Top Chef 2013, épisode 2

top-chef

Je suis chaud bouillant, je persiste dans mon délire de commenter l’épisode de Top Chef de ce soir, l’épisode 2.

L’épisode commence en trombe avec un piège de Jean-François qui les invite à déguster une bonne poule au pot. Evidemment, ils ne sont pas totalement débiles les candidats, ils ont bien compris qu’il y avait éléphant sous gravillon ! Rien n’est gratuit à Top Chef, il va falloir utiliser les restes de ce plat pour préparer une assiette gastronomique.
Le stress est là, les injures fusent, la musique qui va avec également. Les monteurs de M6 sont balaises, ils arrivent à vous communiquer le stress des candidats. Quoi qu’il en soit les recettes se préparent et il est intéressant de constater qu’ils sont tous différents, il ne devrait pas y avoir d’assiettes identiques. Ce que je reproche un peu à cette épreuve c’est qu’il semble qu’en plus des restes ils ont pu taper grandement dans le garde manger. Du coup on est très loin de la poule au pot.
Il y a 13 candidats, 6 sont éliminés (non définitivement) et 7 passeront à la phase de la dégustation. Je suis content, Julien Hagnery fait parti des 6, c’était l’assiette la moins belle.
Dans les 7 il y a du lourd, il y a du talent ! Naoëlle d’Hainaut et Florent le rockeur sont immunisés grâce à 2 beaux plats. Ils participeront à la prochaine épreuve mais en toute décontraction, sans risquer l’élimination.

La suite continue à Marseille pour 7 candidats qui se retrouvent au pôle natation en maillot de bain dans la piscine olympique. On peut constater qu’il y a un peu de bidou pour certains, c’est rassurant quand même : )
Les champions, leurs muscles et leurs épaules arrivent à la piscine : Laure Manaudou, Camille Lacourt, Frédérick Bousquet et un quatrième que je connais pas vont goûter les préparations. Ils portent mieux le maillot que les candidats.
Ca commence par la préparation d’une bouchée en 15 minutes à base de sardines, le moins bon va en épreuve éliminatoire de la dernière chance. Encore une fois je trouve que Julien Hagnery n’est pas à la hauteur ainsi qu’Adrien Demametz qui n’a pas terminé sa bouché. C’est Adrien qui va en dernière chance.
Pour les 6 derniers il y a deux équipes. En 1h30 ils doivent préparer 3 plats en se répartissant les morceaux d’un poulet : suprêmes, cuisses, abats, carcasses. C’est un relais, un calcul rapide me donne une moyenne de 30 minutes par plat, c’est peu ! L’épreuve est super speed, c’est un sprint ! Mon grand ami Julien Hagnery continu à faire n’importe quoi en prenant tout le temps des autres pour la préparation de son blanc de poulet. Je vais arrêter de le critiquer, on va croire que je ne l’aime pas. Au final les 2 équipes ont rempli le contrat, les 6 plats sont sortis, franchement chapeau. Les abats sont accueillis sans enthousiasme par les nageurs. C’est l’équipe de mon copain Julien avec Virginie et Fabien qui vont en dernière chance. La faute à qui ? Mon poulain de Montpellier, du jardin des sens est qualifié.

