Accueil / Autres / Printemps de l’Alimentation Durable

Printemps de l’Alimentation Durable

En juin, j’ai eu la chance de participer à l’aventure du PAD, Printemps de l’Alimentation Durable, la deuxième édition de cet événement qui s’est invité du côté de Saint-Affrique. Ce PAD est organisé par la Région Occitanie et a pour vocation de mettre en lumière les initiatives régionales en faveur d’une alimentation durable. Ca va du fait de montrer qu’on peut bien manger sans que ça ne coûte plus cher, au fait que ça nécessite de changer ses habitudes mais que c’est à la portée de tous, et également de prouver qu’il y a des solutions qui existent déjà chez nous, dans nos territoires.

De nombreuse animations

Pour l’occasion, tout se passait au sein du Lycée agricole La Cazotte de Saint-Affrique. Il y avait là plusieurs animations et associations en lien avec ce sujet qui va très vite devenir une préoccupation mondiale majeure. Elle l’est déjà en région par le Pacte régional pour une alimentation durable dans lequel l’Occitanie s’est engagée. La présence sur place, toute la journée, de notre présidente de région Carole Delga montre bien son attachement à ces problématiques.

Dans l’espace dédié au PAD, on pouvait trouver notamment plusieurs stands et ateliers pratiques avec de nombreux jeux pédagogiques sur l’agriculture, la saisonnalité des produits, le gaspillage alimentaire, la nutrition, etc.

Egalement sur place, de quoi en apprendre plus grâce à des conférences dédiées : « Se réapproprier son alimentation : qui, pourquoi et comment ? », « Quelles agricultures sur nos territoires face aux enjeux d’une alimentation durable », « Histoire agri-culturelle et gastronomique de l’Occitanie », etc.

Des animations théâtrales (que les enfants ont adoré) venaient aussi ponctuer le déroulement de la journée, ou comment mettre en scène des problématiques concrètes telles que « Local ou bio ? La difficulté du choix ». Personnellement, à choisir, je suis plus local que bio.

Enfin, une salle dédiée permettait de visionner des films, tel que celui de Xavier Denamur, l’instigateur du PAD, « Zéro phyto, 100% bio ». Il y avait aussi un film que je veux absolument voir, le fameux « Wine Calling » sur les vins natures, faut vraiment que je le visionne un de ces jours.

On cuisine

J’ai gardé le meilleur pour la fin, à savoir l’organisation d’un défi culinaire auquel j’ai été convié. L’objectif était de constituer des équipes avec un chef de la restauration collective à sa tête, afin de cuisiner, sur place, des recettes, sur un thème imposé :

  • Ne laisser aucun déchet
  • Marier les cultures culinaires d’Occitanie et d’ailleurs
  • Réaliser un dessert en utilisant du Roquefort
  • Remettre une recette traditionnelle au goût du jour
  • Déclinaison d’un produit

La première étape, pas le plus simple pour moi, de ce défi était de se lever très tôt pour être vers 7h du matin à la mairie de Saint-Affrique afin de tirer au sort les équipes. Aie, ça pique les yeux.

J’ai pu tirer mon petit papier malgré les yeux collés, et le sort m’a attribué d’être dans l’équipe de Vincenzo Battafarano, le chef de cuisine du lycée agricole de Carcassonne. C’est un personnage haut en couleur qui possède une grande générosité. Son thème était de décliner un seul produit, il l’a aussi volontairement associé au fait de ne pas laisser de déchet, 2 en 1.

Suite à ça, nous nous sommes rendus au marché de Saint Affrique, il est d’ailleurs superbe, que de bonnes choses ! Avec notre budget de 100€ nous avons fait nos courses, ce fut assez simple vu que nous n’avions qu’un seul ingrédient à acheter : des pommes. Nous avons pris 2 variétés et également du miel et du safran, pour un montant de même pas 50€ il me semble. Plutôt que d’aller prendre l’apéro avec les 50€ restant, Vincenzo a préféré en faire don à une autre équipe qui avait des achats plus conséquents à faire, tant pis hé hé.

Nous revoilà sur le lieu du PAD pour le déroulé de notre recette, nous avions 2 heures pour la préparation. La recette imaginée par Vincenzo était de faire un dessert, un toast de pommes crues surmonté de pommes caramélisées au miel et rehaussé d’une chips de peau de pomme. Pour l’accompagner nous avons également préparé un thé au safran avec les déchets des pommes (trognons).

Nos 70 petits toasts se sont volatilisés en moins de 5 minutes, il faut dire que c’était bien bon.

En avant vers la troisième édition

Nous avons passé une belle journée en famille, je n’en ai pas parlé, mais on a pu dormir 2 nuits dans l’internat du Lycée Agricole de Saint-Affrique, je n’avais jamais été interne durant ma scolarité, ce fut une expérience amusante. Ma douce, ma fille, sa fille et notre petit dernier dans une même chambre ça rapproche la famille.

L’événement va dans le bon sens des choses, il est aujourd’hui primordial de prendre en main, chacun à son niveau, la problématique alimentaire. Ca va dans le fait de consommer des produits de saison, de consommer sans excès (la viande et le poisson par exemple), de limiter les produits industriels trop transformés et surtout, de continuer à se faire plaisir à table. La table doit rester un lieu de partage et de convivialité avec sa famille et ses amis.

Dans la région on a de quoi se faire plaisir, on a de nombreuses filières de qualité, la région dispose même d’une structure dédiée à la mise en valeur de nos beaux produits, l’IRQUALIM, dont je t’ai déjà parlé ici au travers des Qualivores d’Occitanie.

La fin de la journée nous l’avons passé du côté de Roquefort-sur-Soulzon, mais je ne t’en parle pas aujourd’hui, je te raconte ça bientôt.

En savoir plus :

https://www.laregion.fr/PAD

Toutes les photos :

Info : J’ai été invité à découvrir cet événement. Cet article en reste sincère, tant il correspond parfaitement aux choses que je souhaite partager sur ce blog.

A propos bOb

A lire également

La pomme de terre de l’île de Ré : attention, produit d’exception !

A la découverte Jusqu’à quelques semaines, bien que je sois un grand amateur de la …

Laisser un commentaire