cet article).

Délocalisé

La mauvaise surprise de cette année fût la météo capricieuse qui a contraint les organisateurs à chercher un plan B trois jours avant le jour J. Initialement Toqués d’Oc 2019 devait, pour la première fois, changer de lieu et allait prendre ses quartier au Château de la Piscine. Tout le monde était impatient de découvrir ce château au rythme de la dégustation gastronomique. Dans l’urgence c’est vers le sud de Montpellier que l’événement a déménagé, plus précisément au Zénith. Il est certain que ça fait moins rêver. J’ai entendu pas mal de gens se plaindre du résultat. Perso, je trouve qu’en à peine trois jours, le résultat tient presque du miracle et a dû demander une énergie considérable. Surtout que le choix s’est avéré être le bon vu qu’il a bien flotté dehors pendant que nous étions à l’abri à l’intérieur du Zénith. Il y avait tous les stands, pas mal de places assises, même s’il n’y avait pas le nombre pour tout le monde, comme chaque année d’ailleurs, mais il y avait toutes les places nécessaires dans les gradins.

Le repas

De mon côté, cette année, j’ai eu la chance de pouvoir le déguster dans l’espace des partenaires, c’est à dire assis avec un service à table, avec quelques amis de la TeamBlogMTP. C’est sûr que c’est différent que de devoir se lever pour aller chercher ses plats, et en même temps j’adore l’ambiance d’aller au contact des chefs et de pouvoir échanger encore plus.

Le menu :

  • Mousse de cocos au curry vert, sablé et cébette fraîche
  • Raviole de foie gras et champignons, bouillon d’anguille fumée
  • Entremet marin au rouget et son fingueur, retour de pêche à l’encre
  • Poitrine de veau cuite longuement en aigre doux, risotto de macaronis aux champignons, purée de carotte à l’orange, jus de veau en vigneronne
  • Bavarois café fleur de Brazil, chocolat, mangue et fruits exotiques

Mention spéciale à la mousse de cocos (les haricots) avec son œuf parfait qui m’a régalé par sa gourmandise.

Dans les verres

Nous ne sommes pas resté en reste du côté des vins avec deux coups de cœur sur les blanc.

Tout d’abord un premier blanc issu de La Bergerie de Fenouillet, la cuvée la Pique 2017, sur un assemblage de Grenache Blanc, de Vermentino, de Roussanne et de Marsanne. Un tiers du vin a été élevé en fût, ça lui apporte un beau gras et des notes toastées qui m’ont apporté un plaisir dingue.

Le deuxième provient du Domaine de Causse d’Arboras, la cuvée 320 sur un millésime 2016. Il a un assemblage relativement proche du précédent : Vermentino, Roussanne et Marsanne. Son élaboration est du travail d’orfèvre, vendange à la main, tri rigoureux, contrôle de la fermentation en petites cuves inox thermorégulées, etc. Il offre un plaisir droit, sur les fruits exotiques et la noisette. J’ai adoré ce flacon.

Des cheffes et du nouveau

Cette année, pour la première fois, plusieurs chefs féminines (cheffes) ont été invitées à participer aux Toqués d’Oc 2019, dont Sophie Pittie du restaurant du Domaine dont je t’ai déjà parlé ici et que j’avais énormément apprécié ! Peut être que le Club va s’élargir avec quelques unes des cheffes invitées ?

De la même manière, j’ai eu le plaisir de croiser Cédric Sangenito que j’adore aussi, chef du restaurant Le Bistro Urbain, dont je t’ai déjà également parlé ici. Je pense aussi qu’il va aussi très certainement rejoindre la team très vite.

Du côté des chefs habituels on peut citer, j’en ai peut être oublié : Jacques Mazerand (Le Mazerand), Gérard Cabiron (restaurant Chez Nous et Chez Vous), Eric Cellier (Maison de la Lozère et l’arbre blanc), Paul Courtaux (Le Saint-Georges), Charles Fontes (La Réserve Rimbaud et l’arbre blanc), Jacques et Laurent Pourcel qu’on ne présente plus, Guillaume Leclere (Leclère), Richard Juste (Le Mahé), Frédéric Husser (Husser traiteur) et quelques autres.

Il ne me reste plus qu’à attendre un an pour la prochaine édition en espérant que la météo sera au rendez-vous pour que l’édition 2020 soit parfaite à tout point de vue.

En savoir plus :

http://www.toquesdoc.fr/

Toutes les photos :

Info : J’ai été invité à découvrir Toqués d’Oc 2019. Cet article en reste sincère, tant il correspond parfaitement aux événements que je souhaite partager sur ce blog.

A propos bOb

A lire également

C’était la fête à Roquefort

Il y a quelques années, je pensais qu’il serait toujours impossible pour moi de manger …

Laisser un commentaire