Pour les 6 autres candidats, il va falloir cuisiner les 4 plats préférés des présidents. Tient, Nicolas Sarkozy aime la cuisine Italienne : ) On apprend que Chirac est gourmand, il aime le sucré mais que maman veillait au grain pour contrôler son alimentation. C’est en deux équipes qu’ils doivent sublimer ces 4 plats en 2h30. Dans chaque équipe on trouve un candidat qui est immunisé suite à la première épreuve du soir (Naoëlle et Florent). Ils sont au taquet, comme pourrait le dire notre ex président : cuisiner plus pour manger plus. Si j’étais président, mon plat fétiche ce serait quoi ? … j’aime tellement de choses, c’est super dur en fait. Pas le temps de réfléchir, un petit défis made in JF Piège : préparer des carottes râpées en 5 minutes, tout est dans l’assaisonnement du légume. C’est mon favoris Florent le rockeur qui gagne, il permet de bloquer 2 membres de l’autre équipe pendant 15 minutes. C’est vache quand même ça. Je retiendrais de cette épreuve la citation suivante de Yoni Saada « moi je connais les femmes et je sais qu’il ne faut pas les braquer », voila, ça, c’est dit.
C’est la dégustation, je trouve que c’est réussi, mon vote personnel va à l’équipe de Florent, l’équipe bleue. Bingo, ce sont les bleus qui gagnent, il n’y avait pas photo : 11 points contre 1.

Voici maintenant l’heure de la dernière épreuve, celle de l’élimination, la dernière chance. Ils sont 6, il n’y aura que 5 places. kikivakitélaventure ? Il faut travailler la sole en deux façons. La palme du râleur va à Adrien Demametz, il n’est jamais content lui. Mon kéké Julien Hagnery est fidèle à lui même, il se la raconte, bim bam boum, il fait des soufflets  il parle en anglais, come on come on come on ! Ce mec c’est un peu le Norbert discount de l’année dernière : le même mais en moins bien. Le temps s’égraine, toutes les dernières secondes comptent pour finir la présentation.
Dégustation, Yoni Saada sort clairement du lot, l’assiette est magnifique. Puxxxx Julien Hagnery est qualifié avec une assiette pas glop du tout.

Ce soir c’est Adrien Demametz qui quitte le jeu, son assiette non terminée, la deuxième de la soirée, n’a pas été convaincante.

Voila, il est minuit, c’est fini pour ce soir. A la semaine prochaine pour l’épisode 3 … ou pas, je ne vais pas même pas faire ça tous les lundis hein !

4 thoughts on “Top Chef 2013, épisode 2

  1. fonfec
    11 février 2013 at 21 h 36 min

    tu devrais faire un tweet live 😉

    bisous

  2. capice
    30 avril 2013 at 0 h 12 min

    Noelle n’aurait pas du gagner elle c ‘est fait aider pour allumer un feu et pour d’autre chose même pas un merci jamais un coup de main je suis vraiment déçue

  3. Valouchka
    30 avril 2013 at 17 h 26 min

    Bah si elle méritait de gagner, car très bonne cuisinière gastronomique, remarquée dès le début pour ses magnifiques prestations culinaires. Je trouve qu’elle a pas mal survolé la compétition. Après, qu’on n’aime pas son esprit de compétition, peut-être, mais il ne faut pas oublier qu’on n’a vu que ce que l’on a bien voulu nous montrer, … la vérité tronquée par le prisme de la téléréalité. Pour sa défense j’ai par exemple lu une interview de Yoni qui disait que l’épisode du vol des crevettes était faux, qu’elle était allée le voir pour lui demander.
    Par contre ce qui m’a fait bondir tout le long de la 2eme partie de la saison, c’était le repéchage d’Alexandre, qui a ensuité toujours gagné, envers et contre tous, même contre Joris et malgré des plats techniquement plus faibles … je me dis que sans doute l’audimat belge était important à conserver ^^
    Bref tout celà pour dire qu’il faut garder à l’esprit que ce n’est malheureusement qu’un jeu télévisé, pas une réelle compétition gastronomique.

  4. bOb
    30 avril 2013 at 21 h 21 min

    Chacun son favoris. Moi, comme Capice, je suis déçu, je viens de publier un article sur le sujet. Sinon je suis d’accord avec Valouchka à propos d’Alexandre le Belge même si, sur la fin de la compétition, il m’a agréablement surpris le bougre.
    Bref il en faut pour tout le monde, moi j’ai passé une belle saison de Top Chef avec de très bons candidats.

Laisser un commentaire