Accueil / Vin / Le Cru Lirac et sa balade gourmande

Le Cru Lirac et sa balade gourmande

Chaque année j’aime tester de nouvelles balades gourmandes vigneronnes, te parler tous les ans des Vignes Buissionières en Pic Saint Loup ça va vite devenir pénible pour toi, cher lecteur. L’année dernière, par exemple, je t’ai parlé d’une balade assez unique à Peyriac de mer, à l’ouest de la région, que tu peux relire ici. Cette fois ci, j’ai voyagé plutôt de l’autre côté, à la frontière du Gard et du Vaucluse, à Saint-Geniès-de-Comolas plus précisément. Il s’y est déroulé la 14eme balade gourmande des Jaugeurs de Lirac, je te raconte.

Lirac

Commençons par l’objet primaire de cette balade, c’est la découverte des vins de Lirac, ce cru historique des Côtes du Rhône.
L’histoire des vins de Lirac remonte à il y a bien longtemps, la vigne figure parmi les ressources locales depuis deux millénaires. Au sein des Côtes du Rhône, les vins de Lirac sont très appréciés des grands de ce monde et ils se retrouvent sur les plus belles tables, en France mais aussi à l’étranger. En 1737, les barriques sont frappées avec le sigle C.d.R pour Côtes du Rhône, un premier signe sur l’origine du vin. En 1904, le Comte Henri de Régis de Gatimel hérite du Château de Ségriès, il y replante les vignes et décide de faire classer le terroir de Lirac en A.O.C. Il y arrivera en 1945, à la sortie de la guerre, Lirac devient alors le premier Cru des Côtes du Rhône à produire des vins dans les trois couleurs : rouge, blanc et rosé.

Du côté des cépages, les blancs sont construits essentiellement à partir de Grenache Blanc, de Clairette et de Roussanne. Les Lirac blancs aiment avoir de l’élégance autour d’un beau volume aromatique. Pour les rouges et les rosés, on est sur du Grenache Noir, de la Syrah et du Mourvèdre. Les rouges ont pour caractéristiques communes l’opulence, la puissance et la rondeur en bouche. Quant aux rosés ils conservent eux aussi cette rondeur qu’ils enveloppent d’une bonne dose de fraîcheur.

Les jaugeurs

Cette balade a une originalité forte par rapports aux autres que j’ai pu faire c’est qu’elle est portée par une confrérie, les Jaugeurs. Cette confrérie existe depuis 1997, année du 50eme anniversaire de l’appellation. Les Jaugeurs sont intronisés dans le but de faire partager l’amour de leur vin, avec leur robe traditionnelle pourpre ils sont des ambassadeurs uniques du Cru Lirac. La robe est accompagnée d’un accessoire indispensable à qui ils doivent leur nom : la jauge. Il s’agit d’un bâton en bois qui servait à l’époque d’outil de mesure qui permettait de certifier du contenu exact de chaque barrique.
J’en ai rencontré plusieurs, ils sont vignerons, sommeliers, œnologues, spécialistes ou grands amateurs de vin, ils sont surtout tous des amoureux de ce Cru.

La balade gourmande

L’idée de la balade, comme toutes les autres, c’est de mettre ces vins en situation, à la fois dans leur environnement, les vignes, les paysages, la terre, c’est la balade, et à la fois dans un contexte de repas afin de permettre de les apprécier aussi avec des mets, c’est la gourmandise.

Sur le côté balade, chaque année le lieu change, pour 2019 c’est autour de Saint-Geniès-de-Comolas, non loin de Lirac, que s’est tenu le départ (et l’arrivée) de la balade. Sur 6 kilomètres environ, on a pu, sous un beau soleil, profiter des beaux paysages de cette fin du mois de mai qui voyait arriver les premiers prémisses des grappes de raisins.

Côté gourmandise, le chef d’orchestre change chaque année en partenariat avec l’association Gard aux chefs, ici, on a pu se régaler d’un menu imaginé par Julien Lavandet de La Table 2 Julien à Uzès. C’est le traiteur Michel Benet (traiteur La Vallergue) qui a eu en charge la réalisation du menu.

Pour te faire saliver, je vais t’énoncer le menu, attention, si tu as très faim au moment où tu lis cet article, je te conseille de sauter les quelques lignes ci-dessous :

Les mises en bouche :
Bœuf façon thaï, tuile de riz
Houmous craquers au sésame
Pommes betterave framboise chèvre
Roll de lapin farci au foie gras, compote d’oignon
-> J’ai adoré l’originalité et la diversité de ces bouchées.

L’entrée :
Tarte de petit pois en texture, fenouil, saumon en gravlax et raifort
-> J’ai kiffé le visuel et la fraîcheur de cette assiette.

Le plat :
Tendron de veau croustillant cuit basse température, écrasé de céleri, jus de viande passion émulsionné au beurre
-> Ici, c’est la cuisson de la viande qui m’a apporté un gros plaisir.

Le fromage :
Pelardon des Cévennes, picodon à l’huile vierge chèvre frais miel et sarriette
-> Le Pelardon c’est toujours une valeur sûre.

Le dessert :
Salade de fraises de pays à l’huile d’olive comme une tarte, petite meringue, sorbet yuzu basilic et son crumble
-> Tu le sais peut être mais j’adore le trait d’huile d’olive sur les fraise.

En images

Plus que du texte, je te propose de découvrir quelques images en vidéo. De mon côté, j’ai adoré cette journée à Saint-Geniès-de-Comolas, je ne peux que te recommander cette balade, pour le prix de 55€ tu as un menu complet servi dans la nature, mises en bouche, entrée, plat, fromage et dessert, avec un très grand nombre de vins à déguster, et également plusieurs animations musicales. Tu as même un verre en souvenir. Que demander de plus ?

La vidéo :

En savoir plus :

http://vin-lirac.com

Toutes les photos :

Info : J’ai été invité à découvrir cet événement. Cet article en reste sincère, tant il correspond parfaitement aux choses que je souhaite partager sur ce blog.

A propos bOb

A lire également

Mes 3 vins du mois de mars 2019

Des blancs Bio C’est déjà le 4eme numéro de ma rubrique « Les 3 vins du …

Laisser un commentaire